7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2008

VERTUS THÉRAPEUTIQUES DE LA LEVURE DE BIÈRE.

La levure de bière est connue depuis la plus haute Antiquité: 5 000 à 8 000 ans. Les Babyloniens, les Égyptiens et les Celtes, qui l'utilisaient pour la préparation de boissons alcoolisées, s'en servaient également pour son action bénéfique sur la peau et le teint. Les archéologues rapportent, entre autres, que les Babyloniens honoraient, pour ses pouvoirs de guérison, la déesse de la bière et de la levure, Nidaba.

Plus tard, Pline, le grand naturaliste romain, raconte que vers 370 avant J.-C., Hippocrate, le célèbre médecin grec, avait découvert l'action diurétique de la levure de bière et la conseillait comme remède.

Au Moyen-Âge, les moines qui soignaient les lépreux absorbaient de la levure de bière afin de ne pas être contaminés à leur tour. On l'utilisait également pour guérir les gens atteints de rougeole et de scarlatine. Mais ce n'est qu'au XVIIIe siècle, en 1837, que le chercheur Meyen découvre que la levure de bière, responsable de la fermentation, est constituée de petits organismes vivants unicellulaires qui se reproduisent par bourgeonnement. Il leur donne alors le nom de Saccharomyces Cerevisiæ.

À cette époque, au Danemark, on traite avec la levure, la furonculose. En Allemagne, les médecins la prescrivent aux diabétiques, aux enfants et aux adultes qui souffrent de fatigue, de surmenage ou de sous-alimentation. On l'utilise également pour traiter certains troubles gynécologiques bénins chez les femmes.

Pendant la Première et la Deuxième Guerre mondiale, la levure de bière sert à combler les carences alimentaires des soldats, des prisonniers et des civils affamés ou sous-alimentés.

Tombée un peu dans l'oubli par la suite, la levure de bière a retrouvé sa popularité à partir des années 60 au moment où les gens, las de la nourriture plus ou moins dévitalisée offerte par l'industrie, se sont tournés vers les suppléments naturels.

Une force vitale exceptionnelle!
La levure de bière vivante, contrairement à la levure alimentaire et avec laquelle on ne doit surtout pas la confondre, renferme tous les éléments dont le métabolisme a besoin pour bien fonctionner. Son analyse biochimique démontre en effet qu'elle réunit, en un produit possédant une force vitale exceptionnelle, pas moins de 17 vitamines différentes (dont la majorité des vitamines du complexe B), 16 acides aminés, 14 sels minéraux et 46 % de protéines! De plus, sa méthode de séchage et de préparation particulière à température peu élevée lui permet de conserver intacts ces constituants. Elle posséderait ainsi pas moins de 20 milliards de cellules par gramme! C'est pour cela qu'elle est appelée levure de bière vivante. On peut se procurer ce type de levure sous forme de gélule.

La levure que l'on retrouve dans la bière populaire n'est aucunement comparable à la levure de bière vivante. La levure présente dans la bière ne possède pas les mêmes vertus que la levure vivante en gélule. Il serait faux de croire que la consommation régulière de bière aurait des effets thérapeutiques comme la levure de bière vivante.

Cette grande richesse fait en sorte qu'elle peut agir sur trois points simultanément. Premièrement, la composition particulière de la levure de bière vivante en fait, comme nous l'avons vu, un aliment naturel complet. Deuxièmement, elle agit comme remède préventif et curatif et troisièmement, son absorption régulière a un effet régénérateur qui peut nous aider à rester jeune, dynamique et en forme.

Source:
Noëlla Fortin
Gazette officielle des thérapeutes

18:44 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans SANTÉ. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.