7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2011

Comme un rite sacré, une prière...

DSC_1790.jpg

 
 
Comme un rite sacré, une prière du corps, une méditation de l'âme aux senteurs de forêts et aux jaillissements de lumière. Voilà, comment dans ce mimétisme de préparation des valises, nous pouvons y mettre des valeurs. Un sens à chaque geste donne un goût d'éternité. Les vacances mettent en congés les superficialités de l'esprit. Cela est à espérer pour les personnes qui désirent avancer sur les sentes de l'intériorité.
A chaque jour suffit sa peine et surtout, sa joie. Ô saveurs délicates de l'instant présent même si ton visage se ride souvent. Il nous reste des réserves d'allégresse à partager dans les moments obscurs. L'espérance est la force spirituelle des êtres qui avancent sur le navire de la Vie.
 
 
Les flux et reflux de l'existence nous construisent à chaque instant lorsque nous naviguons sur les flots de Dieu.
Les vacances irriguent les sources profondes de nos désirs intérieurs. Tout cela, bien-sûr, à condition de le vouloir vraiment. Il est une volonté d'exister par rapport non aux autres, mais en fonction de soi. Et dans le regard infini de l'Esprit-Saint, sang et souffle cristallin de Jésus-Christ.
Oui, les vacances peuvent être vécues en touriste. En amateur de changement de paysages comme l'on regarde distraitement des photographies. Sans en saisir les contrastes signifiants.
 
 
Je pense à toutes ces gens qui ne partiront pas faute d'argent ou d'opportunité. La maladie, l'hospitalisation, la précarité sont les plaies purulentes de cette période estivale. Les mauvais moments se vivent avec davantage de douleur et de regrets lorsque d'autres sont en fête. Cela fait partie d'un sentiment d'appartenance sociale. Nous sommes tous les membres des uns et des autres, même si nous le refusons parfois.
Mes pensées vont vers les oubliés de ces Vacances. Puissent-ils, ne serait-ce, que s'évader dans des lectures, des films ou des promenades leur donnant de la légèreté dans leur journée. Une sorte de lâcher-prise à domicile pour réduire toutes les pensées négatives.
Je vous souhaite de magnifiques Vacances à Toutes et Tous !
 
 
Le soleil emplira vos cœurs de sa chaleur fraternelle et vous dessinera un sourire dans le ciel. Un rire aussi dans cette période festive et estivale. Un vent de liberté soufflera dans vos cheveux pour vous rappeler que l'Absolu est le chant de l'Univers.
La Vraie Joie, celle issue de l'Esprit viendra envahir votre corps dans une parfaite extase. La beauté des fleurs et des plantes illuminera vos yeux d'enfant émerveillé.
 
 
Alors, qu'espérer de mieux qu'un Bonheur à portée de mains ?
Celui de ne pas oublier ceux et celles qui ne peuvent profiter de la jubilation dont vous êtes empli. Je suis ainsi fait, les inégalités m'ont toujours fait penser que l'Homme quelqu'il soit ne mérite pas les injustices imposées. Alors, la prière s'élève de mes entrailles tel un cri d'espérance devant tant de désespérances.
 
Heureuses Vacances vécues dans la Tendresse, la douceur, la contemplation. Je vous retrouve au mois de Septembre avec quelques photographies à vous montrer, mémoires d'un passé proche.
A Bientôt de vous écrire de nouveau.
 
Bien Fraternellement, Bruno LEROY.

21:39 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., LE REGARD DE BRUNO. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.