7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2012

Nous sommes des phares au sein des marées noires.

 

Il est des semaines tumultueuses et celle-ci le fut particulièrement. Et pourtant, j’ose affirmer ce soir, en toute sérénité, que la vie est belle parce qu’elle nous est donnée.

Tel un fruit savoureux qui attend une main délicate pour être cueilli et manger pour ne faire plus qu’un avec son destinataire. L’existence attend de nous une sorte d’unification pour en approcher les mystères, ombres et lumières.

L’Esprit d’Amour qui nous habite donne à notre regard une vision optimiste de la société, des personnes et des événements.

Je dis bien une vision et non une constatation.

Ce qui signifie que nous devons tendre vers cet idéal d’humanité que nous souffle l’Esprit.

Pour cela, il nous faut prier et agir selon les injonctions de notre conscience.

J’entends beaucoup de personnes me dire que plus rien n’est comme avant.

La nostalgie ne règle point les problèmes. Au contraire, elle renforce un manque d’adaptation au temps.

Nous vivons en 2012 et devons accepter cet état de fait tout en combattant avec Foi les injustices sociales dont les Hommes sont victimes.

Il nous faut voler du Bonheur au temps.

Il faut également que nous changions notre perception du monde.

Certes, la crise est là qui crie famine.

Un seul remède se satisfaire de ce que nous possédons.

Je suis peut-être naïf ou stupide mais chaque matin, je remercie Dieu de me donner un toit et de quoi manger pour continuer d’avancer. Et je serai lâche de ne point avancer face à toute cette pauvreté, pour ne pas dire misère, qui ressemble étrangement aux stigmates du Christ.

Alors, ensemble semons de la joie autour de nous et germeront les fleurs de l’amour et de la tendresse. Montrons aux autres que nous les aimons sans retour.

Et nous n’aurons certes pas endigué la crise mais nous lui aurons donné un visage plus humain.

Cette règle de vie est celle d’un chrétien qui suit avec discernement les valeurs évangéliques, c’est tout. Mais, c’est déjà beaucoup pour nos frères et sœurs que nous rencontrons et qui sont dans la peine.

Nous sommes des phares au sein des marées noires.

Je souhaite que ce week-end soit pour vous une illumination vers davantage de recherche intérieure ; soit par la lecture, la musique ou les films. Toute substance qui vous imprégnera profondément.

Je souhaite que l’allégresse emplisse votre cœur afin que vous deveniez vecteurs de bonheur.

Un excellent Dimanche à toutes et tous vécu dans le simple plaisir d’être !

Bien Fraternellement, Bruno.

QDVB.UDP.

20:14 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., LA POÉSIE DE LA VIE, LE REGARD DE BRUNO. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.