7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2007

Contre l’exclusion.

Portrait

Myriam, écrivain-poète

Le goût pour l’écriture, Myriam le cultive depuis l’âge de 9 ans. Elle a toujours su qu’elle serait écrivain-poète. En y réfléchissant, elle s’est aperçue que, malgré son jeune âge, elle pouvait en tirer profit.


Peut-être parce qu’elle est handicapée, Myriam affiche une incroyable maturité, ne s’attachant à rien d’autre que l’immatériel, les mots, les sentiments, les idées. Depuis longtemps, elle rêve de se promener avec ses parents, mais jusque-là ce n’était pas possible. Ils n’avaient pas de plate-forme électrique pour faire entrer son fauteuil roulant dans la voiture. Alors, du haut de ses 11 ans, elle a écrit son premier conte Un anniversaire très réussi, que son grand frère Etienne a illustré. Tous les habitants de son village sont allés chez elle pour en acheter un exemplaire, et ils en sont ressortis avec une pile pour faire des cadeaux à leurs amis. En tout, Myriam en a vendu 2000. Ensuite, il s’est passé beaucoup de choses dans la vie de cette élève de 4e. D’abord, elle a pu se balader : "C’est un peu bizarre, dit-elle, j’observe les paysages quand je suis dans la voiture. Ca m’inspire drôlement." Puis, elle a fait le grand chamboulement. "J’ai voulu donner mes affaires : mes livres, mes poupées. Mais je me suis arrêtée en route. Ma chambre ressemblait à une cellule de moine."

La force de la volonté


Enfin Myriam, qui a aujourd’hui 13 ans, a décidé de publier un autre livre. Cette fois, c’est un recueil de poésie. Au départ, elle voulait changer de domicile. Chez elle, elle ne peut pas circuler avec son fauteuil et puis sa chambre et la salle de bains sont au premier. Ses parents n’ayant pas les moyens d’acheter une autre maison, comme pour la voiture, elle entreprend la rédaction de 84 poèmes que son frère s’empresse d’illustrer. Mais voilà, comment récolter de l’argent lorsqu’on n’a pas d’existence juridique ? Ses parents sont allés demander conseil au maire du village. Tous ensemble, Myriam comprise, ont décidé de verser les bénéfices à l’Association Départementale d’Aide à l’Intégration Scolaire des Handicapés. Le livre s’appelle Merveilles du monde. Sur la couverture, un dauphin tout joyeux saute dans l’eau, il guide un superbe voilier.

Qui contacter ?


- ADAIS Cluny - Association départementale d’aide à l’intégration scolaire des handicapés au 03.85.59.00.49
- FNASEPH - Fédération nationale pour l’accompagnement scolaire des enfants présentant un handicap au 02.43.16.10.39

 

16:26 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans MILITANTISME. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.