7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2012

Il est un temps pour Tout.

22-message.gif

 

 

J’ai vécu cette journée à butiner sur le net et à me recueillir dans la musique sacrée.

En fait, l’impression de ne rien faire ne me pèse pas. J’ai le privilège de croire que, le temps consacré à cultiver son âme, n’est pas inutile.

Je dis cela exprès, car je connais bon nombre de personnes qui ne savent pas savourer les instants qui passent avec cette sensation de ne rien faire. Dans leur mental s’inscrit immédiatement cette notion de vide, de gouffre infini.

Cela provient de notre culture occidentale qui assimile tout ce qui est figé à la perception de mort. Un être qui n’avance pas, recule dit-on. Et pourtant, cette nécessité de se mouvoir vers l’avant n’est pas un gage d’approfondissement et d’épanouissement.

L’immobilité dérange le siècle, écrivait Léo ferré.

Oui, dans ce Monde où le tout, tout de suite à des allures de chien enragés. Il n’est pas bon de prétendre se reposer et de profiter du vent qui vient.

 

Et pourtant, quelqu’un me disait récemment que, se reposer avant l’effort permet d’accroître l’énergie physique. Demain, oui ce sera demain que cette énergie biologique aura besoin de se déployer comme un ruisseau qui traverse la forêt.

 

N’assimilons pas le temps passé à ne rien faire à du temps mort. Tout ce que nous faisons s’incruste dans la mémoire. Et si, j’ai écouté Arvo Part, Mozart, Beethoven , César Franck et même du gospel. J’estime que cette musique céleste résonnera un jour de morosité pour me redonner de la joie. Les bons moments reviennent à la surface de l’onde lorsque notre moral est au plus bas. Cela est prouvé que si nous dévorons de succulents mets, quand notre nourriture terrestre sera moins excellente, nous aurons souvenance de la subtilité des dispositions estimées autrefois.

 

Alors, apprenons à vivre sans nous culpabiliser et nous aurons fait un pas vers notre liberté intérieure. Dieu a mis l’espace, le temps, l’instant, la musique, la poésie, la littérature pour que notre esprit soit nourri chaque jour. Et vous voudriez que pour des raisons socioculturelles, nous échappions à tant de trésors ? !

 

Alors, là non.. Ce serait faire insulte à toutes expressions de beauté gratuite…

Mais, demain la journée sera plus sérieuse dans le sens où, il ne peut exister ni de relâchement, ni de lâcher-prise. Il est un temps pour tout.

Un temps pour se reposer

Un temps pour aimer

Un temps pour rire

Un temps pour soupirer

Et un temps pour travailler…

 

Alors, je vous souhaite une semaine où vous naviguerez sur les vagues de l’Espérance pour devenir contagieux ( se ) auprès de ceux qui vous regardent vivre. Ils devineront que votre énergie vient d’ailleurs. Et vous serait seul à savoir d’où émerge cette paix.

 

Excellente semaine à Toutes et Tous dans l’espoir de vous retrouver prochainement.

 

Bien Fraternellement, Bruno.

 

QDVB UDP.

 

20:13 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., LA POÉSIE DE LA VIE, LE REGARD DE BRUNO. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.