7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/04/2020

Votre présence indispensable pendant le confinement.

7.33.jpg

La nuit perle dans le ciel avec son collier de lune. Ainsi, les jours passent, vibrent dans l’espace et le temps et nous cueillons quelques instants de ses splendeurs.

Ne restons point figés sur ses noirceurs. Ce sang trop épais pour laisser couler une goutte de vie.

J’aime la vie même dans ses souffrances. Elle prend alors le visage de Dieu perçu dans un silence habité et sacré. Oui, j’aime creuser dans mes journées la Présence indicible de la divinité. Cependant, si vous n’êtes point croyant au sens vide de ce terme, laissez-vous saisir par un certain émerveillement de vivre. Je dis croyant au sens vide car, les êtres qui nous entourent sont plus avides d’économie que de sacré. Ils pensent que la métaphysique, la Foi sont tellement impalpables qu’ils ne peuvent exister.

Peu importe les croyances sont ancrées comme des poésies écrites sur l’âme de l’humain.

Et nous puisons dans les vers lumineux de ces poèmes lorsque les larmes du présent nous submergent de pleurs du passé et de ses remords. Alors, nous cherchons au fond des événements les cristaux scintillants de couleurs pour retrouver notre vérité profonde.

Celle qui ne fait pas partie du monde mais de l’intérieur de notre monde.

Nous demeurons ces chercheurs de Lumière qui ne se vantent point de l’avoir trouvée.

Pas de prosélytisme aliénant dans nos comportements. Simplement, une joie s’éclatant aux doigts du temps et des jours. Incommensurable allégresse qui nous rend contagieux sans faiblesse.

Alors, les personnes que nous rencontrons tentent de deviner en nous cette énergie qui embrase chaque jour et détruit nos nuits sans amour.

Demain sera un nouvel aujourd’hui que nous chanterons soit dans la tourmente ou le Bonheur de nous aimer tels que nous sommes.

Le secret de notre Bonheur consiste à nous accepter, nous aimer avant de vouloir servir les autres. Quelqu’un qui manque de confiance en lui n’a rien à offrir à autrui.

Certes, c’est une réalité que nous pouvons travailler afin qu’elle se retourne en affirmation de soi.

Chaque matin est toujours plein de découvertes et de nouveautés, celles que nous accueillerons dans la journée. Alors, je vous souhaite une semaine avec un véritable soleil resplendissant au fond de votre être.

Vous serez une présence indispensable pour votre Famille, votre femme, vos enfants, votre Mère, votre Père, vos voisins, vos amis ou les personnes que vous ne connaissiez point avant ce confinement durable. Habitez le temps telles d'éternelles secondes venant couler dans votre rivière intérieure, celle qui alimente vos passions intimes de vivre cette vie intensément.

Soyez adultes dans ce confinement où votre inactivité, votre introspection et vos relations rassureront autant les autres que vous-même !

Puissent les jours s’étayer dans la prière, l’amour, le respect, la sérénité et le bonheur d’exister pour quelqu’un. Celui qui fait danser les arbres et chanter les oiseaux pour que la pluie ne soit qu’une légère brume sans importance.

 

Bruno LEROY.

17:11 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., LA PENSÉE DU JOUR., LA POÉSIE DE LA VIE, LA PRIÈRE DU JOUR., LE REGARD DE BRUNO. | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  del.icio.us | | Digg! Digg | |  Facebook | | | Pin it! |

Commentaires

Bonjour Bruno

Connaissez-vous
La divine volonté
Que Notre bien aimé SEIGNEUR à donné au monde par l'intermédiaire de
Louisa Piccarreta. Son dossier de béatification à été déposé.

Vu la profondeur de vos textes
Vous devriez être intéressé.
A mon humble avis.
Marie-Hélène

Écrit par : Marie-Hélène | 17/04/2020

Répondre à ce commentaire

Pour moi ce confinement est une grâce.
Pourquoi??

Parce que je suis ramené à l' essentiel(essence du ciel)
Qu'est qui est important pour moi, dans ma vie.?
Ce temps qui m'est offert pour me recentrer, aimer, prier, travailler(chez moi) car au chômage depuis peu.
Avoir le temps d'exister! Oui exister, faire le travail de la maison à mon rythme.
Me laisser du temps, respirer accepter ce temps de confinement comme un retour à la source. De mon être profond, calme, sereine j'accueille dans la paix ce qui m'est donné de vivre. l'instant présent ou Dieu habite, il est là, il attend que je revienne à lui. Pour me combler de son amour, sa paix, sa grâce et de tout ce dont j'ai besoin.
C'est dans cet instant que l'éternité de Dieu que je choisi de vivre car alors j'ai tout ce dont j'ai besoin.
Mon père qui est aux cieux
Sait et connaît mes besoins. Qui mieux que lui pourrait me
Combler.
Marie-Hélène

Écrit par : Marie-Hélène | 17/04/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.