7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2017

Bonheur où caches-tu ton cœur ?

9.29.jpg

Le bonheur n’est que grains de sable,
Au creux de tes mains le vent peut l'ôter,
Il te faut cultiver chaque jour sa beauté,
Pour percevoir en ses flancs cette Vie formidable,
Dont la pépite étincelante ne peut être solitaire,
Souvent son âme se nourrit des richesses d’autrui,
Le bonheur toujours se construit,
Par un regard porté sur les événements,
Par une joie non étouffée qui rit dans un éclatement,
Je sais il est de pénibles moments qui te feront pleurer,
Des disparitions, des regrets, des soumissions,
Qui donnent à l’existence une saveur amère,
Et pourtant il faut te montrer plus grand, plus noble,
Que tous ces sacrifices octroyés aux malheurs,
Tes larmes sont des cristaux d’azur au ciel de tes pensées,
Ton sourire peut illuminer les plus sombres, les plus meurtries,
Et leur rendre enfin leur vérité que tu n’avais pas imaginé.
L ’esprit est vagabond et nous invente un univers inexistant,
A toi de le regarder droit dans les yeux pour lui dire qu’il ment,
En effet l’Homme naquit non pour vivre dans les tourments,
Mais dans le Bonheur incandescent qui brûle les autres,
Et les rend flamboyants...!
Pourquoi les autres ? Toujours les autres ?
Nous ne pouvons point vivre seuls et heureux,
La présence d’autrui nous rend le cœur joyeux,
Même s’il ne nous comprend pas il nous écoute,
La relation et le dialogue peuvent enfin s’instaurer,
Et nous ne vivons plus isolés sur une planète perdue,
Le Bonheur vient des amis, de Dieu et de la Beauté de la Vie.
Il faut savourer l’instant pour en savoir le charme,
Ne point revenir sans cesse sur un passé mort,
Un avenir qui n’est pas encore !
Fais confiance en toi-même en tes ressources secrètes,
Et tu verras que la source de tes pleurs est semblable au rire du Bonheur.
La Vie te rendra toujours les sourires que tu lui offres gracieusement,
Dieu l’a toujours voulu ainsi pourquoi ferais-tu exception ?
Il veut l'Homme libre et debout non soumis aux émotions,
Vraiment pourquoi ne le souhaiterait-il pas pour Toi ?

Bruno LEROY.

14:08 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., LA PENSÉE DU JOUR., LA POÉSIE DE LA VIE, LE REGARD DE BRUNO. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.