7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2014

COMMENT LA PRIÈRE PEUT-ELLE M’AIDER ?

priez-sans-cesse.jpg

 

Celui qui a la foi trouvera plusieurs conseils dans la Bible. La prière qui a fait l’objet d’études est la prière d’intercession : une personne priant pour une autre. Un passage biblique est une promesse précise à ce sujet : " Priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière agissante du juste a une grande efficace. (Jacques 5.16)

 

Jésus enseigna plusieurs principes en rapport avec la prière. Il prononça ses paroles les plus directes sur le sujet dans son sermon sur la montagne.

 

« Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe. Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ? Ou, s’il demande un poisson, lui donnera- t-il un serpent ? Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui de mandent. » (Matthieu 7.7-11)

 

La prière est agissante parce qu’elle établit un contact avec le Créateur de l’univers. Elle nous permet d’avoir avec lui une connexion aussi réelle qu’une communication téléphonique ou la mise en marche d’un appareil électrique. Il y a plusieurs décennies, le médecin Alexis Cartel déclarait :

 

« La prière est la plus puissante forme d’énergie qu’il soit possible de produire. C’est une force aussi réelle que la pesanteur. En tant que médecin, j’ai vu des hommes qui après l’échec de tout traitement, ont surmonté la maladie et la mélancolie par le serein effort de la prière. »

 

 

Dans quel but prions-nous ? Nous nous adressons à Dieu pour lui ouvrir notre cœur.

 

Prier est un acte de la volonté. Dieu connaît nos besoins, mais il tient à ce que nous les lui exprimions. Dans un certain sens, la prière nous transforme, de sorte que nous devenons réceptifs à l’influence divine. Celui qui ne demande pas ne reçoit pas tout ce que Dieu désire lui accorder.

 

La prière sous-entend la bienveillance et la générosité de Dieu. C’est de lui que viennent « toute grâce excellente et tout don parfait » (Jacques 1.17). De même qu’un père aime ses enfants, Dieu aime tous les êtres humains, à une échelle infiniment grande et profonde. Mais ce même amour le retient de nous accorder ce qui pourrait nous nuire. Dieu se réserve le droit de répondre à nos prières par « non », ou « pas encore ». L’apôtre Paul lui-même pria à maintes reprises pour la guérison, mais il lui fut répondu que la grâce de Dieu lui suffirait (2 Corinthiens 12.8,9). Jésus pria trois fois pour que la coupe de douleur s’éloigne de lui, mais il fut crucifié (Matthieu 26.39-46).

 

La prière nous permet de faire part à Dieu de nos sentiments, souhaits, préoccupations et doutes. Nous pouvons lui adresser des suppliques pour nous-mêmes et pour nos semblables. Confesser nos péchés et demander pardon. Remercier Dieu pour ses bénédictions et lui demander de nous faire connaître sa volonté. Les conditions sont simples. Nous devons prier avec foi (Matthieu 21.22), selon la volonté divine (Luc 22.41,42). Manifester un esprit de pardon (Marc 11.25). Être persévérants (Luc 18.1) et adopter une attitude d’obéissance envers les commandements (1 Jean 3.22).

 

« La prière est, dans la main de la foi, la clé qui ouvre les trésors du ciel où sont renfermées les ressources infinies de la toute puissance. » Lorsque le croyant prie selon les desseins de Dieu, il dispose d’un puissant recours. Il serait difficile à la science de le mesurer, car il s’agit du domaine de la foi, mais il n’est pas rare de rencontrer des fidèles qui reçoivent à leurs prières des réponses objectives à plus de 90 pour cent. L’apôtre Paul nous recommande de prier « sans ‘cesse » (1 Thessaloniciens 5.17). Connaissant les résultats possibles, c’est un conseil qu’il vaut la peine de suivre, aujourd’hui plus que jamais.

 

Bruno LEROY.

 

11:57 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., LA PENSÉE DU JOUR., LA POÉSIE DE LA VIE, LA PRIÈRE DU JOUR., LE REGARD DE BRUNO. | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Commentaires

c est vrai SEIGNEUR APPRENDS-nous a prier sans cessepour TE remercier et TE louer

Écrit par : hoda antoune | 26/02/2014

Bonjour Bruno,
Ton texte m'apporte beaucoup. J'ai besoin de me ressaisir mais j'ai beaucoup de mal. J'ai du mal à avancer et à regarder devant moi.
Je pense à toi et à ton papa
Je te confie au Seigneur dans mes prières.
Je t'embrasse.
Ta petite soeur.
Josiane

Écrit par : Josiane | 26/02/2014

Bonsoir Josiane,
Je comprends que tu aies du mal à te défaire des souvenirs qui, certainement hantent ta maison, ton environnement et tes rêves.
Il faut laisser le temps faire son travail de deuil.
Il faut aussi éviter une solitude trop pesante.
J'ai vu sur ton Blog que tu avais fait une sorte de pèlerinage pour revoir les endroits où il avait vécu son enfance et une partie de sa jeunesse. Je me suis dit, ma petite Sœur, reconstitue son histoire de vie dans les mêmes pas que lui, comme pour le retrouver ou le sentir exister à travers des événements marquants.
Tout cela est très bien car, en fait sans le savoir vraiment, cette recherche du passé te donnera un avenir. Mais, il faut prendre patience...Cela peut durer plusieurs mois encore.
Il est difficile de se remettre rapidement d'une absence aussi brutale.
Oui, la prière peut t'aider dans cette démarche, ne serait-ce que pour donner du sens à tes jours et peut-être un peu de joie.
Je prie pour Toi, ma petite sœur, en espérant que l'Esprit de Dieu t'indiquera le chemin qu'il faut empreinter pour plus de sérénité intérieure.
Je suis de tout cœur près de Toi dans cette période difficile à vivre.
Nous avons chacun nos blessures non à supporter mais à porter pour aller de l’avant.
Je te remercie pour mon père qui est en légère rémission et non en état de guérison.
Je t'embrasse très Fort et t'assure de mes prières !
Ton petit Frère, Bruno.
Ps : N'hésite pas à m'écrire si tu as besoin de te confier. Bises !

Écrit par : Bruno LEROY. | 26/02/2014

Les commentaires sont fermés.