7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/07/2012

La quintessence de la musique afro-américaine par Jamal.

 

518Az6J1L1L._SS500_.jpg

L'essence même du Jazz est dans cette interprétation piansistique de Jamal. Certes, il préfère que nous disions musique classique américaine et, il n'a pas tort. Tant ses inspirations sont multiples. Liszt est au bout de ses doigts.
Ahmad est le plus grand pianiste de notre temps. Son imagination fertile donne des nuances subtiles à sa musique. L'écouter est plus qu'un régal, c'est la quintessence de la musique afro-américaine qui pénétre votre coeur et votre âme.
La pureté immaculée de ce CD dont le rapport qualité-prix est exceptionnel, nous fait marcher dans le paysage intérieur de la spiritualité de l'interprète génial qu'est Jamal.
Merci à lui de nous offrir tant de Bonheur !
Puisse-t-il jouer sa musique poétique encore longtemps pour notre bien-être spirituel et mystique.



Bruno LEROY.

17:01 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., Livres et saveurs musicales de Bruno LEROY. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Ce silence dont la force est de nous recentrer sur l'Essentiel.

41n777-8hiL._SS500_.jpg

Notre monde meurt par manque de silence. Les bruits meurtriers des villes nous envahissent. Nous sommes dans une culture du bruit. Notre intériorité s'en trouve détruite progressivement.
Nos discours sont souvent des paroles de vent.
Nous devons retrouver d'urgence ce silence dont la force est de nous recentrer sur l'Essentiel. Le plus grand meurtre que nous puissions faire envers les jeunes est de ne pas les éduquer à déguster la qualité du silence. Le silence leur fait peur car, il évoque la mort. Une éducation dans ce sens serait pertinente...

Puiser la signification de chaque mot ou de chaque geste dans le silence. Pour être remplis, tous et toutes, de cette puissance d'Amour récoltée au fond de nous. Comment pourrions-nous être à nous-mêmes si le bruit envahit nos journées ? C'est une question de disponibilité intérieure.C'est une attitude de méditation face à l'existence. Voilà les raisons principales pour lire ce livre dans le silence de votre âme.
Il enrichira vos jours et vous donnera la conscience poétique de la Vie.
Laissez-vous guider par le contenu de ce livre d'exception.


Bruno LEROY.

16:55 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., Livres et saveurs musicales de Bruno LEROY. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

La fatalité n'existe que pour les défaitistes.

41udQSl2k3L._SS500_.jpg

J'attendais avec impatience que les chrétiens se lèvent pour dire » Non » à ce système qui détruit l'humain. Il ne suffit guère de s'indigner pour que les événements changent pensent les âmes bien faites. Erreur, l'indignation avec un discernement donné par la prière, est l'essence même qui enflamme le moteur de la Dignité. Comprenez, nous ne pouvons continuer sur le chemin d'un néo-libéralisme débridé qui met les plus faibles dans le ruisseau de la misère. Les jeunes ne pensent plus en terme d'avenir. A quoi bon étudier à l'école si pôle emploi est l'unique horizon qui se profilera demain ? A quoi bon construire un couple si nous ne sommes pas à même de subvenir à ses besoins ?
En tant que chrétiens, notre conscience doit se révolter en vue d'un monde meilleur. La loi de l'argent n'écrasera plus les plus petits. Alors, comment faire pour redonner un visage humain à notre société ?
Par de petits gestes d'abord. Aider un voisin qui se trouve confronter à des problèmes administratifs kafkaïens. Sourire à un inconnu dont le moral semble si bas. Parler et écouter les ados et moins jeunes qui ne saisissent pas tous les paradigmes de la crise. Beaucoup en donnent l'analyse désespérante que les médias véhiculent. Dans les moindres instants de sa vie, le chrétien doit être vecteur de Joie et devenir contagieux. Contagion de l'amour, la joie, l'espérance, la tolérance, l'affirmation de soi face aux commerciaux, la plénitude intérieure qui ne fait pas dévier de ses convictions. Tout cela et plus encore, pour que les valeurs évangéliques soient vécues au quotidien. Oui, devenons contagieux en ayant mal aux autres et aux blessures de nos sociétés. Cette contagion sera la plus merveilleuse épidémie désirée par nos frères et saeurs en humanité. Il nous faut être chrétien nuit et jour et non une fois par semaine. Si nous ne nous indignons pas au Nom de notre Seigneur Jésus-Christ qui naquit pour nous libérer des oppressions sociétales et spirituelles; qui le fera ? Donc, un livre à ne pas manquer pour réfléchir aux éventuelles réformes à engager. Puissent les chrétiens s'ouvrir davantage au monde sans querelles de clochers. L'heure est grave mais pas fatale. L'espérance chrétienne est une force intérieure qui nous permet d'avancer sans cesse.


Bruno LEROY.

16:52 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., Livres et saveurs musicales de Bruno LEROY. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Sur le chemin de la Liberté intérieure, je rencontre Ton coeur.

41HKW0GN42L._SS500_.jpg

Dans notre monde moderne, on a tendance à voir l'être qui suit un cheminement spirituel comme un être faible, qui s'adresse à une divinité extérieure pour lui venir au secours.

Une telle spiritualité n'est rien d'autre que mièvrerie, faiblesse, ignorance et peur.
La première étape de la spiritualité consiste à devenir un individu. Pour pouvoir rejeter toute individualité, encore faut-il devenir individu, être libre et sans peur.
La spiritualité n'est pas pour les faibles, elle n'est pas non plus pour ceux qui se prosternent de tout leur long aux pieds de soi-disant gourous, sans aucun discernement, sous prétexte qu'ils portent une robe couleur ocre.
La voilà la porte ouverte aux sectes : la faiblesse !
Elle n''est pas non plus pour ceux qui, vivant dans un monde moderne, se font avaler par une Administration outrancière, véritable machine à compresser l'être, sans aucune réaction de vérité et cela par crainte de perdre quelque bien. La spiritualité, dirait-on de nos jours chez les jeunes, n'est pas pour les faux-culs ou les grenouilles de bénitier.
La religion n''est pas le fait d'aller à l'église. La religion est à chaque seconde de la Vie. La religion est la vie même La religion est partout. Dès qu''il y a création, il y a religion, car il y a ce qui relie le créé au créateur. La religion dans un sens second est la prise de conscience de cette liaison.

La faiblesse engendre la peur. Peur du péché, peur du fisc, peur de l'envoûtement, peur du « qu''en dira-t-on ». PEUR ET FAIBLESSE. Notre monde moderne est une machine a créer la faiblesse et la peur, à créer des comportements standardisés, à faire de chaque individu des numéros d'INSEE, d'URSSAF, de je ne sais quoi encore, des unités de production et de consommation.
Mais la société, comme un ensemble de moutons, suit, elle suit, et passe sa vie sans vivre, sans vie, sans âme, sans souffle, sans foi ni Loi, sans Dieu. Où est l'Homme ?
Ce n'est pas l'Homme qui cherche Dieu, c'est Dieu qui cherche un véritable Homme.
Où est l'Homme ?
Le fort devance le faible, c''est la loi de la nature. Si nous voulons que la spiritualité envahisse le monde, cela ne peut être le fait que de forts, non de faibles. Seul le fort peut recevoir cette Foi qui justement « déplace des montagnes » alors que le faible n''arrivera pas même à soulever un brin d''herbe.
L''homme spirituel est un homme libre.
Qu'est-ce que la spiritualité si ce n''est la recherche de la Libération ?
Chercher la libération lorsque dans la vie de tous les jours nous ne sommes qu''esclaves, qu''est-ce alors cette spiritualité qui n'est qu''un mot faisant sourire ?
Être un Homme libre cela n'est pas un vain mot.
La liberté est du domaine du dedans, la liberté c''est de ne dépendre de rien parce qu''il n''y a attachement à rien. Sauf à Dieu qui nous rend et nous veut libres. Dans son approche, quelque peu stoïcienne, Anselm Grün, nous indique les sources salvatrices pour notre liberté intérieure. Inutile de vous dire que ce livre est essentiel pour commencer, continuer, renforcer une Vie accomplie, épanouie. D''ailleurs tous ses ouvrages tendent vers cette dimension humaine et spirituelle.



Bruno LEROY.

16:48 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., Livres et saveurs musicales de Bruno LEROY. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

L'identité de l'avenir de nos sociétés.

51TPM0G9EZL._SS500_.jpg

Ce livre d'anthropologie chrétienne d'Anselm Grün est une analyse approfondie sur la mollesse spirituelle de bon nombre de croyants qui, cherchent prioritairement, à devenir « saints » avant que d''être des hommes matures. Ce livre s''appuie sur dix-huit figures masculines issues de la Bible dont l''énergie virile leur permet d'affronter beaucoup de désagréments.

Anselm Grün ne construit pas une relecture moralisatrice et psychorigide de la masculinité et de la virilité des évangiles.
Au contraire, il reconnaît une place pleine et entière à l''homosexualité, car il n''admet pas que certains puissent la considérer contre nature. L''Eglise institutionnelle les blesse sans comprendre que leur spiritualité masculine est souvent orientée vers le domaine esthétique.
Les hétérosexuels et homosexuels doivent intégrer leur sexualité dans les paradigmes de leur existence. Et ce n''est guère épanouir une personne que de la culpabiliser.
Il faut assumer tout ce que nous ressentons comme la colère, la haine, l''agressivité pour ne pas sombrer dans l''obscurité de la Foi.
L''agressivité est indispensable pour nous structurer humainement, à condition de la transformer en énergie, afin de ne pas déprimer. Un dépressif est un homme qui ne sait pas exprimer pleinement les sentiments nocifs qu''il refoule au point de devenir apathique et en état d''acédie.

« Lutte et Amour » est l''éternel diptyque de ce livre, celui qui se limite à la lutte devient hargneux et celui qui ne veut pas assumer les combats de l''existence, ne désire que l''amour par peur des conflits. Cependant, celui-ci ne sera jamais vrai !
Il deviendra rapidement mielleux par prudence puis, insipide par insuffisance de créativité et de risques.

En effet, Anselm Grün nous demande de combattre jovialement en faveur de la Vie, par pur amour de celle-ci. Pour entraîner d''autres chrétiens sur les chemins de la virilité et de l''amour généreux qui, nous pousse à aller vers les autres en vérité. Cet écrit est une apologie de l''authenticité humaine. Un livre qui révèle des trésors de bienfaits. Aux Hommes de comprendre enfin ce concept de virilité masculine. Et de ne plus se comporter comme des chiffes molles.
L''apitoiement sur soi est indigne d''un chrétien qui se place devant Dieu et en Sa présence de chaque instant. Sinon, il ne faut guère pleurer sur les lieux de cultes désertés par les jeunes qui détestent les discours pusillanimes. Le monde a besoin de témoins rayonnants d''une profonde sérénité bien éloignée des peurs existentielles qui crépitent face à nos sociétés en mutation.


Bruno LEROY.

16:45 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY., LA POÉSIE DE LA VIE, LE REGARD DE BRUNO., Livres et saveurs musicales de Bruno LEROY. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |