7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/07/2012

Nos paroles sont souvent plus édifiantes que nos actes.

dyn003_original_500_333_pjpeg_2617841_8f869f18719c1c3a98f1c199bae6cd85.jpg

Si tu crois que l'amour est la sœur de la mort,
Alors tu as tout compris sur l'essence de la vie,
La nuit parle aussi bien à la lune qu'au soleil,
Les oiseaux chantent pour toi des hymnes,
Des merveilles qui éveillent tes sens de leur sommeil,
Chaque jour tu chemines vers un Dieu ébloui,
Qui te fait avancer sur les chemins escarpés,
Tu ne crains plus rien car de ton cœur jaillit,
Une joie sans pareille qui toujours t'émerveille,
Alors le temps peut bien filer son pull d'hiver,
Tu marches sur la neige comme sur un miroir,
Qui laisse derrière toi tes dernières traces de pas,
Tu souris aux passants qui ne font que passer,
Et pourtant sont tes frères en leur humanité,
La peur t'est étrangère tu aimes les étrangers,
Pour les splendides couleurs qu'ils peuvent t'apporter,
Et toutes ces cultures qui t'enrichissent à jamais,
Comment peut-on ne percevoir que l'ombre,
Qui hante les histoires des Hommes de nos sociétés,
Comment ne pas chercher cette part de cristal,
Qui redonne l'originelle éclat et humaine Beauté,
En plongent notre regard au fond des âmes blessées,
Il nous faut changer notre manière d'appréhender,
Les autres sans les toucher de notre amour,
Je sais parfois la haine mène certains à la folie,
Mais il faut pardonner soixante dix sept fois sept fois,
Pour voir les brumes se dissiper,
Pour savourer et humer les parfums des paysages,
Que trop souvent nous ne sentons plus par manque,
De pureté intérieure celle que nous pouvons acquérir,
En vivant réellement dans un cœur à cœur avec Dieu,
Une osmose qui fera de nous d'authentiques vivants,
Qui tendent la main à d'autres vivants sans les juger,
Juste en les aimant c'est ce que Dieu attend de toi,
De moi de nous si souvent et que nous ne faisons pas.
Nos paroles sont souvent plus édifiantes que nos actes,
Pauvres enfants médiocres que nous sommes.
 
Bruno LEROY.

11:06 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., LA PENSÉE DU JOUR., LA POÉSIE DE LA VIE, LA PRIÈRE DU JOUR., LE REGARD DE BRUNO. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.