7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2012

Trouver les clefs du Bonheur.

119.gif

 

 

Mon week-end fut de tout repos. Je n’ai strictement rien fait et ne m’en porte pas plus mal.

Il est excellent de prendre soin de soi tout en écoutant dans nos profondeurs les chuchotements de la parole de Dieu.

J’écrirai bien un livre sur l’éloge de la paresse, si cela n’avait déjà été fait.

Il est bon d’écouter sa musique préférée et ainsi d’imaginer le monde.

Ou de lire un livre spirituel qui vous élève et vous inonde de ses pensées.

Je me dis souvent que la vie est belle lorsque nous la vivons simplement.

Cependant, nous avons l’art suprême de tout compliquer.

Ce qui fait de notre existence un exercice de contorsion dont on se sort rarement.

Et nous passons nos jours à nous dire que la vie est conne, les voisins pourris et les gens dans la rue, n’en parlons pas !

Or, c’est là qu’intervient justement et judicieusement l’Evangile qui nous dit de ne pas regarder la paille dans l’œil de notre voisin, mais de nous changer nous-mêmes.

En effet, les autres ne sont pas responsables de nos cheminements pervers et suicidaires.

Nous sommes responsables de notre joie parfaite et incommensurable.

Simplement, que faisons-nous pour l’obtenir ?

Changeons-bous notre regard embrumé sur autrui ?

Vivons-nous libérés de nos chaînes de peurs et de préjugés stupides ?

Prions-nous pour acquérir de la Force et de la Sagesse face aux événements ?

Nous retirons-nous dans notre silence intérieur, là où Dieu habite ?

Bien-sûr, que non et pourtant les autres demeurent des cons !

Si nos jours sont une succession d’échecs et de désespoir, il ne faut point s’en étonner avec un tel regard.

Et l’émerveillement, vous connaissez ? Redevenir un enfant selon notre volonté.

Rassurez-vous, j’ai les mêmes progrès à effectuer pour marcher sur la route que m’a prescrit Jésus-Christ.

Demandons à l’Esprit saint ce que le Seigneur attend de nous. Et vous verrez la réponse ne tardera pas à venir et peut-être d’une façon différente de celle que vous attendiez.

C’est l’unique discernement pour comprendre si nous empruntons le juste chemin ou non.

Si la réponse est divergente de notre vie actuelle. Nous saisirons pourquoi nous sommes parfois si malheureux ( ses ). Dieu nous aura fait signe dans notre désespérance. Encore faut-il le demander, pour avancer. Sinon, nous deviendrons de vieux ronchons sans éclats, sans soleil, sans lumière et nous nous éteindrons sans bruit.

Une Vie sans Dieu est une existence aveugle, sans yeux pour nous guider et nous responsabiliser.

Je le pense profondément ! Mais, c’est ma croyance et je ne cherche à convaincre personne.

Pourtant, lorsqu’on a trouvé les clefs du Bonheur édifiant, comment ne pas les partager.

Je vous souhaite une semaine où vous serez contagieux (ses ) d’amour et d’espérance.

J’essaierai de l’être à mon tour sur mes lieux de travail et de rencontres.

Une mirifique semaine à Toutes et Tous vécue dans cette respiration intime avec Dieu Amour Absolu.

Bien Fraternellement, Bruno.

 

 

Les commentaires sont fermés.