7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/04/2015

Dans l'intimité de mon journal.

christianisme,foi,spiritualite-de-la-liberation,spiritualite,action-sociale-chretienne

Nous passons toujours à côté de nous-mêmes, j'allais dire sans prendre la peine de nous regarder.
Vous allez certainement vous demander ce qu'il m'arrive. Si je ne suis pas tombé ce jour sur la tête au point de faire une crise d'égotisme névrotique.
Si je n'ai pas passé ma journée, entre deux jeunes en difficulté, à me contempler dans un miroir.
Pas du tout, je veux parler de progression spirituelle, notamment par l'intermédiaire du Journal intime.
Imaginez combien de gestes nous faisons dans une journée sans en prendre conscience.
Or, tous les soirs en rentrant du travail ou de ses occupations. Il est bien de prendre, ne serait-ce qu'un quart d'heure pour écrire ce que nous avons vécus.
Comment me suis-je comporté, Seigneur, avec ce sempiternel emmerdeur que je refusais d'écouter. Et pourtant, je faisais semblant.
Comment as-tu été présent ce jour Ô Christ, dans les moindres battements de mon cœur et dans les interstices de mes pensées.
D'ailleurs, étais-tu au centre de mon être aujourd'hui ?
Regarde comment, j'ai envoyé balader loin de moi celui qui voulait se confier.
Ah ! ce matin quand même mes prières ont touchées ton sourire d'Amour, non ?
Voilà, les événements que nous pouvons écrire au fil des jours, des années.
Puis, nous devons laisser reposer le cahier sur lequel nous écrivons pour le relire par la suite.
Avons-nous progressé, stagné ou régressé ?
Si tel est le constat, alors il est temps de se reprendre.
D'abord, demander pardon à Dieu pour toutes ces négligences volontaires ou involontaires.
Mais, demander Pardon en Vérité. Pour que celui-ci nous soit accordé afin de repartir sur de bonnes bases.
Et ne pas cesser de tenir chaque jour ce cahier, témoin de nos combats, nos lâchetés, nos petitesses et parfois, notre grandeur insoupçonnée.
Cela paraît simple, presque sans intérêt et pourtant, je puis vous assurer que sa puissance sur notre épanouissement spirituel est démontré.
Notre journal intime s'adresse en fait, dans nos questions intérieures, directement à Dieu.
Son Amour se penchera sur votre quotidien pour vous faire remarquer vos manquements.
C'est un retour vers Soi plus que nécessaire. J'allais dire vital pour avancer sur le chemin de la Liberté spirituelle.
Surtout, cachez ce cahier. Il est le livre de votre Vie. Nul n'a le droit de le toucher. Encore moins de l'ouvrir pour lire vos sentiments profonds.
Écrire une page sur son journal intime chaque soir, c'est louer Dieu par une prière personnelle.
Elle ne pourra que vous concentrer sur l'essentiel.
Et vous finirez par changer progressivement au fil du temps. Sans vous apercevoir que c'est votre Journal qui vous fait maintenir le cap.
Tous les grands spirituels rédigent un journal intime. Ce qui leur permet de progresser humainement et spirituellement dans leurs relations avec autrui et Dieu.
Essayez et vous verrez. Votre Vie s'en trouvera transformée et plus forte, dans le sens où ce que vous ferez dans l'ordinaire de vos journées sera extraordinaire.
Commencez par comment ai-je aimé, aujourd'hui ? Ma femme, mes amis, mes rencontres, mes collègues...Comment ai-je réagi devant certaines insultes ? Puis, notez sans vous juger.
Vous ferez un travail d'introspection, plus tard. Lorsqu'une semblable situation se présentera.
Mais, la question primordiale est celle de la qualité de notre Amour. En effet, sur terre nous sommes faits pour aimer et être aimés, rien d'autre.
Le reste est secondaire !
Car, tout découle de notre capacité à Aimer.
 
Bruno LEROY.

Commentaires

Oui, c'est vrai le journal intime aide beaucoup à progresser, c'est vrai que cela aide à faire le point dans notre vie personne, notre vie avec Dieu et les autre. J'en ai tenu un pendant longtemps amsi cela fait également très longtemps que je ne le fais plud. Mais ce journal intime ne remplace pas une direction spirituelle; un dialogue avec quelqu'un qui peu nous aider à avancer dans la vie spirituelle. A nous aider à relire notre vie à la lumière de l'Evangile.
Merci Bruno, mon grand frère pour tous tes conseils si vrai.
Je te gardes dans mes prières et mon affection.
Ta petite soeur en Jésus Christ
Josiane

Écrit par : Josiane | 23/10/2007

Bien-sûr, mais je n'affirme pas le contraire, Petite Soeur. Il est évident qu'un Journal intime ne saurait en aucun cas remplacer un Conseiller spirituel.
Mais, justement si ce Conseiller est compétent, il te proposera d'écrire tes idées, pensées et réflexions...
Le journal intime vient en complément et pour parfaire la démarche spirituelle.
Il vient pour approfondir la recherche intérieure.
Grosses Bises de Ton Frère, Bruno.

Écrit par : BRUNO LEROY. | 23/10/2007

Merci de votre passage sur mon blog, de me souhaiter un joyeux anniversaire et de donner votre point de vue sur Brassens qui a justement le même jour anniversaire que moi. Car il n'est pas mort, n'est-ce pas ?
Un journal intime, c'est important. J'en ai commencé un quand j'avais 17 ans. Je l'ai toujours, il m'a suivi dans tous mes déménagements. J'en ai écrit un autre à un moment douloureux de ma vie, en 1993. Je l'ai délaissé quand je trouvais qu'il ne m'apportait plus rien. Mais ces 2 journaux, je les garde précieusement. Ils me permettent de faire le point et je ne le regrette pas.
Bonne soirée et merci beaucoup.

Écrit par : elisabeth | 23/10/2007

Je trouve que le journal intime écrit avec sincérité, nous révèle bien.
Figurez-vous, il y a quelques jours de cela. Je relisais un vieux journal que j'avais également laissé de côté...
Et je suis tombé sur l'Année 1992 qui était celle du décès de ma Grand-Mère paternelle. En me relisant, je ne pensais pas, mais absolument pas du tout, avoir éprouvé tant de douleurs, de souffrances et de larmes.
Dans ma tête, cette période s'était passée malgré tout sereinement. Hé bien, il n'en était rien...!

Le journal Intime est notre mémoire oubliée bien souvent.

Pour ma part, Chère Élisabeth, je tente d'écrire chaque soir après une lourde journée. Pour me demander, parfois, pour quelles raisons obscures, j'ai agi ainsi et non autrement.
Il m'arrive de trouver la réponse des années après...
Puis, c'est une forme de testament de nos pensées et impressions vraies.
D'autres, peut-être, répondront à mes questions.

Je vous remercie pour votre intervention et vous souhaite une agréable Journée !

Très Fraternellement, Bruno.

Écrit par : BRUNO LEROY. | 24/10/2007

Les commentaires sont fermés.