7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2007

La colonne de nuée.

 

medium_paysage-automne.jpeg


Conduis-moi, douce Lumière,
au milieu des ténèbres :
je t'en prie, conduis-moi.
La nuit est sombre, et je suis
Loin de la maison :
Je t'en prie conduis-moi.
Veille sur mon chemin.
Je ne te demande pas
A voir le but lointain :
Un seul pas me suffit.

J'étais autre jadis,
Et je ne priais pas
Pour que tu me conduises.
J'aimais choisir et voir ma route.
Maintenant,
Je t'en prie, conduis-moi.
J'aimais le jour brillant
Et, malgré mes frayeurs,
L'orgueil me gouvernait.
Oublie les jours passés.

Ta puissance
Pendant si longtemps m'a béni
Que, j'en suis assuré,
Elle me conduira
Par landes et marais,
Montagnes et torrents,
Jusqu'au retour du jour.
Et demain souriront les visages des anges
Depuis longtemps aimés,
Et que je ne vois plus.

JH Newman
Extrait de Cinq mille ans de prières (Desclée de Brouwer)

22:18 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE SPIRITUELLE. | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, action-sociale-chretienne, spiritualite, poesie |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Commentaires

un très beau texte
merci

Écrit par : bernard | 24/01/2007

Les commentaires sont fermés.