7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2010

Tout cela Tu le sais déjà.

2mugYQfOKHjNGj9Yc.jpg

 
 
 
Tu sais bien que les années passent comme des semaines,
Le mal a dit et écrit sa radiographie sur mon corps qui se traîne,
Tu vois bien que le temps passe dans la prière de guérison,
Et de mes larmes peut venir une lumière que nous espérons.
 
Tu vois bien que demain est un jour nouveau recréé sans cesse,
Dans la Joie, l'espérance, la souffrance et parfois la tristesse,
Tu sens bien que les journées sont pesantes pour un corps,
Qui devine dans son destin un visage crépusculaire et mort.
 
Tu vois bien qu'un sourire peut détendre les rides et les effacer,
Faire d'un homme blessé un enfant d'une cinquantaine d'années,
Tu sais bien que la nuit vient avec sa part de mystère et de bonheur,
Quand le mal aura dit qu'il faut s'enfoncer dans les battements de cœur.
 
Et s'éteindre comme une simple bougie posée sur la table de chevet,
Dont la flamme ne veut plus s'allumer à cause du vent, de son intensité,
Il faudra bien se taire juste murmurer dans ce doux chagrin qui te reteint,
Il faudra bien se dire que devant l'impossible tu ne peux plus rien.
 
Et partir enfin sans mot dire sans estimer la fin du chemin,
En contemplant la métamorphose s'opérant majestueusement,
Comme une chenille devient papillon dans l'œil du firmament,
Il faudra bien un jour que sur le film de ta vie tu écrives le mot fin.
 
Bruno LEROY.

20:03 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LA POÉSIE DE LA VIE, LA PRIÈRE DU JOUR., POÉSIE, POÉSIE DE L'INSTANT., POÉSIE SPIRITUELLE. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.