7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2010

L'appel à l'amour.

 L'appel à l'amour (1)

« Que votre façon de vivre soit inspirée par l'amour. » Ephésiens 5.2

Si nous examinons avec honnêteté nos actions quotidiennes, nous sommes forcés de constater souvent un contraste énorme entre les choses qui, selon nos propres affirmations, sont les plus importantes dans notre vie et toutes celles auxquelles nous consacrons le plus clair de notre temps, de notre argent et de notre énergie ! Par exemple certains couples passent quatre fois plus de temps à regarder la télévision qu'à se parler. On dit qu'au sein d'une famille normale, les parents passent en moyenne quatre heures par jour les yeux fixés à leur écran de télévision, alors qu'ils expédient leurs courses en une heure et consacrent à peine six minutes à jouer avec leurs enfants ! Et bien sûr, le fossé s'élargit un peu plus tous les jours.

Dans le film "City Slickers" (titre français : "La vie, l'amour, les vaches"), l'acteur et humoriste Billy Crystal, debout devant les élèves de l'école de son fils, entreprend de leur enseigner une leçon qu'ils ne sont peut-être pas encore prêts à assimiler ! Voilà ce qu'il leur dit : « Appréciez jusqu'à la dernière goutte cette période de votre vie, les enfants, parce que c'est la seule où tous les choix sont encore possibles et cette période disparaîtra très vite. Tant que vous être adolescents, vous vous imaginez pouvoir tout faire et vous agissez donc en toute liberté. Entre vingt et trente ans, vous ne verrez pas le temps passer... Entre trente et quarante vous serez très occupés à fonder une famille, à gagner un peu d'argent, tout en vous disant : « Mais, qu'ai-je donc fait de ma jeunesse ? » Après quarante ans, vous vous mettrez à prendre du ventre, à acquérir un double menton, vous trouverez que la musique joue toujours trop fort et vous découvrirez, héberlués, que l'une de vos petites amies des années lycée vient de devenir grand-mère... Après 70 ans, on passe le plus clair de son temps à errer dans les galeries commerciales à la recherche du meilleur des yaourts bulgares, tout en marmonnant : « Comment se fait-il que les enfants n'aient pas encore appelé ? »

Si vous remarquez qu'un fossé se creuse entre ce que vous prétendez être important et ce que vous faites effectivement de votre vie, réagissez sans plus tarder ! Même si vous devez changer de manière radicale votre mode de vie, ne laissez pas passer l'occasion, elle risque de s'enfuir très vite !

L'appel à l'amour reste le plus souvent discret, n'attendez pas d'être acculé au mur pour vous décider à l'écouter !

Bob Gass

 
 
L'appel à l'amour (2)

« Que votre façon de vivre soit inspirée par l'amour. » Ephésiens 5.2

Il existe un concept économique pernicieux appelé « l'inertie active ». Il frappe une entreprise qui s'accroche à ses succès passés, comme à une planche de salut, pour lui permettre de surmonter des difficultés nouvelles auxquelles elle n'est pas préparée. Nous souffrons de ce même mal chaque fois que nous nous raccrochons à des engagements, pris dans le passé, mais qui n'ont plus de sens aujourd'hui. Ces choix, judicieux alors, peuvent même s'avérer aujourd'hui dangereux pour notre santé, notre famille ou notre bien-être spirituel. Et nous nous entêtons à les assumer jusqu'au jour où une crise grave submerge notre vie et nous force à adopter une position diamétralement opposée.

Prenez par exemple ce père, homme d'affaires très actif, dont la fille, se sentant trop longtemps délaissée, a décidé de fuguer et se retrouve soudain prisonnière de la drogue ; il trouve alors le temps et le courage de parcourir le pays en tous sens pour la retrouver avant de passer des semaines à rechercher la meilleure clinique de réhabilitation possible pour sauver son enfant. Ou encore cet homme et cette femme qui jusqu'à aujourd'hui ont été trop occupés chacun de leur côté pour s'intéresser l'un à l'autre ; le jour où ils se rendent compte que leur mariage part à la dérive, ils semblent tout à coup avoir assez d'argent et de temps pour consulter psychothérapeutes et avocats et payer les honoraires de chacun, sans compter la recherche de nouveaux appartements individuels. Ou encore ce bourreau de travail qui soudain se met à se poser des questions sur le sens de sa vie tout simplement parce qu'il vient de recevoir un rapport du laboratoire médical avec la mention « tumeur maligne ».

Le Dr. T. Johnson écrit : « Une partie du plaisir que donne la lecture d'un roman, c'est de ne pas en connaître le dénouement avant d'avoir tourné la dernière page, et d'imaginer rétrospectivement comment les personnages auraient pu agir différemment, s'ils avaient su comment leur histoire se terminerait. Dans la vie réelle, on ne peut se permettre ce luxe car, quand elle arrive à son terme, on ne peut plus rien y changer. Le vrai sens de la vie, c'est qu'un jour elle doit s'arrêter. Nous ne pouvons envisager comment vivre notre vie si nous ne comprenons pas d'abord l'importance de cette vérité incontournable : un jour, elle s'arrêtera. Et puis après qu'adviendra-t-il ? »

Prenez le temps de réfléchir cinq minutes sur le cours de votre vie : regretterez-vous plus tard d'avoir accompli certaines choses que vous êtes en train de faire aujourd'hui et regretterez-vous d'avoir négligé d'en accomplir d'autres ? La vie n'avance que dans un sens, en avant ; la marche arrière n'existe pas. Voilà pourquoi Paul nous conseille : « Marchez dans l'amour ».

Bob Gass

11:21 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite |  Imprimer | |  del.icio.us | | Digg! Digg | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.