7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2017

DIEU EST EN PRISON.

PRISONNIER9.jpg

 

Dans la sombre cellule aucune lumière ne transperce,

Pourquoi tant de tristesse le soir de Noël dans ce lieu ?

 

Mon Ami, Mon Frère te voilà prisonnier de l’obscurité,

Seule ta Famille a les âmes mouillées, trempées, perforées,

Tu ne penses qu’à oublier ce temps inutile dans ton pieu,

Oublier la froideur des pierres d’où suintent la terreur,

Tu es innocent et tu le sais pertinemment, il faut le prouver,

 

Mon Ami, Mon Frère, souvent tu penses fermer les yeux,

Pour rejoindre cette apesanteur qui s’appelle éternité,

Tu crois que ta vie est fichue, perdue pour des années,

L’avocat t’écoute à peine, il pense à ses vacances,

Le juge a mis depuis des mois ton dossier en vacance,

Filent les mois entre ses quatre murs qui ne te lâchent pas,

File la vie dans cette puanteur qui n’attend que les rats,

Tes enfants, ta femme ne savent plus que faire dans cet enfer,

 

 

Mon Ami, Mon Frère, ce soir les réveillons gavent le bourgeois,

Loin des mortifères idées de désespoir d’un simple prisonnier,

Tu te dis qu’il faut tenir un jour la vérité sera dévoilée,

Et montrera son visage ridé, vieilli par les maltraitances,

Et puis, tu sais au fond de toi que Dieu est en prison,

Il te regarde au travers des barreaux et pleure à tes côtés,

 

 

Mon Ami, Mon Frère Dieu est au cœur de la souffrance,

Il vit en ton être blessé, fatigué, désespéré prêt à te libérer,

D’ailleurs, Mon Ami, Mon Frère tu es homme plus libre,

Que ces crétins qui s’enivrent en faisant festin,

Tu es plus libre au soleil du matin que le pauvre chômeur,

Qui attend pitance que l’État veut bien lui attribuer,

 

Mon Ami, Mon Frère analyse ta liberté intérieure,

Et tu verras avec finesse, les esclaves du loto, du pognon,

Tu te sentiras ainsi plus aérien intérieurement en attendant,

D’être libéré définitivement de ton incarcération injuste.

Je ne connais point d’incarcérations humainement justes,

Libérons les prisons par la prévention et l’éducation,

Seules valeurs amenant la chaleur chez un être Humain.

 

Bruno LEROY.

16:18 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., LA POÉSIE DE LA VIE, LA PRIÈRE DU JOUR., LE REGARD DE BRUNO. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.