7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2006

Témoignage de Christophe.

medium_christophe1.gif
 

Dans mon enfance, je n'ai ni manqué de l'amour de mes parents, ni de quoi que ce soit. Mais à l'adolescence, je commençais à me poser des questions existentielles telles que : A quoi sert la vie ?
On naît et on grandit, pris dans un engrenage d'une vie qui va trop vite pour réaliser
ce qui est réellement important, poursuivant le bonheur sans jamais pouvoir le vivre
autant que ce que l'on y aspire.


A 16 ans, je n'avais pas de réponse mais une idée précise : m'éclater (vol, drogue, alcool). Si bien qu'à 18 ans j'avais une cirrhose.
A 22 ans, je m'assagissais et arrêtais par ma volonté de nuire à ma santé.
Je décidais alors de travailler en rentrant dans cet engrenage de routine où les quelques bonnes surprises n'effacent pas les mauvaises. Continuant à rechercher le but de ma vie, je m'intéressais à toutes les philosophies qui s'appuyaient sur la paix, la liberté et l'amour. Je rejetais tout en bloc, les systèmes religieux et leurs dieux.

A 25 ans, je feuilletais un évangile et suis tombé sur les versets : «Aimez vos ennemis», «Faites du bien à ceux qui vous persécutent», «Surpassez le mal par le bien». Ces versets ont résonné dans mon coeur comme étant la vérité. C'est Jésus qui l'avait enseigné il y a 2000 ans. Alors, je continuais à lire et découvrait que Jésus n'était ni un philosophe, ni un prophète, ni une religion. Il était Lui-même Dieu venu en simple homme prouver son Amour, en souffrant l'humiliation et la douleur, cloué à la croix. De ce fait, il annulait la conséquence de mes erreurs, et me donnait une bonne conscience. Par cet acte, il a changé mon coeur, qui est maintenant capable de l'aimer, en reconnaissant qu'il m'a aimé le premier.

Mon plus grand péché, c'est de l'avoir ignoré tant d'années; considérant mon créateur comme un étranger qui n'avait surtout pas à s'ingérer dans ma vie, ni à me conseiller. Maintenant, j'ai trouvé le but de la vie : c'est l'aimer, Lui, et répandre son Amour autour de nous. Grâce à cette intimité de tous les moments, mes yeux ne sont plus fixés sur mon nombril mais sur un avenir d'espérance. Il m'a promis et nous l'a promis à tous, si nous lui faisons confiance : « Il agira au-delà de ce que nous lui demandons ou pensons ».

Christophe.

18:00 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans TÉMOIGNAGES. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, action-sociale-chretienne, spiritualite |  Imprimer | |  del.icio.us | | Digg! Digg | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.