7427

QUE FONT LES TRAVAILLEURS SOCIAUX ? (15/05/2006)

Ils occupent aujourd’hui une position stratégique dans la lutte contre l’exclusion, l’insertion et la reconstitution de liens sociaux. Toutes les politiques sociales nationales ou locales, qu’il s’agisse du traitement du chômage, du développement social urbain, de la prévention de la délinquance, du revenu minimum d’insertion (RMI), du logement, de la santé, de l’insertion des handicapés, les situent en première ligne.

Au côté des bénévoles, des politiques, des acteurs économiques, leurs formations et leurs compétences en font des professionnels de l’intervention sociale.

De nombreux métiers complémentaires :

Au nombre de 800.000 au 1er janvier 1998 (notamment 230.000 professionnels de l’aide, 125 000 de l’éducation, 37.000 de l’animation - Source : DRESS), les travailleurs sociaux appartiennent à un ensemble de métiers souvent complémentaires qui s’exercent dans des structures très imbriquées et diversifiées et qui traitent cinq à dix millions de personnes en difficulté plus ou moins grande.

Bien que les frontières de leurs interventions soient en mutation, on peut distinguer quatre familles de métiers du travail social

* Celle du conseil et de l’assistance auprès d’adultes, de familles ou de personnes âgées, qui regroupe les métiers suivants : assistant de service social, conseiller en économie sociale et familiale, délégué à la tutelle. * Celle de l’éducation qui s’exerce auprès d’enfants, jeunes ou adolescents, handicapés ou inadaptés, voire même auprès d’adultes. Cette "famille" concerne les métiers d’éducateur spécialisé, d’éducateur technique spécialisé, d’éducateur de jeunes enfants, de moniteur éducateur, de moniteur d’atelier, d’aide médicopsychologique. * Celle de l’animation. Dans ce cas les professionnels ont en charge l’animation de centres ou d’équipes en vue de l’insertion sociale et culturelle de tout ou partie des habitants d’un territoire (animateur, animateur socio-culturel). * Celle de l’aide à domicile qui apporte un soutien et une aide à des personnes non autonomes ou à des familles impliquées dans une activité professionnelle. Les métiers sont alors ceux de technicien de l’intervention sociale et familiale, d’assistante maternelle, d’aide à domicile, d’auxiliaire de vie.

Des modes d’intervention diversifiés :

Les approches sont diverses pour chaque métier du travail social en fonction des besoins des usagers et des missions des services ou établissements qui les emploient accompagnement de personnes ou de groupes, orientation vers des centres spécialisés, travail au sein d’équipes soignantes, montage de dossier pour l’attribution de logement ou d’aides financières, constitution de réseaux de solidarité, montage de projets.

Tous les travailleurs sociaux ne sont pas en contact direct et quotidien avec les usagers. Certains ont des fonctions d’encadrement d’équipes, de direction de services ou d’établissements, de développement de quartiers. Cet ensemble de métiers, bien qu’en évolution constante, reste fondé sur les capacités relationnelles. Ils nécessitent un intérêt pour les problèmes humains et sociaux, une aptitude à la communication et une bonne culture générale. Les principaux types d’employeurs sont les collectivités territoriales, communes et conseils généraux, les établissements et services pour adultes et enfants handicapés ou inadaptés, l’État, les hôpitaux, les centres sociaux, les établissements d’hébergement, les entreprises publiques ou privées. Le travail social se pratique dans un champ d’intervention en forte évolution sous la poussée des mutations sociales, économiques et politiques actuelles. Il nécessite d’inventer des solutions et des modes d’intervention adaptés aux situations nouvelles. Ceci rend ces métiers plus passionnants.

Bruno LEROY.

Éducateur Social.

18:47 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  del.icio.us | | Digg! Digg | |  Facebook | | | Pin it! |