7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2012

A ceux qui pensent détenir la Vérité ultime.

a6d2c8a770affe9046f11c54c148e634.gif
 
A ceux et celles qui pensent détenir la Vérité ultime.
Bruno LEROY.

Les bigots n’aiment pas Dieu. Ils Le veulent à leur service, par lâcheté. Ne serions-nous point dans une ère nouvelle de bigoterie par la pensée unique ?

Il vit dans la plus sotte des lâchetés, sous des airs de prudence. Il se peut, dans des moments d’inspiration, qu’il demande au ciel de détruire par le feu la malice des hommes, mais il n’aura pas la sainte ambition de les sauver tous. Il y a une vertu Humaine qui leur est inconnue parmi beaucoup d’autres : la vaillance.

Le bigot ne connaît ni l’ambition ni la vue d’ensemble. Il est myope pour les choses de l’esprit. Le bigot manquera toujours d’originalité. Un plagiaire, un peintre débutant ignorant des techniques et de la création. Il essayera peut-être de peindre, dans la solitude et à grands traits, mais ne pénétrera ni ses mobiles ni sa force vivifiante. Bigots sont donc ceux qui se contentent de vivre, par les formes, une vie intérieure qu’ils ne connaissent pas. Le bigot est un sentimental à l’intelligence bornée.

Tels sont ces individus : beaucoup de signes de croix, beaucoup de médailles, des images saintes dans tous les livres. De leur profession ils ne s’embarrassent guère. Pas plus que de se faire des amis. On ne peut pas s’approcher d’eux dans l’espoir d’un peu de chaleur, car ils ont le coeur froid ; dans la conversation, il nous faut prendre garde, parce que nous les scandalisons. Parlez-leur de dévotion, de procession, mais non de leur vie intérieure : ils l’ignorent.

Ils connaissent les offices et l’heure des messes sur le bout des ongles, mais non l’apostolat personnel : ils n’y comprennent rien !

Ils se débrouillent aisément dans le petit monde qui entoure les églises, mais ils ne savent pas se conduirent dans la vie. Et c’est eux qu’on voit le plus souvent, eux qui passent pour être les bons, eux qui se vantent d’être les meilleurs et qui font partout figure de chrétiens.

Or ce n’est pas la vie de ces gens-là qui peut démontrer que Christ est Vivant, car voici comment sont les bigots : ouvrier, mauvais camarade ; employé, mauvais collègue ; étudiant, mauvais condisciple.

Leurs façons rebutent et leur physionomie fait peine à voir. Ils manquent d’assurance et ne savent même pas aimer ce qui est humain. On ne saurait nier que cette vie doit leur paraître bien gênante, factice et douceâtre comme elle est.

Mélange de saint en apparence et de lâche. Fleurs de serre, ils connaissent la tiède lumière des temples, mais ignorent la clarté du soleil qui dispense la Vie.

Bigot, celui qui attend tout de Dieu, et ne fait pas le moindre effort pour accomplir ce qui lui incombe. Et cela, c’est tenter Dieu !

La pensée unique dans laquelle nous vivons au quotidien, n’aurait-elle pas fait naître de ces individus informes, incapables de ripostes ; des bigots et bigotes des temps modernes même s’ils ne croient pas en Dieu. Le fond et le comportement demeurent semblables. Serions-nous dans l’ère de la bigoterie institutionnalisée ?

Malheureusement, je répondrai par l’affirmatif.

Bruno LEROY.

10:55 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., LA PENSÉE DU JOUR., LA POÉSIE DE LA VIE, LE REGARD DE BRUNO. | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Commentaires

ô oui, c'est bien vrai tout ça... et je souscris aussi à la dernière réflexion!

Écrit par : thierry | 04/05/2012

Comme vous dites :" Ils ignorent leur vie intérieure ". C'est vrai et c'est pour cela qu'ils ne connaissent pas Dieu !
Ils ne sont pas vaillants car ils ont peur de la mort. Ils font des signes de croix juste par égoïsme.
Ils disent représenter Dieu sans le connaître.
votre analyse est tout à fait juste !

Écrit par : Fabienne | 05/05/2012

Je vous remercie mes Amis pour vos commentaires qui vont dans le même sens, pour vous deux. Hélas, en mon for intérieur, j'eusse préféré avoir tort.
Oui, je sais ma réaction est quelque peu atypique et inattendue. Tout en connaissant bien ce profil de chrétiens pour lesquels, je n'ai aucune estime...Mon désir profond était de m’entendre dire que je me trompais dans ma perception du chrétien moyen.
Et bien-sûr, j'ai raison dans ma vision d'une spiritualité extérieure vécue sans convictions dont certains se gargarisent jusqu'à monter leur Foi telle la légion d'Honneur.
Le monde est parfois puant avec ses désirs de paraître et non d'être! Mais, n'est-ce point dans notre culture ambiante de cultiver les fleurs plutôt que leurs parfums.
Ainsi vont les chrétiens non convertis, non imprégnés de leur source baptismale. Laissons-les, et marchons avec d'autres qui pressentent le chemin qui mène vers le soleil de la Vérité.
Je vous remercie pour la pertinence de vos commentaires.
Je vous souhaite un radieux Dimanche brûlant dans le coeur de Dieu-Amour !
Bien Fraternellement, Bruno.
QDVB UDP.

Écrit par : Bruno LEROY. | 05/05/2012

Les commentaires sont fermés.