7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2006

Suis-je homosexuelle?

J'ai 17 ans et je me sens très attirée sexuellement par certaines de mes copines. Ça me trouble. Suis-je homosexuelle?

 



La sexualité, dans le développement humain, a une place prépondérante. Freud en a fait la base de sa théorie psychanalytique. Le complexe d'Oedipe en est la clé de voûte. Cette relation triangulaire entre papa, maman et moi sera un point déterminant dans l'identité sexuelle d'un enfant, d'un adolescent, pour trouver son apogée chez l'adulte.

Il est facile d'observer les attirances d'un petit garçon pour sa maman et d'une petite fille pour son papa. Pour que l'enfant trouve son équilibre et son identité sexuelle d'adolescent et d'adulte, il devra entendre ses parents lui dire que papa et maman sont mariés et qu'il n'est pas question pour lui de se marier avec l'un ou l'autre de ses parents. Il recevra ainsi l'encouragement à trouver, plus tard une femme ou un mari pour lui-même. L'enfant aura donc à vivre une intense frustration contenue et comprise par les parents.

A partir de là, il n'est pas difficile d'imaginer les distorsions multiples qui peuvent s'en suivre si l'un ou l'autre des parents n'est pas au clair sur sa propre sexualité, et les conséquences possibles sur l'identité sexuelle de l'enfant.

Qu'en est-il de l'adolescent et de son "homosexualité"? Celui-ci va vivre, en plus de ce que je viens de décrire, les métamorphoses de son corps et en sera troublé. Il éprouvera le désir de découvrir les nouveaux plaisirs que son corps lui procure. Il sera donc aussi attiré par des adolescents du même sexe. Nous appelons cette période celle des "amitiés particulières". La fille éprouvera la craintes de voir son corps se transformer. Le garçon, d'avoir ce que nous appelons dans le jargon psychologique des "pollutions nocturnes", etc.

Tout se passe comme si l'adolescent, avant de se déterminer pour un(e) partenaire sexuel(le), avait besoin d'expérimenter un partenaire du même sexe. Rien donc d'anormal à l'attirance que vous décrivez. Elle le sera à partir du moment ou la personne en souffrira, témoignant ainsi, entre autre, d'un Oedipe mal résolu.

Dans ce cas, la psychothérapie sera le traitement de choix pour sortir de l'impasse.

Daniel Pone, analyste transactionnel en formation clinique.

10:55 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans QUESTIONS D'ADOS. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  del.icio.us | | Digg! Digg | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.