7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2011

Nelson Mandela est très malade.

nelson.jpg

Le premier président noir d'Afrique du Sud, hospitalisé depuis mercredi à Johannesburg, devait subir vendredi des examens liés à des problèmes respiratoires. Son entourage se veut malgré tout rassurant.

«Médicalement, il n'y a aucune raison de paniquer». Le propos se veut rassurant. Alors que l'ancien président sud-africain Nelson Mandela, a entamé vendredi sa troisième journée dans un hôpital de Johannesburg, le vice-président du pays a apporté dans un communiqué, des précisions sur les ennuis de santé dont souffre le héros de la lutte anti-apartheid.

Il subit «des examens spécialisés» liés à des problèmes respiratoires, selon Kgalema Motlanthe. Le vice-président sud-africain doit tenir une conférence de presse à 12h30 locales (11h30 à Paris) à la clinique Milpark où premier président noir d'Afrique du Sud est hospitalisé. Nelson Mandela souffre «de maux courants à son âge (92 ans) et d'un problème qui s'est développé avec les années: il a eu la tuberculose à Robben Island (la prison où il a passé 18 de ses 27 ans de détention) et a déjà souffert d'infections respiratoires», a poursuivi le vice-président.

«Le vieil homme est très malade mais il n'est pas en danger» de mort, annonçait jeudi soir une source proche de Nelson Mandela, sous le couvert de l'anonymat. Cette même source disait s'attendre à ce qu'il sorte de l'hôpital vendredi. Mandela avait d'abord été admis à l'hôpital pour des «examens de routine», selon sa fondation qui a depuis gardé le silence sur son état de santé.

Selon une source proche de «Madiba» - son nom de clan utilisé affectueusement en Afrique du Sud - il se remet d'un collapsus, qui se manifeste par un affaissement du poumon. Selon la radio Talk Radio 702, l'icône de la lutte anti-apartheid a vu un pneumologue de l'hôpital Milpark. Le quotidien The Times explique pour sa part que Mandela est sous respirateur depuis la nuit de mercredi à jeudi.

 

«Ne pas penser au pire»

 

Cette hospitalisation a suscité à travers le pays une vague de rumeurs alarmistes qui a conduit le président Jacob Zuma et le parti au pouvoir, le Congrès national africain (ANC), à lancer un appel au calme. «Le président Mandela est bien installé et pris en charge par une bonne équipe de spécialistes médicaux», a déclaré Jacob Zuma dans un communiqué. En déplacement au forum économique de Davos, le chef de l'Etat a été informé de l'état de son illustre prédécesseur. Décision a été prise qu'il demeure à la réunion des décideurs économiques et politiques de la planète, afin de ne pas générer de spéculations.

«Mandela a 92 ans et tous les maux associés à ce grand âge. Le fait qu'il ait passé la nuit à l'hôpital ne doit pas faire penser au pire», a dit le porte-parole de l'ANC, Jackson Mthembu. «Nous demandons aux gens de ne pas faire de déclarations inconsidérées, il faut rester calme et ne pas céder à la panique car il n'y a aucune raison de le faire.»

Plusieurs membres de la famille, dont son épouse Graca Machel, lui ont rendu visite après son admission à l'hôpital, où reporters et équipes de télévision ont afflué. Son ancienne épouse Winnie Madikizela-Mandela a manifesté son émotion à la sortie de l'hôpital, selon l'agence sud-africaine Sapa. Nelson Mandela n'a pas paru en public depuis la finale de la Coupe du monde de football le 11 juillet dernier. Il s'est retiré de la vie publique en juin 2004, avant ses 86 ans. Il avait été soigné pour la tuberculose dans les années 1980 et a été traité pour un cancer de la prostate en 2001.

(Avec AFP)

10:16 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUES. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.