7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2012

Quand la passivité devient crédible.

76713_168298966538368_100000747973427_375086_5722499_n.jpg

A en croire les sondages, il semblerait que les Français sont au bord de la dépression. Certes, le paysage n'est guère étincelant, pour certains. Mais, cette vision où tout repose sur les épaules d'un Président et les citoyens ne sont que tristes victimes de décisions prises, rend la passivité crédible. Bien-sûr, les personnes manifestent au nom de leurs droits et cela reste légitime. Lorsqu'on me parle de valeurs conservatrices avec dédain, je me dis que nous sommes en train de renier nos propres valeurs. Tout ce qui fait la dignité d'un être Humain, ne sont-ce point en fait les convictions universelles, que l'on dit conservatrices ? Il faut négocier avec ses propres paradigmes intrinsèques avec ceux de la société.

 

Les contestataires sont nécessaires à la bonne oxygénation de la démocratie. Mais, il me semble que rien de nouveau n'est proposé, jusqu'à ce jour. Il nous faut apprendre à regarder avec un rétro-viseur et une longue vue, le passé est créateur d'avenir. N'ayons plus le syndrome de victimisation et redevenons militants ( tes ) pour une cause juste. Cette vision négative que nous avons aujourd'hui, n'est point essentiellement de la faute de la crise, elle provient d'une ambiance générale dans laquelle nous baignons.

 

Pensons aux Jeunes qui sont les racines de l'être et engageons-nous, sans discrimination politique, pour que l'avenir ait le parfum du bonheur. Utopies, non je ne le pense pas, sur terre chaque Homme est maître de son destin. A condition de ne point faire, comme les enfants gâtés en disant sans cesse, c'est la faute de l'autre. Peu importe nos convictions politiques, il serait temps d'entrer dans le dialogue d'une démocratie participative, sans renier ce qui donne sens à notre Vie. Les valeurs humaines qui nous rejoignent, ne sont ni conservatrices, ni progressistes ; elles sont universelles au nom de l'humanité qui habite en chacun de nous, ne croyez-vous pas ?

 

 

Bruno LEROY.

 

11:18 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., LA POÉSIE DE LA VIE, LE REGARD DE BRUNO. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.