7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2006

QUESTIONS D'ADOS.

Comment se faire des amis quand on a 18 ans ?

 


Votre question est d'actualité. Nous vivons à l'ère de la communication, des " chats " et des amitiés virtuelles, mais, paradoxalement, la solitude grandit dans nos cités occidentales. Il est en effet plus facile de "cliquer" sur une souris et de "surfer" d'une messagerie à l'autre, comme d'un bout à l'autre de la planète, que de se "faire" des amis. La preuve, il semblerait que l'on en ait perdu le mode d'emploi.

Nous disons couramment de quelqu'un : c'est un ami. Si l'on regarde en arrière et de plus près, on est souvent surpris des "amitiés" qui n'ont pas duré. Dès lors, la question se pose : "Qu'est-ce qu'une amitié entre deux ou plusieurs personnes ? Souvent, certaines personnes passent leur temps à parler de choses superficielles. Dans ce cas, mieux vaudrait appeler ce type de relation : camaraderie. Et là, les copains et les lieux pour s'en faire, surtout à 18 ans, ne manquent pas : quartiers, écoles, sports, clubs de loisirs, paroisses, bistro-resto-discos, etc.

Par contre, on ne peut parler d'amitié que s'il y a un partage de ce que chacun a au plus profond de lui, un échange sur ses propres valeurs. Point capital aussi, ce partage doit se faire à deux ; à savoir qu'il doit y avoir réciprocité dans la confiance et la confidence. Chacun partage ce qu'il vit, sinon on risque de tomber dans une relation, qui n'est certes pas l'amitié, où l'un se livre et l'autre écoute, sans jamais parler de lui. Cela nécessite qu'il y ait une certaine affinité au niveau des idées et sur le plan de la sensibilité.

Quand on parle vraiment d'amitié, il n'y a pas de recette pour se "faire" des amis. Chercher des amis, c'est en fait chercher quelque chose ou quelqu'un pour soi. Il y a un mouvement égocentrique qui peut justement ternir une amitié, car il est orienté, non pas vers l'autre, mais vers le plaisir et les avantages recherchés pour soi.
L'amitié, en fait, ne se cherche pas. Comme l'amour, elle est donnée et naît des rencontres quotidiennes, souvent quand on s'y attend le moins. C'est sans doute pour cela que l'on dit que les amis sont rares et précieux. Et puisqu'elle est donnée, tout ce qu'il y a à "faire", c'est de recevoir ; et pour cela, savoir attendre être patient, rester ouvert, garder confiance, mettre tous les atouts de son côté pour qu'elle se manifeste, non pas en se cloîtrant chez soi, mais en fréquentant peut-être d'autres milieux, d'autres lieux, en développant d'autres activités, d'autres sports, en laissant découvrir ses qualités, ses talents.

Finalement, il est parfois plus rapide de prendre les devants, en commençant soi-même par donner son amitié, lorsque l'on se sent en affinités avec quelqu'un. Dans ce cas, c'est la qualité et la réciprocité des échanges, comme nous l'avons vu, qui déterminera si l'on est bien, tous deux, dans une relation d'amitié.

Christian Rossier, membre de l'Association suisse d'Analyse Transactionnelle, en formation.

09:00 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans QUESTIONS D'ADOS. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.