7427

Enfants du Père. (22/04/2010)

    



 

À qui appartenons-nous ? Le postmodernisme contemporain affirme avec certitude que nous appartenons à nous-même et que rien ne devrait assujettir notre liberté. À cela, Jésus répond en présentant une double appartenance qui définit la vraie identité chrétienne. Tout d’abord, nous appartenons au Christ. Lui qui se présente comme le « Bon pasteur » connaît bien ses brebis et leur assure la « vie éternelle ». Si nous lui faisons confiance, le but est assuré : « Jamais elles ne périront, personne ne les arrachera de ma main. » Être chrétien signifie alors suivre Jésus en toute chose afin de trouver le sens de son existence en Lui, « la plénitude de l'homme », comme le souligne le concile Vatican II. Notre fidélité au Christ permet de comprendre la deuxième dimension de notre être : nous appartenons au Père. Le redoublement du terme « arracher » nous introduit sur cette piste royale : « Personne ne peut rien arracher de la main du Père. » L'unité indissoluble entre le Père et le Fils, « le Père et moi nous sommes Un », trace la figure de notre vocation : aller au Père par Jésus. D’ailleurs, le Fils ne fait pas sa volonté, mais celle de son Père qui « est plus grand que tout ».

À nous de situer clairement notre volonté personnelle dans une perspective filiale : suivre le Christ qui nous mène au Père, source de tout bien. Contre toute velléité d’indépendance, demandons la grâce de dépendre de Dieu pour devenir ses enfants.

 

 

 

 

P?re Tanguy Marie
Père Tanguy-Marie
Prêtre de la Cté des Béatitudes
Auteur des livres : La parole, don de Vie, EDB, 2006
Libres en Christ, EDB, 2008.

10:04 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite |  Imprimer | |  del.icio.us | | Digg! Digg | |  Facebook | | | Pin it! |