7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2014

Son destin entre les mains de Dieu.

priez-sans-cesse.jpg

L’année dernière, il me souvient d’un Noël particulièrement angoissant.

Non pas un souvenir de naissance mais, un arrière goût de mort.

Il me souvient de ces nuits sans sommeil aux pieds d’une rude réalité.

En effet, le Médecin traitant de mon père m’avait téléphoné pour me dire que mon père était atteint d’un incurable cancer. Il me conseilla de prévenir mes frères face à l’inéluctable décès qui se profilait.

La mort ne me fait pas peur, surtout pas la mienne. Par contre celle des autres, surtout lorsqu’ils sont proches affectivement m’affecte particulièrement.

Ce n’est point tant la mort que je crains mais, la souffrance dans ce qu’elle a d’insupportable.

Cette camarde dont nous étudions les reflets secrets en théologie au soleil de la Résurrection.

Une nuit me vint l’audace d’écrire sur la maladie de mon père dans ma page Facebook, en demandant à mes Amis de bien vouloir prier afin qu’il ne souffre pas.

J’ai toujours cru aux pouvoirs de la prière. Inexplicable puissance dont elle sait faire preuve et dont il nous est impossible de comprendre le fonctionnement. Je sais cependant que toutes prières sont exaucées selon les desseins de Dieu. Et il faut l’accepter même si cela ne convient point à notre volonté.

Pour revenir à mon père et sa pathologie, il fut rapidement question de le mettre en soins palliatifs. Cependant, la Providence en voulue autrement.

Il fit une série de dix rayons pour éviter l’évolution précipitée du cancer. Il faut savoir qu’il est atteint d’une tumeur au cerveau et d’autres tumeurs oncologiques dans la bouche, l’oreille etc… Contrairement à votre serviteur, il n’a jamais fumé de sa vie.

Et Aujourd’hui, me direz-vous qu’en est-il ?

Bien-sûr, il a maigri de trente kilos et ne peut plus manger ce qu’il désire.

Après ses rayons, il fit appel de lui-même, à une orthophoniste qui lui permit de remettre légèrement la bouche plus droite ce qui le fit parler de façon plus compréhensive et manger un peu mieux.

Son médecin traitant était contre puisque l’ombre de la mort s’approchait indéniablement.

Un Médecin pessimiste est un mathématicien qui ne saisit plus les formules de la Vie et ses mystères.

Vos prières font que mon père est toujours debout. Certes, fatigué mais vivant chaque instant comme étant le plus merveilleux. Oui, il est plus vivant que son Médecin qui, à part son métier et ses sports d’hiver, ne donne pas sens à son existence. Je ne m’attaque pas essentiellement à cet homme mais, à sa façon et conception de percevoir la vie humaine.

Tous les soirs, je prie l’Esprit saint et Son ange gardien afin que mon papa demeure avec nous longtemps et ne connaisse point les affres de la douleur physique ou psychique. Cela fait 1 an que mon père mange presque normalement et dort comme l’enfant Jésus. Il conduit même sa voiture pour quelques courses et intellectuellement son cerveau réfléchit comme s’il n’avait pas d’adénocarcinome.

Qui osera me dire que la prière est une auto-suggestion ? Qui prouvera que l’amour de Dieu n’est que du vent qui balaye la poussière de notre volonté ? Qui…

La prière est la source dans laquelle nous devons tous et toutes puiser lorsque le temps s’assombrit. Elle nous offre tant de lumière dans notre Vie. Mais pour le savoir et le vérifier faut-il encore l’essayer, non ?

Un immense remerciement pour vos prières grâce à vous le destin de mon père est entre les mains de Dieu.

 

 

 

Bruno LEROY.

12:45 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., LA PENSÉE DU JOUR., LA POÉSIE DE LA VIE, LA PRIÈRE DU JOUR., LE REGARD DE BRUNO. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.