7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2011

Se respecter soi-même et se faire respecter des autres.

couv537.jpg

L'affirmation de soi et de sa différence prend toujours le visage du refus et de l'opposition. Dès l'âge de deux ans, l'enfant sait dire non. Il met son entourage à l'épreuve et enregistre les réactions qu'engendre l'exercice de sa fragile autonomie. Il peut, par son entêtement, paralyser les projets de toute la famille, faire perdre patience à ses parents, obtenir parfois de guerre lasse ce qu'on lui refusait, centrer toute l'attention sur lui au détriment de ses frères et soeurs. L'adolescence est, on le sait, une autre période privilégiée pour exister en s'opposant. Il faut tout de même du temps, souvent jusqu'à l'âge adulte, pour parvenir à la véritable capacité de dire " NON ", sans blesser l'autre et sans culpabilité, simplement se respecter soi-même et se faire respecter des autres.

S'affirmer positivement ou afficher refus et résistance sont deux façons d'atteindre l'identité personnelle et de la manifester. L'incapacité d'emprunter l'une ou l'autre voie, chez un adulte, est signe d'une maturité inachevée. Affirmation et refus prennent racine dans l'individu et lui permettent de se poser différent face à l'autre. Mais l'autre contribue aussi à façonner l'identité en jouant le rôle de miroir et en reflétant à l'individu sa propre valeur.
C'est le cas de l'amour maternel et paternel, de l'amour du couple ou de l'estime qui se développe entre collègues de travail. Ces relations sont normalement marquées par l'acceptation mutuelle.
Cela n'implique pas, tout le monde le sait, que les partenaires soient toujours d'accord ni qu'ils partagent les mêmes goûts et les mêmes vues sur tout .. Mais cela signifie que chacun est accueilli et apprécié comme il est de façon globale et positive. On peut dire à l'autre son désaccord, le reprendre, l'encourager à repousser une limite ou à combattre un défaut. C'est une autre façon de lui refléter qu'on croit en lui et qu'on désire qu'il grandisse davantage en devenant pleinement lui-même. La confiance est contagieuse lorsqu'elle révèle à un être tout ce qui l'habite et lui tend la main pour lui ouvrir la porte de son destin.

Rêvons d'une société où notre confiance serait force de persuasion avec ce regard d'amour qui fait grandir l'autre en son humanité afin qu'il puisse s'affirmer face à la rudesse d'un monde qui néglige mortellement nos individualités. Rêvons d'une humanité libérée et faisons en sorte que nous aidions à cette libération par notre confiance donnée avec amour à ceux et celles dont les pas hésitant demandent qu'on les soutienne dans leur titubation vers leur affirmation.

Bruno LEROY.

L'évangile au guidon.


envoyé par pelerimages. - Découvrez des webcam de personnalités du monde entier.

10:28 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans SOCIÉTÉ., SPIRITUALITÉ, SUPER COOL !, TÉMOIGNAGES. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

05/02/2011

Pédophilie les prédateurs du Net.


Clip anti envoyé par Quarouble. - Les dernières bandes annonces en ligne.

20:35 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans ADOS, Blog, COUPS DE GUEULE., PÉDAGOGIE., SOCIAL., SOCIÉTÉ. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

25/01/2011

Les bénévoles sont des transmetteurs de convictions.

30552_1475268766028_1362982265_2368506_1062792_n.jpg

 

Lorsque nous exerçons une fonction au cœur d’une association en tant que bénévole, il me paraît évident que la reconnaissance ne peut guère s’effectuer de façon similaire à celle d’un salarié.

En effet, souvent le salaire est le symbole d’une valeur accordée aux prestations de l’employé. Alors, le bénévole ne serait-il jamais inclus dans une dynamique de reconnaissance ? Répondre négativement serait méconnaître la nature Humaine et la signification de ses expressions affectives.

Un sourire, un regard, un geste posés peuvent provoquer l’atmosphère sereine ou conflictuelle de relations internes entre individus.

La relation de confiance est primordiale, base constitutive de toute relation qui permet aux autres de progresser.

La reconnaissance de l’autre est une façon de vivre en acceptant et surtout, en intégrant ses différences. Apprendre à négocier ces différences est la source essentielle de toutes relations saines.

Par contre, le refus catégorique de découvrir l’autre dans son individualité propre, relève de la pathologie. Les associations, qu’elles soient humanitaires ou autres, sont les reflets intrinsèques de nos comportements sociétaux.

Donnons davantage de lumière dans notre reconnaissance envers autrui. C’est-à-dire, une flamme de vérité respectueuse qui fait grandir intérieurement. L’éclat de nos ententes relationnelles et donc, de la reconnaissance inconditionnelle de l’autre, rejaillira sur la société tout entière.

Une association caritative doit montrer l’exemple qu’une humanité rayonnante et bien vivante est encore possible. La reconnaissance de l’autre peut se caractériser aussi par la sanction car, elle est négation de l’indifférence. L’équipe de bénévoles devient alors un microcosme pouvant s’ouvrir vers d’autres paradigmes de façon plus limpide en fragmentant mieux ses limites. La reconnaissance que les autres éprouvent à notre endroit est la preuve même que nous existons au sein d’une association.

Nous sommes responsables des relations que nous entretenons avec autrui. Lorsque nous aurons compris cela, nous aurons tout compris !

Demain, sera la société du rejet ou de l’acceptation inconditionnelle de l’autre à la seule condition que cette relation soit basée sur le Respect. Accepter ne signifie pas tout accepter mais, se mobiliser pour que la tolérance ne demeure point un vain mot dans un vieux dictionnaire.

C’est l’affaire de tous et toutes, là où nous vivons, de porter un autre regard sur les réalités afin de mieux nous intégrer. Si le bénévolat permet une intégration du bénévole dans un groupe, cette intégration doit être également sociale. Et plus le bénévole aura à cœur de se former pour mieux s’épanouir au profond de son individualité, plus il sera en communion avec les autres pour vivre une démarche authentique en faveur des plus exclus de notre société.

Tout cela en fait, est une question de regard que les autres nous portent ou que nous portons sur nos actions. Cette reconnaissance est porteuse de gratuité, d’approfondissement des valeurs personnelles et du sens que nous posons sur le Bénévolat. Les bénévoles sont les transmetteurs des convictions qui les animent. Et celles-ci sont toujours porteuses de gratuité. Il ne pourrait en être autrement... Oui, re-connaissance, naître de nouveau à soi-même pour se reconnaître et être reconnu.

L’importance fondamentale de vivre une certaine empathie avec autrui, nous fait découvrir d’autres horizons que nous-mêmes. Nous entrons alors, dans la co-naissance de l’autre, une position qui donne vie à sa représentativité existentielle. Car être reconnu inconditionnellement, c’est commencer à exister !

Et faire exister les autres pour qu’ils puissent prendre leur destin en main avec une conscience responsable et adulte.

Bruno LEROY.

23/01/2011

L'Amour est épanouissement constant de la Vie.

medium_amourdivin_2.jpg

La plupart de mes articles analysent souvent les possibilités pour l'être Humain de s'affirmer face aux autres.
Non, pour se mettre dans l'état d'une opposition systématique. Et encore moins pour céder à une certaine mode qui tente de résoudre tous vos problèmes existentiels en dix leçons.
Ces textes sont inspirés par le désir de rompre les chaînes qui nous empêchent d'Aimer.
En effet, je trouve que nous prenons souvent les problématiques à l'envers, notamment concernant le couple et la sexualité.
 
 
Tous les pédagogues s'entendent sur le principe même qu'il faut une éducation sexuelle pour nos Jeunes.
Je ne puis évidemment être qu'en plein accord avec ce projet. Mais, faut-il encore que nous n'enseignons pas cette matière comme étant pure fonctionnalité.
Car, les ados même très juvéniles connaissent soit par ouïe-dire, soit par expériences personnelles la mécanisation génitale.
Certaines personnes me diront, vous avez entièrement raison, parlons-leur davantage de la beauté intrinsèque de l'Amour.
 
 
La fusion de deux corps qui s'aiment est une oeuvre d'art de Dieu.
Oui, bien-sûr, leur dire que l'Amour vécu dans l'authenticité et la fidélité ne peut être que résonance des cymbales Divines.
Mais, avant de parvenir à ce point d'enseignement. Il faut se poser la question de savoir pourquoi tant de couples divorcent.
Pourquoi tant de Tendresses qui étaient vraies au départ finissent par s'envoler aux premiers vents de l'hiver ?
 
 
Tout simplement, si je puis m'exprimer ainsi, parce que la plupart des adultes manquent de confiance en eux.
Et c'est là, que j'affirme que notre approche anthropologique de la sexualité et surtout du couple est tronquée d'avance.
Ce qu'il faut apprendre et transmettre aux Jeunes, c'est la confiance en soi.
 
 
De là, tout coule de source vers les plus grands océans de l'existence.
Pourquoi ?
Lorsque nous aimons, nous devons donner ( dans le sens de Don ) une partie de nous-même.
 
 
Nous devons nous accueillir réciproquement pour mieux nous cueillir.
Or, nous ne pouvons offrir ce que nous ne possédons point.
Il faut travailler sur sa propre intériorité pour accepter l'autre en plénitude.
L'amour de soi conduit à l'amour d'autrui. Une mauvaise estime de soi génère invariablement des colères, disputes, incompréhensions ou silences pesants.
 
 
Il ne faut pas oublier que ce qui finit par nous gêner chez l'autre sont souvent nos propres défauts.
Je m'explique. Dans un couple, si un homme trouve que sa femme est nulle, ne comprend rien c'est en fait ce qu'il pense de lui-même et projette sur son épouse.
 
 
Attention, ces projections peuvent être perçues par le mari ou la femme comme des réalités indéniables.
Et petit à petit, le couple devient silencieux par manque de confiance et s'étiole.
Il existe des possibilités psychothérapeutiques pour sortir de ce gouffre.
Mais, n'eut-il point été préférable de se préoccuper de ces problèmes en amont. Avant, qu'ils n'apparaissent.
 
 
En fait, les couples qui divorcent sont la combinaison de deux individus immatures et manquant cruellement de confiance.
Et dire, qu'ils font la une et la gloire des revues poeple...!
Aimer, c'est vivre l'instant présent en relativisant son passé. C'est reconnaître que nos parents, aussi cruels soient-ils, n'ont pas d'emprise sur notre destin.
Bien-sûr, les manques affectifs sont toujours des blessures mais, guérissables.
 
 
Alors, ne serait-ce pas préférable d'élaborer une éducation de résilience où l'adolescent ( e ) trouverait pleine confiance en lui-même ?
Et donc, aux autres.
Mais, pour cela il leur faut des exemples d'adultes qui savent se donner sans se perdre dans le fusionnel.
Il faut des hommes et des femmes qui s'aiment tels qu'ils sont sans être narcissiques.
Sinon, comment leur dire l'importance de construire un couple. Et le risque d'aimer.
 
 
Aimer comporte un risque également. Celui d'édifier son Bonheur chaque jour avec l'imagination du cœur pour l'offrir à l'Aimé.
Ne croyez pas les prophètes de malheur qui disent que l'Amour est impossible et doit être d'abord vécu à l'essai. Ils parlent uniquement pour eux.
Et ne croyez pas les spiritualistes de fausses joies qui disent que l'Amour est sans risques.
 
 
L'Amour est combat pour accepter la différence de l'autre en vue d'une unicité.
L'Amour, c'est d'abord s'aimer sainement pour accorder entièrement sa personne à l'être choisi.
 
 
L'Amour est effectivement un choix. Le choix fondamental de vouloir bâtir son existence, son Bonheur avec la personne dont nous avons décidés de nous consacrer entièrement.
L'Amour est le contraire et même une lutte intraitable contre la mort. Les gens qui n'aiment pas sont comme mortes.
L'Amour est épanouissement constant de la Vie. L'Amour est nécessaire à notre survie sur Terre.
 
 
Sans ce combat essentiel, notre population aurait disparue depuis longtemps.
Sans Amour nous ne pouvons prétendre Aimer Dieu. Heureusement, Dieu nous Aime inconditionnellement. Mais, de grâce ne prétendons pas l'Aimer alors que nous ne savons pas même ce que signifie ce mot.
Comme, je vous le disais antérieurement. La certitude est que Dieu nous Aime.
 
 
Ce manque de confiance en Soi explique aussi la dé-spiritualisation et l'athéisme de notre société.
 
 
Le New-age semble bien adapté au vide intérieur, ce qui explique en partie son succès absolument dangereux pour le psychisme Humain. Il entretient certaines névroses, voire psychoses qui vont jusqu'à la déréalisation. Et surtout, la fragilité mentale.
 
 
Il nous faut dire tout cela aux Jeunes. Pour qu'ils ne se laissent pas piéger par les marchands de désespoir.
Et surtout, leur dire que si leurs Parents sont divorcés par manque de maturité dans leur couple.
 
 
Ce n'est pas une raison pour qu'ils le soient un jour. L'immaturité n'est pas héréditaire. Elle n'est pas atavique et n'altère aucunement les potentialités de ces ados à créer leur Vie en toute lucidité.
 
 
Je pense que nos programmes scolaires seraient plus riches humainement si nous parlions du couple sous l'angle de fondation sociale plutôt, que la description physiologique des mutations de leurs organes génitaux. Dont, franchement ils se fichent éperdument.
 
Bruno LEROY.

26/10/2008

La 40e édition du «Who’s Who»

2070000110-le-cure-des-loubards-guy-gilbert-et-jeanne-cherhal-dans.jpg 

 

 

 

 

Les nouveautés 2009 du Who’s Whoont été rendues publiques  par la direction de l’ouvrage. Parmi les nouvelles personnalités politiques, économiques, scientifiques, sportives et culturelles retenues pour cette 40e édition figurent Guy Gilbert, le «curé des loubards», la chanteuse Jeanne Cherhal ou le pilote Sébastien Loeb.

Le "Who's Who" compte parmi ses nouveaux membres : Guy Gilbert, Dominique Sopo, Cédric Klapisch ou encore Jeanne Cherhal. La comédienne Emmanuelle Laborit, la championne de judo Grévise Emane, la Grande Maîtresse de la Grande Loge féminine de France Yvette Nicolas et Christine Petit, à la tête du département de neurosciences de l'Institut Pasteur, font également partie des 1.140 nouvelles personnalités (dont 16% de femmes) sur 22.000 biographies publiées au total.

Le monde de la gastronomie est représenté par le chef trois étoiles Yannick Alleno du Meurice à Paris et par Christophe Michalak, chef pâtissier du Plaza-Athénée.

Le sport automobile est notamment représenté par Sébastien Loeb, quadruple champion du Monde des rallyes alors que l'écrivain Gilles Leroy, prix Goncourt 2007, compte également parmi les nouveaux impétrants.

Pour fêter la 40ème édition et les 55 années d'existence du "Who's Who in France", le photographe Jean-Marie Périer a réalisé un portrait symbolique et mystérieux d'une personnalité.

Environ 1.250 personnes vont disparaître du Who's Who 2009, notamment parce qu'elles sont sorties de la vie active. Le dictionnaire biographique recense les "personnalités françaises vivant en France et à l'étranger ainsi que des personnalités étrangères vivant en France".

19:25 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans SOCIÉTÉ. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

12/09/2008

BENOÎT XVI EN FRANCE.

 

!
Dossier spécial à l'occasion de la visite du pape Benoît XVI en France. Retrouvez sur La Croix.com la visite heure par heure du pape, sur Pélerin.info les enjeux pour l'Eglise de France et sur Croire.com l'anniversaire des 150 ans des apparitions à Lourdes Suivez heure par heure toute l'actualité du voyage
du pape en France

Un pape, un blog
: suivez les débats et réagissez
aux grands thèmes abordés lors du voyage de Benoît XVI
Dossier spécial à l'occasion de la visite du pape Benoît XVI en France. Retrouvez sur La Croix.com la visite heure par heure du pape, sur Pélerin.info les enjeux pour l'Eglise de France et sur Croire.com l'anniversaire des 150 ans des apparitions à Lourdes
Quels enjeux pour l'Eglise de France ?
Le dossier et vos débats sur les forums

Benoît XVI, cet inconnu.

Qui est-il ? Que veut-il ? Enquête...
Dossier spécial à l'occasion de la visite du pape Benoît XVI en France. Retrouvez sur La Croix.com la visite heure par heure du pape, sur Pélerin.info les enjeux pour l'Eglise de France et sur Croire.com l'anniversaire des 150 ans des apparitions à Lourdes
Vous êtes à Paris ou à Lourdes pendant le voyage
du pape ?
Partagez vos vidéos sur le site
Fêtons les 150 ans des apparitions à Lourdes

Notre dossier spécial
Dossier spécial à l'occasion de la visite du pape Benoît XVI en France. Retrouvez sur La Croix.com la visite heure par heure du pape, sur Pélerin.info les enjeux pour l'Eglise de France et sur Croire.com l'anniversaire des 150 ans des apparitions à Lourdes
Dossier spécial à l'occasion de la visite du pape Benoît XVI en France. Retrouvez sur La Croix.com la visite heure par heure du pape, sur Pélerin.info les enjeux pour l'Eglise de France et sur Croire.com l'anniversaire des 150 ans des apparitions à Lourdes Analyses et commentaires de la visite du pape par le Père Michel Kubler, rédacteur en chef religieux de la Croix, par le Père Vincent Cabanac, rédacteur en chef de Pèlerin et par Isabelle de Gaulmyn, correspondante de la Croix à Rome. Dossier spécial à l'occasion de la visite du pape Benoît XVI en France. Retrouvez sur La Croix.com la visite heure par heure du pape, sur Pélerin.info les enjeux pour l'Eglise de France et sur Croire.com l'anniversaire des 150 ans des apparitions à Lourdes
Dossier spécial à l'occasion de la visite du pape Benoît XVI en France. Retrouvez sur La Croix.com la visite heure par heure du pape, sur Pélerin.info les enjeux pour l'Eglise de France et sur Croire.com l'anniversaire des 150 ans des apparitions à Lourdes
Crédits Photo : Vincenzo Pinto / C.Abad / AFP PHOTO Alessia Giuliani / CIRIC V. Castro / CIRIC Lacaze - Sanctuaire Lourdes
Dossier spécial à l'occasion de la visite du pape Benoît XVI en France. Retrouvez sur La Croix.com la visite heure par heure du pape, sur Pélerin.info les enjeux pour l'Eglise de France et sur Croire.com l'anniversaire des 150 ans des apparitions à Lourdes
Dossier spécial à l'occasion de la visite du pape Benoît XVI en France. Retrouvez sur La Croix.com la visite heure par heure du pape, sur Pélerin.info les enjeux pour l'Eglise de France et sur Croire.com l'anniversaire des 150 ans des apparitions à Lourdes Dossier spécial à l'occasion de la visite du pape Benoît XVI en France. Retrouvez sur La Croix.com la visite heure par heure du pape, sur Pélerin.info les enjeux pour l'Eglise de France et sur Croire.com l'anniversaire des 150 ans des apparitions à Lourdes Dossier spécial à l'occasion de la visite du pape Benoît XVI en France. Retrouvez sur La Croix.com la visite heure par heure du pape, sur Pélerin.info les enjeux pour l'Eglise de France et sur Croire.com l'anniversaire des 150 ans des apparitions à Lourdes Dossier spécial à l'occasion de la visite du pape Benoît XVI en France. Retrouvez sur La Croix.com la visite heure par heure du pape, sur Pélerin.info les enjeux pour l'Eglise de France et sur Croire.com l'anniversaire des 150 ans des apparitions à Lourdes Dossier spécial à l'occasion de la visite du pape Benoît XVI en France. Retrouvez sur La Croix.com la visite heure par heure du pape, sur Pélerin.info les enjeux pour l'Eglise de France et sur Croire.com l'anniversaire des 150 ans des apparitions à Lourdes Dossier spécial à l'occasion de la visite du pape Benoît XVI en France. Retrouvez sur La Croix.com la visite heure par heure du pape, sur Pélerin.info les enjeux pour l'Eglise de France et sur Croire.com l'anniversaire des 150 ans des apparitions à Lourdes Dossier spécial à l'occasion de la visite du pape Benoît XVI en France. Retrouvez sur La Croix.com la visite heure par heure du pape, sur Pélerin.info les enjeux pour l'Eglise de France et sur Croire.com l'anniversaire des 150 ans des apparitions à Lourdes

10:41 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans SOCIÉTÉ. | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

22/10/2007

GUY MÔQUET L'HISTOIRE...

"Ma petite maman chérie,


mon tout petit frère adoré,


mon petit papa aimé,


Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c'est d'être courageuse. Je le suis et je veux l'être autant que ceux qui sont passés avant moi. Certes, j'aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon cœur, c'est que ma mort serve à quelque chose. Je n'ai pas eu le temps d'embrasser Jean. J'ai embrassé mes deux frères Roger et Rino. Quant au véritable je ne peux le faire hélas ! J'espère que toutes mes affaires te seront renvoyées elles pourront servir à Serge, qui je l'escompte sera fier de les porter un jour. A toi petit papa, si je t'ai fait ainsi qu'à ma petite maman, bien des peines, je te salue une dernière fois. Sache que j'ai fait de mon mieux pour suivre la voie que tu m'as tracée.


Un dernier adieu à tous mes amis, à mon frère que j'aime beaucoup. Qu'il étudie bien pour être plus tard un homme.


17 ans 1/2, ma vie a été courte, je n'ai aucun regret, si ce n'est de vous quitter tous. Je vais mourir avec Tintin, Michels. Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c'est d'être courageuse et de surmonter ta peine.


Je ne peux en mettre davantage. Je vous quitte tous, toutes, toi maman, Serge, papa, en vous embrassant de tout mon cœur d'enfant. Courage !


Votre Guy qui vous aime.


Guy"

10:00 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans SOCIÉTÉ. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne, poesie |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

07/02/2006

APPEL A MES FRÈRES ET SOEURS ARABES.

De par ma profession, je rencontre au quotidien des amis Musulmans. Ce que j'aime chez eux, c'est cette respiration qu'ils ont de Dieu. Toute leur individualité est habitée par Sa Présence. Certes, nos théologies diffèrent et nos rites aussi. Loin de moi, l'idée de cautionner les actes terroristes qui sont une contre-façon du Coran. Tout Musulman modéré vous dira les blessures ressenties un certain mois de septembre. Leur religion utilisée par une minorité non pour construire l'Amour mais, pour détruire des tours où des vies entières se sont volatilisées.
Parodie macabre du saint Coran. Interprétation personnelle d'un message de paix transformé en haine.
Mes Frères Musulmans comprendront allègrement ce que mes mots signifient.
La liberté d'expression concernant les attaques de toute une culture, de tout un peuple, peut-elle encore mériter d'être qualifiée de libre ?
J'ai vu les dessins débiles sur le Prophète. Dessinés avec une main sans intelligence, ils ne représentent que mépris.
Alors, faut-il s'étonner que nos Frères et Soeurs Musulmans se sentent meurtris ?
Pourquoi une religion serait-elle supérieure à une autre sous prétexte que nous semblons toujours détenir la Vérité?
Notre culture judéo-chrétienne nous demande d'assumer notre foi selon les écrits bibliques. Ce qui est parfait. Les laïcards de tous bords nous parlent d'opium du peuple et d'illusions. Laissons-les babiller pendant qu'ils vont faire leur loto dans l'illusoire désir de devenir riches.
Dieu habite la conscience humaine. S'attaquer à une croyance, c'est offenser la Dignité. La liberté d'expression ne peut être revendiquée que par des individus responsables. Ce qui n'est pas le cas avec ces caricatures idiotes.
Réduire l'Islam au terrorisme, c'est ignorer volontairement les dimensions sociologiques d'une ethnie. C'est tellement réductionniste de la part des occidentaux que je me demande où s'est logée notre réflexion des grands problèmes sociaux. Je dis, en termes plus limpides, que j'ai honte du niveau intellectuel des occidentaux qui se complaisent en des insultes faciles. Aurions-nous perdus une partie gauche de notre cerveau, celle qui fait se dilater la pensée ?
Les Musulmans ont mal réagis, entendons-nous partout. Et vous, comment auriez-vous assumés le coup si un pays vous dénonçait à cause de votre religion, comme étant un État terroriste. La France terrorise par sa médiocre pensée les autres Pays au nom de la liberté d'expression. Ce titre à la une des journaux ferait sensation dans le monde Musulman. Quelle serait la réaction de notre Président ?
Souvent, les Jeunes me disent, Bruno la société est pourrie. Je ne peux qu'acquiescer. Mais, je dis toujours ne calque pas ton comportement sur celui des autres. Si tu trouves la société minable et individualiste, fais en sorte d'apporter de la saveur à ta propre vie. Ne te confine pas dans la médiocrité. Mets de la lumière dans tes jours et les autres verront que l'existence peut être autre que leur routine destructrice.
Voilà, mon cri aujourd'hui envers mes Frères et Soeurs Musulmans.Certes, vous avez été blessés dans votre identité mais, ne faites pas de la bêtise de certains, une raison de répondre par d'autres actes tendancieux.
Les Français vous aiment quand le dialogue s'instaure dans un respect mutuel. Ne détruisez pas le visage de Mahomet par d'autres caricatures plus violentes encore.
Nous respectons ce que vous êtes et laissez les imbéciles dessiner dans leur coin des figures imaginaires. Ils ont mis le monde à feux et à sang pendant qu'ils dorment dans leur confort. Vos enfants comprendront mieux  l'Islam, cette religion d'Amour, si vous vivez ce que le Prophète a écrit sur la tolérance.Par exemple où il dit que tuer un homme, c'est détruire l'Humanité.
De quel droit puis-je vous dire cela ? Simplement, parce que je connais bon nombre d'entre vous et les combats que vous menez contre le racisme quotidien. Et aussi, je me dis que si j'étais né dans une famille Maghrébine, peut-être serais je devenu Musulman ? Dieu Seul le sait !
Ne laissez pas les autres décider de votre destin. Il n'est pas fait de Haine, de rancunes et d'intolérances. Tout cela, c'est l'Occident qui vous comprend mal encore et pourtant décide de votre sort. Construisez la paix entre vous et développez les cultures islamiques dont le soufisme est la plus splendide représentation poétique et mystique.
Ne perdez pas votre temps à répondre aux insultes stériles. Tous les Occidentaux ne pensent pas comme ces crétins. Il importait que ce fut dit. Allez dans l'Harmonie avec Allah dans vos prières pour demander que l'ignorance soit pardonnée.
Bruno LEROY.

12:25 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans SOCIÉTÉ. | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

02/02/2006

COMBAT CONTRE LES DROGUES POUR NOS JEUNES.

medium_drogue.jpeg

Depuis des années, des associations issues du mouvement de musique Techno prennent en considération les consommations dites festives de drogues. Elles diffusent régulièrement des informations concernant les risques liés à l'usage des stupéfiants, tout cela étant financé par les pouvoirs publics depuis huit ans, dans le cadre des nouvelles politiques de réductions des risques, qui est une politique officielle de l'État Français et qui va dans le bon sens pour les jeunes sensibilisés par ce mouvement culturel.

Ces campagnes ont des effets crédibles puisque entre 1994 et 1999, la baisse de mortalité par overdose est de 80% et le taux de transmission par le virus du sida de 7%. La mise à disposition de seringues accompagnées d'une campagne de prévention forte à fait baisser de façon imprévue les injections, notamment les usagers de l'héroïne, dont l'insertion dans la société est mieux prise en compte par un travail éducatif soutenu, voit chuter la consommation de 67% ces dernières années.


Depuis 1987, tous les Ministres de la santé sont extrêmement audacieux et renforcent constamment ce grand projet de santé publique par une politique à l'écoute des citoyens et non uniquement répressive. De plus, dans un souci pédagogique, les ministres tiennent compte de l'évolution des drogues, de leurs pratiques et des risques encourus pour la santé. Cette évolution politique de conscientisation se retrouve dans tous les pays Européens. Cette politique de réduction des risques vient d'être approuvée par les sénateurs qui l'ont inscrite comme la loi de santé publique. En effet, il s'agit bien d'un enjeu de santé publique et non un enjeu uniquement pénal.


Pourquoi la musique Techno fut-elle ainsi le berceau de la drogue et le lieu privilégié pour le combattre ? Il est prouvé que certaines musiques influent sur le système nerveux et peuvent générer de états seconds chez l'être humain. Ce qui est davantage dramatique, c'est que les jeunes en particulier deviennent dépendants inconsciemment de ces états planants, qu'ils compensent par des drogues pour pallier à un manque dont ils sont absolument incapables de trouver l'origine. Pour cette raison, les chrétiens que nous sommes ne doivent pas laisser leurs adolescents combler leurs vides affectifs sur des musiques purement commerciales qui engendrent des risques mortels toxicomaniaques.

Les hommes politiques se sont mis à l'écoute de ces jeunes en condamnant la drogue et non les drogués, car on ne punit pas une personne malade. Tout cela n'est que le reflet de notre société en manque de vie intérieure. Redonnons aux ados des projets constructifs, afin qu'ils puissent regarder ensemble dans la même direction et se sentir utiles à la société. Nos politiques européennes comprennent désormais le fabuleux humus que représente la jeunesse pour le monde en devenir.

Les chrétiens doivent redonner le sens du beau aux enfants qui les entourent, afin que cette beauté devienne ressourcement dans les moments difficiles, et fasse naître des acteurs de leur propre vie par une culture de l'intelligence.

Il nous faut en finir avec cette ambiance dépressive et mortelle qui règne en maître dans le cerveau de nos jeunes et nous devons exprimer la douce musicalité de l'existence par notre Témoignage Chrétien, en disant aux jeunes que la vie est un combat qui vaut la peine d'être vécu, tant il est Beau quand nous lui donnons du sens.

Bruno LEROY.

11:22 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans SOCIÉTÉ. | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |