7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2010

Recevoir la vie éternelle.

 


©Fr. Raphaël, cdb

 


La question que saint Luc pose dans la bouche d’un Docteur de la loi n’est-elle pas celle de tout homme ? L'évangéliste Matthieu la précise en la personne d’un jeune homme riche : « Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? ». Vie éternelle et bonté, voilà deux attentes inscrites dans le cœur humain, que saint Benoît, aussi fêté ce dimanche, permet d’élucider. Comment demeurer dans la bonté de Dieu pour recevoir sa grâce, gage d’éternité ? Le patron de l'Europe donne une indication claire : pour hériter du Royaume de Dieu, au croyant de devenir fils comme le Fils unique et cela de quatre manières. D’abord par l'écoute attentive de la Parole de Dieu qui façonne un cœur obéissant à sa présence. Ensuite, par la patience qui nous fait accueillir notre identité de l'intérieur, dans la prière. Mais aussi par la fraternité qui s’évalue à la capacité d’accueillir l'autre comme son frère, lui aussi fils de Dieu par grâce. Enfin, par l'expérience du temps : devenir fils ne s’achète pas au supermarché mais se reçoit comme un don continu qui permet de transformer notre vie en une véritable œuvre d’art. Dieu est le véritable artiste. C’est ce temps perdu par pur amour qui nous dépossède de tout esprit d’indépendance et de la pensée que le travail est le moteur de notre vie.
Prenons le temps de devenir nous-mêmes par la prière : elle est le lieu où Dieu gratuitement nous fait devenir fils par simple grâce.

 

 

 

 

 

P?re Tanguy Marie
Père Tanguy-Marie
Prêtre de la Cté des Béatitudes
Auteur des livres : La parole, don de Vie, EDB, 2006
Libres en Christ, EDB, 2008.


 

 

 

 

 

 

17:54 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.