7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2011

Je vous remercie du fond de l'âme, Mes Amis ( es ) !

52ans.jpg

Après deux jours d'absence, ma boîte de réception m'indique plus de quatre cents messages. Je pense immédiatement à un Bug plus ennuyeux que réconfortant. Et quelle ne fut ma surprise de constater une myriade de souhaits pour mon Anniversaire. Mon visage se mit à respirer de joie. Je vois avec un certain bonheur que vous démentez les prophètes de malheurs. Ceux qui nous disent que l'individualisme a pris le dessus sur les valeurs Amicales et relationnelles. Je demeure encore béat d'une admiration secrète et profonde. Je ne pourrai, de toute évidence, remercier chacun d'entre vous. Cela me prendrait au moins un An et il me faudrait recommencer de nouveau ( humour! ). J'aime vraiment lire avec le cœur vos messages provenant de toutes cultures, de religions et de races. Je me dis que peut-être Dieu a réalisé mon pari, celui de mettre les français, les arabes, les juifs, les chinois, les japonais, les chrétiens, les musulmans, les bouddhistes, les hindous, les judaïques, les pops, les orthodoxes, les rastas etc....Tous ceux et celles qui sont des chercheurs de Sens partager leur fraternité dans un commun projet ; celui de vivre dans un absolu respect d'autrui, de ses idées et de ses approches existentielles. L'Amour ne détient pas la vérité. L'Amour s'incarne dans nos plus simples gestes. Il est l'oxygène qui nous permet de respirer la Vie des autres et de l'estimer.

Je vous remercie du fond de l'âme, Mes Amis ( es ) ! Vous savez redonner de la préciosité aux moindres événements. Vous faites de l'or avec la Lumière de Dieu. Vous engendrez l'Espérance par votre présence priante. Pour tout cela et plus encore, je vous renouvelle mes remerciements les plus sincères. Puisse l'Esprit de Notre Seigneur Jésus-Christ vous habiter pour toujours et à jamais. Et nous aurons un monde au visage de la perfection ressemblant à nos aspirations.

Merci ! Bien Fraternellement, Bruno.

19:09 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.