7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2016

L'Esprit est une personne.

E003896_LRG.gif

J’allais écrire spontanément : je suis venu vous dire que je m’en vais, vos larmes n’y pourront rien changer. Toute ma vie et cela durera jusqu’à mon souffle dernier, à moins que je devienne sénile, est un cœur ouvert au service d’autrui. Parfois maladroit, quelque fois incompétent mais aimant. En fait, il faut chercher durant son existence cette limpidité spirituelle qui nous fait avancer en humanité. Nous sommes des êtres humains d’abord, avec nos défauts et nos qualités. Et surtout, ne me dites pas que vous n’en possédez point, je vous rétorquerai que vous ne les connaissez pas encore, c’est tout. Nous ne pourrions survivre sans cette capacité d’adaptation aux événements, cela est déjà une qualité !

L’Esprit saint descendra dans sa fureur de tempête et de langues de feu, pour nous faire saisir qu’Il est indestructible. Et s’adapte parfaitement aux événements qui adviennent.

Il nous faut vivre en osmose avec Lui afin de donner Sens à nos existences.

Prier sans cesse pour respirer en Lui.

Le paysage de votre vie changera alors, vous saurez qu’une Force supérieure guide vos pas.

Qui craindre, que craindre lorsque notre confiance s’instaure au fil du temps ?

Rien, ni personne évidemment. La peur bannit l’Amour ! Nous le savons et pourtant, la crise nous fait peur, le chômage, les incivilités, le manque de pognon, le banquier qui réclame ce que nous n’avons plus…etc.

Oui, la peur est l’arme la plus puissante pour nous désarmer devant les adversités.

Nous nous pensons constamment seuls et perdus au milieu de nulle part.

 

Alors, que Dieu nous envoie son Esprit de Force, de connaissance, d’intelligence de la Foi, pour nous secourir. Mais, nous faisons la sourde oreille… !

Alors, que faut-il faire, pour ne pas oublier dans nos angoisses la présence du Christ et la puissante tendresse de Son Esprit ?!

Si, nous en avons la possibilité, il faut se recentrer sur l’Essentiel.

Voilà, pourquoi je pars régulièrement, faire une retraite spirituelle. Entendre le Souffle humer dans le silence la présence de Dieu amour. Rien au monde, ne pourra me défaire de cette habitude qui dure depuis plus de trente-cinq ans et qui fait mon équilibre intérieur .

 

Si, vous ne pouvez le faire pour diverses raisons, prenez un quart d’heure dans la journée pour vous recueillir. Le résultat est le même, peu importe l’endroit. Il faut se connecter aisément à L’esprit saint pour qu’Il habite en nous. Qu’il vienne faire sa demeure au tréfonds de notre cœur. Alors, vous verrez que vos attitudes changeront, vos gestes, votre regard sur vous-même et sur les autres. Et cette Paix intérieure qu’aucun événement ne saurait tourmenter. Non par ignorance des dangers  mais, par certitude du soutien qui survient dans les souffrances. Toutes nos blessures profondes finissent par guérir sous l’Action Aimante de l’Esprit.  A condition de Lui demander, car Dieu ne veut en aucun cas violer notre liberté.

Alors, je m’en vais me recueillir, m’accueillir, dans un Monastère afin de savourer chaque seconde tel un instant d’éternité. La Pentecôte est la plus extraordinaire Fête chrétienne, pour moi. Cela a toujours été ainsi et je ne sais pourquoi.

 

Je souhaite à Toutes et Tous de savourer cette venue de l’Esprit parmi nous, comme une grâce de vouloir changer à la fois notre cœur bétonné et notre humanité déshumanisée. Mais, toujours dans l’Espérance, la certitude que Dieu reste envers et contre tout, maître du Monde.

 

Bien Fraternellement, Bruno.

13:00 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., LA PENSÉE DU JOUR., LA POÉSIE DE LA VIE, LA PRIÈRE DU JOUR., LE REGARD DE BRUNO. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

08/05/2016

Sortir de son obscurité pour découvrir Sa Lumière.

19_15.jpg

Vivre la résurrection au quotidien signifie pour moi se lever du tombeau de ma peur et de mon obscurité, sortir du tombeau de ma résignation, de mon désespoir.
 
La pierre de mon tombeau, cette pierre qui bloque mes énergies, qui me coince dans le corset du doute, qui me tient dans l'insécurité, la voilà roulée sur le côté par la puissance de Dieu triomphante de la mort, victorieuse de toutes les douleurs. C'est le signe que je peux me lever pour une vie nouvelle, plus libre, plus ample.
 
Alors, les liens qui me retenaient prisonnier se mettent à craquer. C'est pourquoi la résurrection a aussi une dimension politique. Elle donne le courage d'oser la résistance contre tout ce qui handicape notre vie, de nous battre pour les gens qui n'ont aucun statut dans notre société, et pour redresser tous ceux qui sont à terre.
 
Bruno LEROY.

20:19 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., LA PENSÉE DU JOUR., LA POÉSIE DE LA VIE, LA PRIÈRE DU JOUR., LE REGARD DE BRUNO. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

07/05/2016

Anselm Grün.

Entretien exceptionnel : Béatrice Soltner s'entretient avec le père Anselm Grün. Ce moine bénédictin vit depuis 1964 dans le monastère de Münsterschwarzach en Bavière. Docteur en théologie, il nous offre une lecture moderne du christianisme, au croisement de la psychologie et de la vie spirituelle. Il nous montre combien cette religion veut le bonheur de l'homme.

13:55 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., LA PENSÉE DU JOUR., LA POÉSIE DE LA VIE, LA PRIÈRE DU JOUR., LE REGARD DE BRUNO. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

04/05/2016

Les visages sont des paysages.

255261_10151180749078185_1039631099_n.jpg

D'abord le regard, ce miroir de l'âme où se reflètent les joies, les angoisses et les blessures. Dans ces deux perles vous pouvez découvrir des centaines d'émotions exprimées ou non. Vous pouvez savoir également si la personne emploie un langage de vérité ou se noie dans ses propres mensonges. Les regards qui vous évitent en fait, évitent de montrer leurs fragilités. Ce sont des personnalités peu structurées intérieurement qui refusent de vous regarder dans les yeux. Il ne s'agit nullement de juger mais, de comprendre. Ne point vous fixer, c'est désirer vous échapper. L'individu refuse de s'agripper au rocher vivant des réalités.

Il fuit votre regard comme il fuit la Vie.

Les lèvres peuvent se pincer aux événements qui surviennent. Ces deux fruits de velours peuvent exprimer l'approbation, l'inquiétude, l'incertitude, le mépris... Ce sont des lèvres muettes qui parlent sans bruit.

Elles balbutient avec un mutisme révélateur les sentiments que le corps transmet. A nous de contempler leurs moindres frissonnements.

Les joues s'empourprent de timidité, de honte, de mal-être, d'incertitudes d'être soi. Souvent, nous les voyons écarlates et lorsqu'elles deviennent neigeuses, la peur les envahit d'une froideur insoupçonnée.

Le front laisse loger les doutes, les colères rentrées ou nous fait découvrir l'immense relaxation de la personne. Le front relâché abandonne ses tensions internes au temps ensoleillé. Lorsqu'il est froissé, c'est que le cœur en est tout autant.

Le visage et notamment les yeux sont les premiers organes avec lesquels nous entrons en relation. Imaginez une personne entièrement silencieuse qui vous demanderait d'interpréter ses ressentis.

Travail de longue haleine et pourtant, de l'ordre de la possibilité pour qui sait observer, sans juger.

 

En effet, quels sont ces critères à la con qui nous font estimer l'esthétisme d'un visage. Nos esprits sont formatés par les médias qui se permettent de penser pour nous.

Or, en tant que chrétien, je refuse qu'un organisme quelqu'il soit, même vénérable, puisse émettre quelques jugements sur la façon d'appréhender mes Frères et Sœurs en Humanité.

 

Je suis suffisamment adulte et responsable pour aimer même le plus vil individu qui habite sur cette terre-mère, qui est également la sienne.

Je ne laisserai jamais conduire mes estimations, mes amitiés, mes fraternités par des médias de presse, de télévision ou de radio qui tentent de me mouler dans la cire des conformismes ambiants.

 

Le visage humain est un paysage sur lequel nous pouvons demander à l'Esprit-Saint de nous révéler toutes les aspérités ou luminosités.

Ceci peut sembler futile au prime abord. Mais, sachez qu'une rencontre avec une autre personne devrait ouvrir notre cœur au feu de la prière. Prière silencieuse qui submerge d'Amour l'individu rencontré.

 

Et vous constaterez que vos relations s'en trouveront étrangement modifiées. Que vous soyez Directeur, ouvrier, chômeur ou retraité ; la découverte d'une nouvelle personne est souvent source d'inquiétude.

Mais, si vous savez lire dans le regard d'autrui. Il faut savoir que votre interlocuteur fait exactement la même chose.

Les lectures sont différentes, c'est tout.

La prière permet de pénétrer dans un regard sans le violer. Toute la Tendresse de Dieu se dépose doucement en vous pour éclabousser les autres. Je persiste à dire qu'une rencontre doit inciter à prier.

Mettre Dieu ruisselant d'amour au sein de nos relations même les plus conflictuelles. Voilà, le secret que le chrétien détient de son expérience spirituelle.

Cela donne une intensité nous faisant plonger dans les murmures de l'âme de notre prochain.

Nous sommes ainsi, plus attentifs davantage à l'écoute. Nous pouvons constater les yeux s'humidifier de larmes d'un ami qui laisse tomber son masque. Le sourire éclairer soudainement un visage éteint.

Nous pouvons gravir tous les sommets de l'humanité, en la contemplant avec les yeux de Dieu.

Mais, pour visiter tous ces paysages, il nous faut une allure apaisée. Soyez en vous-même un lac calme qu'une brise légère vient caresser. Soyez un médicament, une sorte de benzodiazépine, d'anti-dépresseur pour vos Frères. Je puis affirmer que cela est nécessaire lorsque notre Ministère s'exerce au milieu des plus blessés, des plus meurtris de la Vie.

Retrouvez la gracieuse lenteur du geste sûr et affirmé. Quant à vos réponses et vos attitudes, seule l'authenticité donnent pureté et fraîcheur dans les rapports humains.

Quant à ce que vous devez répondre, les grâces de l'Esprit saint vous insuffleront ce qu'il faut dire. Ne vous inquiétez point.

Contentez vous d'admirer la beauté du paysage. Ces visages que Dieu dans son indicible Amour vous donne pour que vous décryptiez derrière les non-dits, les blessures qui s'ouvrent au grand jour.

Nous sommes des animaux sociaux qui vivons sur la planète Terre pour nous comprendre, nous aider, nous aimer mutuellement.

Un jour sans amour est un jour perdu pour toujours. Ne l'oublions jamais !

 

Bruno LEROY.

11:13 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., LA PENSÉE DU JOUR., LA POÉSIE DE LA VIE, LA PRIÈRE DU JOUR., LE REGARD DE BRUNO. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

03/05/2016

L'Ascension Fête la Présence de Dieu par son Esprit.

Ascensione_D.jpg

Pour le chrétien, le surgissement de Jésus, homme et Dieu, est dans l'histoire ; il est l'annonce de la fin, la voie de la fin réalisée et à réaliser encore.

 

Dans tout l'Évangile, Jésus annonce que le Royaume de Dieu s'est approché par sa personne, qu'il est déjà présent et que cependant il doit encore venir.

 

A ceux qui veulent un roi qui éliminera les Romains pour enfin clore l'attente, à ceux qui veulent un Maître qui réalisera le Royaume et fermera l'histoire, Jésus répond en refusant toute annexation ; il se met à l'écart et recrée une distance dans l'attente pour que le désir de ce qui n'est pas encore et de ce qui doit encore venir, s'avive de commencement en commencement sans jamais se clôturer dans l'instant présent, dans l'histoire présente.

 

A ceux qui sont tentés de désespérer, de se résigner ou de se consoler dans l'espoir d'une fin hors du temps, au-delà du temps, Jésus répond en disant que le Royaume est déjà là ; il multiplie les gestes de libération : " Les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont guéris, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres " ( Lc, 6, 22 ).

 

Pour les chrétiens aussi, le Christ est présent et pourtant il est encore Celui qui doit venir. Il nous quitte et reste parmi nous. Boutade ? Non. Par sa vie et par sa mort, par la manifestation de sa résurrection et par son ascension où il se dérobe à notre volonté de le retenir et de le posséder, Jésus nous révèle que la présence passe par l'absence. Contre toute attente qui réduirait jésus et son message à une fin mondaine, le christianisme réinstaure l'homme en relation à Dieu et refuse le rêve des espérances purement horizontales. Jésus est celui qui ouvre l'histoire humaine à Dieu en lui interdisant de se clôturer sur-elle même ou de croire qu'elle peut réaliser le Royaume de Dieu.

 

Mais contre toute attente qui réduirait Jésus et son message à une fin hors de l'histoire humaine, le christianisme réinstaure l'homme en relation avec Dieu et aux autres hommes dès maintenant et refuse le rêve des espérances purement verticales. Jésus est l'irruption du Royaume de Dieu dans notre histoire ; il ouvre dès maintenant le temps de Dieu et la libération des hommes.

 

Ni hors de l'histoire, ni dans l'histoire exclusivement, l'Espérance chrétienne vit le paradoxe de devoir réaliser l'attente et en même temps de la déplacer constamment sans la fixer. L'Espérance chrétienne au nom de Jésus-Christ prend corps dans le temps sans cependant jamais s'y enfermer.

 

Le Royaume de Dieu est donc présent dans la pratique du croyant comme une instance critique permanente, une force de contestation qui l'empêche de se satisfaire de ce qui est, qui réveille son Espérance et l'ouvre sans cesse à un avenir qui transcende l'horizon de l'histoire. Seule est véritable la Foi qui se fait Amour, vérité et Justice, indivisiblement.

 

Bruno LEROY.

17:53 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., LA PENSÉE DU JOUR., LA POÉSIE DE LA VIE, LA PRIÈRE DU JOUR., LE REGARD DE BRUNO. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |