7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2005

LE SILENCE D'UN SOIR...

medium_1092314254biche.jpeg

LE SILENCE D'UN SOIR...



A la source du silence

Je désaltère mon âme

J’écoute sa mélodie

Rassasie mon esprit

Mes pensées dansent

Telles une vive flamme

Les paupières fermées

J’entends le ciel pleurer…



La nuit tombe lentement

Et le silence l’étreint

Il me parle doucement

Me confie son dessein

Là-haut les étoiles veillent

Sur le sommeil des anges

De fines gouttes ruissellent

Des larmes au goût étrange…



Pourquoi ce désarroi

A entendre cette voix

Murmurer toi et moi…

Je l’attendrai toujours

Ce chant rempli d’émoi

Il pénètre sans détour

Mon cœur qui le reçoit

Je l’aime, Silence nommé Amour…

Bernadette Dagorne.

10:25 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  del.icio.us | | Digg! Digg | |  Facebook | | | Pin it! |

Commentaires

L'heureux hasard m'a permis de trouver votre blog.
Du poème cité je retiens : j'entends le ciel pleurer.

Oui le ciel pleure, comme pleure le coeur de celui/celle qui croit .

Guy Gilbert est aussi pour moi, une figure importante pour les jeunes et son action peut-être + discrète et + vraie que tous les actions-marketing de l'humanitaire/sanitaire...
Etre chrétien aujourd'hui est une noble voie .

Écrit par : colette | 07/05/2005

Les commentaires sont fermés.