7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2010

Son désir la disposait à s'offrir.

Très jeune Marie renonça pour elle-même à mettre au monde un fils, elle choisit joyeusement la virginité comme on s’offre à l’amour de Dieu. Son désir de la venue du sauveur la disposait à s'offrir pour le salut du monde. Sa vocation était connue, clairement discernée.

Dans cette obéissance radicale à son appel particulier, l’ange du Seigneur la surprend pourtant : « voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ». « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ? ». Comment le Seigneur pourrait-il m’adresser un nouvel appel qui soit en contradiction avec le premier ? Cela n’est pas possible en effet. Mais à chaque étape, à chaque déploiement du don initial, Marie reste docilement ouverte à une nouvelle compréhension de sa propre mission. Dieu attend d’elle qu’elle demeure vierge à jamais, mais cette promesse trouve son accomplissement dans une authentique maternité. Elle est celle par qui la nouveauté vient au monde. Elle sera la mère de son Fils. Disponibilité sans réserve de Marie qui se laisse guider où bon semble à Dieu, jusqu’à ce que le salut soit manifesté à tous les hommes. Dieu est fidèle, mais elle découvre combien le don qu’il fait dépasse toute imagination, elle reste humblement dans la confiance qui préserve de toute peur. « Qu’il fasse en moi selon sa Parole ».

Saint-Esprit, viens réaliser en nous l’œuvre du Père. Rends-nous disponibles aux nouvelles compréhensions de notre appel que Dieu sollicite de nous. Fais-nous revenir vers Dieu, montre-nous le chemin de la crèche, là est le commencement d’une vie nouvelle pour chaque homme, l’enfantement d’une humanité accomplie, car la puissance de Dieu est sans limite. Il est « Dieu avec nous », il est notre salut.



Frère Dominique.


16:28 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.