7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/07/2012

Quand la beauté de la vie se résume en musique.

61QzfaxgddL._SS500_.jpg

Moi qui suis Lisztien jusqu'au profond de l''âme. De plus, j''ai une vénération sans pareille pour la musique de Messiaen. Les deux réunis pour rendre hommage à saint François, c''est un rêve secret qui se réalise.
Les musiciens s''épousent parfaitement. Et l''on entend le chant des oiseaux, les murmures des ruisseaux de cristal, qui dansent sur le clavier du piano.
Ô Mille Beautés exprimées,
Tant de notes pour chanter,
L'infini,l''Absolu en sa Divinité .
Liszt, ce franciscain-musicien qui savait mieux que quiconque relater la densité de sa foi, par son art. Les flots de son baptême coulent comme une conversion sur les pas de François de Paule.
Et Messiaen, ce théologien-musicien amoureux des chants des oiseaux du monde entier, dont il savait sacraliser une force nouvelle à travers son art.
Il faut écouter, savourer les yeux fermés cette musique qui joue sur l''archer de notre âme toute la spiritualité franciscaine et son ultime beauté. Cette élégante simplicité fait, de cet enregistrement, toute la richesse subtile de recherches musicales.
Il faut également l''acheter les yeux fermés pour demeurer dans la pureté franciscaine, loin du matérialisme avilissant.
De plus, le prix modique proposé ici, vous fera d''autant mieux aimer les splendeurs de la vie selon l''esprit mystique de Liszt et de Messiaen.
Vraiment, ce mariage est exceptionnel de volupté.
Ne point l''acquérir, c''est s''amputer d''un plaisir exceptionnel pour mieux découvrir le talent de nos deux artistes qui se répondent hors du temps. Mais pour longtemps encore par-delà le miroir de la mort.
Le parfum de la Vie jaillit à chaque note effleurée, à chaque instant dans son éternité, comme un ravissement qui ne s'éteindra jamais.



Bruno LEROY.

17:27 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., Livres et saveurs musicales de Bruno LEROY. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Commentaires

Ce genre de création m’intrigue et soulève en moi un fort vent créatif. En tant qu’auteur, toutes les sources d’information et de comparaison sont bonnes pour dénicher de petites perles d’inspiration et faire vivre des aventures palpitantes à mes personnages. Tous les livres qui suscitent un questionnement ou une polémique (ou les deux), méritent d’être (au minimum) survolés. Les mélodies ondulatoires charment les perceptions auditives tandis que les mélodies littéraires charment l’âme. Comment vivre sans l’un ou sans l’autre ? Merci d’avoir traité de ce sujet.

Écrit par : J’écris des romans... | 05/09/2012

Les commentaires sont fermés.