7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/06/2017

Si votre père est dans la Lumière.

PAPA189908246589588385_n.jpg

Bien-sûr, je n’ai jamais caché ma Foi sous le boisseau. Cependant, des larmes coulent dans mon cœur telles des gouttes de rosée. Elles alimentent une source intérieure qui rejaillit au gré des événements…

Une source souvent apaisée par une spiritualité de la Résurrection. Alors, ses éclats deviennent couleurs d’une Espérance forgée par la prière. Les verts, les bleus, les rouges et mauves se côtoient et s’épousent. Et mille autres teintes donnent à mon horizon des raisons de continuer à vivre, respirer, rigoler, travailler pour mon devenir.

Et puis certaines Fêtes arrivent tel un grand livre ouvert sur les blessures refermées.

C’est la Fête des Pères !

Je sais, en tant que « chrétien », que cette Fête est aussi et surtout celle de Saint Joseph.

Peu le savent…Mais la Fête des pères est d’origine chrétienne. Elle glorifie celui qui vécut dans le silence de son âme la présence de Jésus et son Éducation faite de tolérance, de respect, d’amour pour les autres, tous les autres sans exclusive.

Un amour aux racines essentiellement humaines et qui devinrent Divines jusqu’à donner sa vie pour ceux qu’il Aime.

Alors que j’en suis à me demander où se trouve la Lumière dans laquelle mon père est parti.

Alors que souvent le sens même de cette existence me pose questions.

Alors que j’ai cette impression qu’un ressort s’est brisé en moi et ne me donne plus cette force de savourer la beauté des choses.

La semaine dernière une Journaliste me téléphona pour me demander s’il m’arrivait de douter de ma Foi. Je lui répondis spontanément que je n’avais jamais douté ne serait-ce qu’un instant de l’existence de Dieu. Et j’ajoutais «  s’il m’arrivait de douter ne serait-ce qu’un millième de seconde, je me suiciderai » Elle resta quoi au téléphone. Et j’enchaînais sur ma mission éducative parfois à la limite du possible, sur mes amiES disparus ainsi que les membres de ma Famille et surtout sur les combats à mener face aux in,justices de cette société.

Elle eût cette réponse délicieuse : Donc, vous vous suicideriez pour les autres, pas pour vous !

J’avoue que je n’avais pas envisagé cette problématique sous cet angle.

Inconsciemment, il ne fit que renforcer ma vocation missionnaire auprès des défigurés de cette putain de vie.

Bien-sûr, j’ai une peine immense que mon père soit mort de puis plusieurs Mois. Je suis Humain et peut-être trop Humain.

Mais, la spiritualité christique me fait aller de l’avant depuis mes 9 ans. J’Honore la Fête des pères comme étant une immense prière invoquée à St Joseph.

Si vous êtes comme moi, avec le visage balafré par les accidents imprévus d’une existence qu’il faut pourtant continuer à mener. Priez Joseph et votre cœur s’ouvrira sur la fenêtre de la joie absolue.

Lorsque je me relis, je me dis qu’il est formidable de croire en une transcendance qui s’appelle l’Amour. Nous le sèmerons jusqu’à la fin des jours.

 

BONNE et HEUREUSE FÊTE DES PÈRES VÉCUE DANS LA PAIX et LA JOIE !

Afin que la storgê ( Amour Familial ) devienne réciproque et s’épanouisse dans chaque cœur tel un parfum de fleurs. 

Bruno LEROY.

09:52 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., LA PENSÉE DU JOUR., LA POÉSIE DE LA VIE, LA PRIÈRE DU JOUR., LE REGARD DE BRUNO. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.