7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2010

Nicolas Sarkozy doit rencontrer Benoît XVI.

Pour sa deuxième visite au Vatican, vendredi, Nicolas Sarkozy sera accompagné d'une délégation plus consensuelle que la fois précédente. Le "curé des loubards" Guy Gilbert et l'humoriste Jean-Marie Bigard, dont la présence avait détonné lors de sa précédente audience papale en décembre 2007, ne seront pas du voyage.

Ils cèdent la place au politologue Patrick Buisson, un ancien journaliste d'extrême droite aujourd'hui conseiller écouté du chef de l'État, et à l'ancien patron de La Croix Bruno Frappat. Le premier, qui dirige la chaîne de télévision Histoire, se présente comme un "catholique de tradition", alors que le second est plus représentatif des catholiques de gauche.

Les écrivains Denis Tillinac et Alix de Saint-André accompagneront également le chef de l'État, de même que l'ancien ministre et commissaire européen Jacques Barrot, aujourd'hui membre du Conseil constitutionnel, archétype du démocrate-chrétien à la française. Nicolas Sarkozy doit rencontrer Benoît XVI en tête-à-tête pendant une demi-heure. Il s'entretiendra ensuite avec le cardinal Bertone, le secrétaire d'État du Vatican. Suivra une visite à la basilique Saint-Pierre, avec un arrêt prévu à la chapelle de Sainte-Pétronille où le cardinal français Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, prononcera une "prière pour la France". Le président achèvera sa visite par un déjeuner à la villa Bonaparte, l'ambassade de France auprès du Saint-Siège, en présence de trente hauts prélats, dont les cardinaux Bertone et Tauran.

19:23 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUES., HOMMES POLITIQUES. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.