7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2010

Vous n’avez pas le droit de le garder pour vous seul !

 

“Vous deviendrez riches de tous les biens et vous pourrez donner largement.” 2 Corinthiens 9.11 www.saparole.com

Fritz Kriesler, violoniste de renommée mondiale, a gagné une fortune grâce à ses concerts, mais l’a presque entièrement distribuée. Un jour il découvrit un violon fabuleux, mais fut incapable de l’acheter sur le champ. Plus tard, lorsqu’il eut accumulé l’argent nécessaire, il apprit que l’instrument venait d’être vendu à un collectionneur fortuné. Kreisler alla donc le voir pour l’implorer de lui revendre ce violon. Mais ce dernier lui répondit : “Non, je ne tiens pas à le revendre, c’est à présent mon bien le plus précieux.” Profondément déçu, Kreisler lui demanda une dernière faveur : “Avant de partir, puis-je vous demander l’autorisation d’en jouer avant qu’il ne soit réduit au silence ?” Le propriétaire accepta et le virtuose emplit la pièce d’une musique d’une telle beauté que le collectionneur fut ému jusqu’aux larmes. Bouleversé, il s’exclama : “Je n’ai pas le droit de le garder pour moi tout seul. Je vous en fais cadeau : emportez-le dans le monde entier pour que tous les publics l’entendent !”



Quand Dieu vous accorde une bénédiction spécifique, n’oubliez pas que vous n’avez pas le droit de
la garder pour vous seul : vous devez en faire profiter aussi les autres !
Aucun être vivant ne peut survivre dans la mer Morte : bien que le Jourdain y déverse de l’eau fraîche,
cette “bénédiction” est inutile, car en raison de sa configuration géographique, aucune eau ne peut s’en échapper.

Le moyen le plus rapide de s'asphyxier spirituellement est d’accumuler les bénédictions et de rechercher
partout des “expériences spirituelles”. Mais Dieu cherche surtout des croyants à qui Il peut
“confier” Ses bénédictions et qui les feront fructifier. Des croyants qui arriveront un jour au ciel et qui diront : “Seigneur, j’ai utilisé chaque centime, chaque heure et chaque parcelle d’énergie que Tu m’as donnés pour bénir les autres.” Ce sont eux qui entendront alors ces mots : “C’est bien, bon et fidèle serviteur !” (Matthieu 25.23). Serez-vous de ceux-là ?       

  Bob Gass.

21:43 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.