7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2008

Chemin de Croix et de Guérison.

Chemin de Croix
et de Guérison
“Par ses blessures, nous sommes guéris” (Is 53, 5)

Jésus me demande de lui donner tout le mal qui m’est arrivé et que j’ai fait, et Il me donne les bons moments et grâces divines du passé, du présent et du futur.



1ère station : Jésus est condamné a mort

Mon enfant, donne-Moi chaque occasion où tu as condamné autrui, et celle où tu as été condamné injustement, et tiens-toi ici en Ma présence, tranquillement, sans te plaindre.
Je te donnerai force et aide pour supporter dorénavant injustice et condamnation dans le silence et l'offrande.
Donne-moi ton orgueil, et je te donnerai Mon humilité.
Ensemble, nous nous tiendrons côte à côte pour racheter cette situation et pour le salut des âmes. Si tu devais tomber, dans ta faiblesse, Je serai là pour porter ce que tu ne peux pas porter, et Ma main te relèvera par la confession, et nous recommencerons...


2ème station : Notre Seigneur reçoit sa Croix

Mon enfant, donne-Moi ton innocence perdue, toutes les blessures et les plaies du passé et du présent. Donne-Moi ta solitude et ta douleur. Donne-Moi ta pureté perdue, tes espoirs rompus et tes rêves brisés. Donne-Moi tes croix et je prendrai avec joie tes fardeaux Moi-Même.
Merci pour toutes ces fois où tu as porté la croix avec courage. Oui, malgré ta faiblesse, tu l'as fait pour les âmes que J'aime. Je guérirai les blessures de ton passé et de ton présent. Je te rendrai ton innocence et ta pureté. Je mettrai en ton cœur une nouvelle espérance, et tu renaîtras dans l'amour, la lumière, la beauté.
Ton innocence ressuscite dans Ma Résurrection.
Voici ton héritage : tu es Mon enfant, un enfant de Dieu. Sans ta bonne volonté, Je suis impuissant car J'ai besoin de ton amour pour m'aider à porter cette Croix de l'Innocence Crucifiée en ceux qui t'entourent, et aussi en toi-même.
Ensemble, nous gagnerons la victoire. Je suis toujours avec toi.


3ème Station : Notre Seigneur tombe pour la première fois

Mon enfant, donne-Moi toutes tes chutes et tes échecs, tes découragements et tes abandons... quand tu t'es détourné de Moi et que tu M'as écrasé de tes péchés, que tu as broyé Ma Vie Divine en toi et en d'autres. Donne-Moi tes retours sur toi-même, ta complaisance dans la tristesse et la mélancolie.
Laisse-Moi te donner en retour ma gratitude, pour chaque fois que tu as réussi à te relever et à continuer ton chemin. Permets-Moi de te remercier de t'être tourné vers Moi humblement avec un profond regret du cœur.
Je me réjouis avec toi à chaque nouveau commencement, sur ton chemin vers le Ciel.


4ème station : Notre Seigneur rencontre sa Mère affligée

Mères et Pères, donnez-Moi votre peine et votre douleur lorsque vous ne pouvez pas secourir vos enfants souffrants, lorsque le péché et le mal vous les ravissent.
Donnez-Moi votre impuissance lorsque vous les voyez s'éloigner de Moi.
Enfants, donnez-Moi votre angoisse quand vous devez suivre des chemins que vos parents ne comprennent pas pleinement, et que vous ne pouvez pas expliquer.
Placez-vous dans le regard d'amour constant entre Ma Mère Très Pure et Moi-même, et tout s'arrangera. Je vous donne Ma Mère pour être votre Mère ! Je vous montre Mon Père, pour être votre Père. “Je Suis le Chemin, la Vérité, la Vie” (Jn 14, 6)
Venez, suivez-Moi sur ce chemin d'amour.


5ème station : Simon de Cyrène aide Notre Seigneur

Mon enfant, donne-Moi tous ces refus d'aider un autre lorsqu'il était en ton pouvoir de le faire. Donne-Moi toutes les occasions où tu as rendu le fardeau de quelqu'un d'autre plus lourd au lieu de l'alléger ; quand tu as résisté ou pris la Croix à contre c¦ur. Donne-Moi le fardeau de tes lâchetés. Je me souviendrai en échange de toutes les fois où tu as aidé quelqu'un d'autre, où tu as endossé joyeusement le poids de la douleur d'autrui, où tu as partagé le poids de Ma croix.
Je te guiderai et Je t'aiderai à l'avenir à mieux faire et à être plus généreux, car ce que tu fais à autrui, tu Me le fais à moi-même.


6ème station : Véronique essuie le visage de Notre Seigneur

Mon enfant, donne-Moi tout ce respect humain qui t'a empêché de “sortir du rang”, et de témoigner de mon amour devant tous, pensant d'abord à ce que d'autres pourraient penser de toi. Donne-Moi ta crainte d'être jugé, tes indifférences, ton manque de compassion, tes duretés de cœur. Je te donnerai de vivre sous Mon regard et non sous le regard des hommes. Je te donnerai la force dans la tendresse, les gestes d'amour dans la douceur et la discrétion. J'ai tant de personnes à consoler !
Donne-Moi ton regard hautain et les images qui éveillent en toi le trouble.
Je te donnerai Mes yeux de miséricorde et d'amour et Je purifierai ta mémoire et ton imagination. Toi et Moi, ensemble, nous consolerons Mes chers enfants.


7ème station : Notre Seigneur tombe pour la deuxième fois

Mon enfant, donne-Moi le poids de tes péchés. Ils t'écrasent tant ! Tu as l'impression que tu n'as pas la force de te lever, et même quand tu y parviens, tu es trop faible pour ne pas retomber immédiatement. Alors, tu demeures dans la peine, et la souffrance.
Je suis venu te relever, pour prendre ce terrible fardeau qui t'écrase au point de désespérer. Donne-Moi simplement tes péchés, peu importe leur horreur. Je ne viens pas te condamner mais te consoler et t'aimer. Viens à Moi dans la confession !
Ne t'inquiète pas si tu ne sais pas par où commencer. Viens au prêtre et explique tes difficultés, et demande lui de t’aider. Ainsi, viens à Moi souvent, Je t'attends.


8ème station : Notre Seigneur console les femmes de Jérusalem

Mon enfant, donne-Moi toutes les fois où tu as négligé les prières à ton intention et à l'intention de ta famille. Quand tu as cessé de prier, te disant : “Personne n'écoute, ni n'entend mes prières, Dieu ne répond pas à mes prières, Dieu ne se soucie ni de moi ni de ma famille”. Donne-Moi toutes les prières auxquelles Je n'ai pas répondu à ta manière, et toutes les prières exaucées auxquelles J'ai répondu à Ma manière, mais que tu as rejetées. Toutes ces prières te mènent à la sainteté. Parfois ce don se présentera sous l'aspect de la souffrance, d'une perte ou d'une peine pour que ton âme grandisse en courage, en amour, en abnégation. Parfois, il sera enveloppé de joie, de paix et de bonheur. Il n'y a aucune prière de Mes enfants que Je n'exauce, parce que Je vous aime.
Toute la création te dit, tous les jours : "Je t'aime !"
Souviens-toi de Moi, car Je ne t'oublie jamais, même un seul instant.


9ème station : Notre Seigneur tombe une troisième fois

Mon enfant, donne-Moi toutes les fois où tu ne peux plus avancer, car je comprends bien ce que tu ressens ! Je gisais ici par amour pour toi. Donne-Moi ta détresse et crois au pouvoir de Mon Nom. Fais appel à Mon Nom : “Jésus”.
Je t'aime tant et Je te connais par ton nom. Donne-Moi toutes tes paroles inutiles, celles qui ont blessées les autres et qui t'ont blessées toi même. Je mettrai sur ta bouche le silence de l'amour et les paroles de bénédictions et de louanges. Regarde Ma Mère, dont le cœur si tendre me donna le courage de me relever et de continuer.

10ème station : Notre Seigneur est dépouillé de ses vêtements

Mon enfant, donne-Moi tous les biens que Je t'ai donnés au départ, mais dont tu as tellement de mal à te détacher. Donne-Moi tes biens les plus précieux et Je te donnerai la vraie liberté de cœur et d'esprit. Donne-Moi toutes tes richesses matérielles, intellectuelles et spirituelles.
Offre-Moi tout ce que Je t'ai donné, et en retour Je t'inonderai avec encore plus de grâces. Pourquoi as-tu peur ; Mon enfant ! Je Suis Dieu et bien capable de prendre soin de toi !
Donne-Moi ton manque de générosité et Je te donnerai toute Ma générosité.


11ème station : Notre Seigneur est cloué à la Croix

Donne-Moi tous tes mauvais gestes, tes mauvaises habitudes et tes déviations. Donne-Moi tout ce que tu as touché qui a sali ton corps, ton esprit, et ton âme. Je purifierai ton sens du toucher et j'ajusterai tes gestes et tes attitudes.
Je t'établirai dans le réel des choses bonnes et belles que J'ai créées pour toi. Donne-Moi toutes les fois où tu t'es plaint tandis que Je te proposais de demeurer avec Moi sur la croix par amour des autres.
Donne-Moi ta crainte pour toi et ta crainte pour les autres.
Moi, Je te donnerai le courage de devenir une victime volontaire de réparation et d'amour. Ne crains rien, Je suis avec toi, et regarde, ta Mère céleste nous accompagne !


12ème station : Jésus meurt sur la croix

Mon enfant, donne-Moi ta crainte de la souffrance et Je t'accompagnerai dans ta souffrance te donnant la joie d'unir ensemble nos cœurs transpercés, avec Ma Mère, pour le salut du monde.
Donne-Moi ta révolte et ta crainte de la mort pour toi et pour ceux que tu aimes, car sur la croix, J'ai vaincu la haine et la mort ! Donne-Moi ton cri d'angoisse, et Je te donnerai le cri de la victoire : “Que Ta volonté soit faite”.
Tu n'as qu'à te souvenir de Moi, et la vie en Ma présence t'appartiendra !


13ème station : Jésus repose dans les bras de sa Mère

Mon enfant, donne-Moi ton innocence crucifiée. Donne-Moi tous tes manques de tendresse et de chaleur humaine, du passé et du présent.
Repose-toi et abandonne-toi, dans les bras de l'Amour Maternel que J'ai pour toi.
Fais appel à ta Mère céleste. Ses bras reçoivent ton esprit, ton corps et ton âme blessée. Tu es autant son enfant que Moi-même. Ses larmes intercèdent pour toi. Aime-la ! combien Elle t'aime !


14ème station : Notre Seigneur est mis au tombeau

Repose ici dans le silence.
Mon enfants, donne-Moi tout ce qui en toi, a goût de solitude et de mort. Je te donnerai la confiance, la foi, l'amour de Ma volonté, le goût de la Vie, le désir de Mon Amour et de l'amour fraternel. Tu n'es jamais seul, pas même un seul instant. Donne-Moi ton vide et ton néant.
Je te donne Ma plénitude. Donne-Moi tes larmes et ton chagrin, je te donne Ma paix, Mon espérance et Ma Résurrection Glorieuse.



Prière de Guérison

Ô Innocence Divine ! Triomphe de mon innocence crucifiée. Rends à mon corps, mon esprit et mon âme, santé et guérison, réconfort et consolation. Dépose en moi l’esprit de louange, d’adoration et d’action de grâce. Accorde-moi et renouvelle en moi les dons du Saint Esprit.
Guide-moi vers une vie de sainteté et un service rempli de joie.
Je t'en prie, au nom de Jésus, Sauveur de toute l’humanité et par l’intercession de la Sainte Vierge, des Anges et des Saints.
Je te le demande en l’honneur des Cœurs Eucharistiques de Jésus et de Marie, à la louange et en action de grâce, rendues à la Très Sainte Trinité.

AMEN



* Pendant la méditation, à chaque station, on peut dire :
“Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons, car tu as racheté le monde, par ta Sainte Croix.”
Un “Notre Père”, un “Je vous salue Marie” et un “Gloria”.



Chemin de Croix traduit et adapté par Thierry et Myriam Fourchaud


* Vous pouvez commander le petit livre avec le texte de ce chemin de Croix illustré avec les photos extraites du film de Mel Gibson La Passion.
Prix : 5€ + 3€ de frais de port.
* via notre site internet : www.mariereine.com (puis cliquer à droite)
* Par courrier :
- Cité de l'Immaculée- BP 24 - 53170 Saint Denis du Maine (France)

*** Découvrez aussi la prière de guérison pour les malades avec l'huile bénie sur notre site www.mariereine.com

Site d'évangélisation : wwww.labonnenouvelle.fr
Notre maison : www.citedelimmaculee.com


Belle et sainte semaine Sainte !
Que Dieu vous bénisse !

Thierry Fourchaud.

10:08 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

07/03/2008

NEUVAINE A SAINT-JOSEPH.


Traditionnellement, le mois de mars est celui "de saint Joseph". Afin de vous préparer à sa fête, nous vous proposons cette neuvaine à prier chaque jour entre le 11 et le 19 mars.
(Attention cette année 2008 nous fêtons la saint Joseph le samedi 15 mars à cause de la semaine Sainte).

Une neuvaine est une prière que nous vous proposons de vivre pendant neuf jours afin de demander une grâce au Seigneur ou pour le remercier pour un exaucement. Dieu le Père a confié ce qu’il avait de plus précieux sur la terre, son fils Jésus et la Vierge Marie, à saint Joseph. Alors, avec confiance, remettons-lui toutes nos prières.

Premier jour : saint Joseph mémoire du Père :
A l’image de Joseph, puissions-nous vivre nos vies dans l’écoute et le respect de nos pères et mères de la terre afin de faire mémoire de notre créateur au-delà de nos familles humaines.

Prières quotidiennes pour la neuvaine
Je te salue Joseph, toi que la grâce divine a comblé ; le Sauveur a reposé dans tes bras et grandi sous tes yeux ; tu es béni entre tous les hommes et Jésus, l’Enfant divin de ta virginale Épouse est béni.
Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu, prie pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours, et daigne nous secourir à l’heure de notre mort.
Amen !
+ un “Je vous Salue Marie” et un “Notre Père”.

Deuxième jour : saint Joseph un guide pour l’homme d’aujourd’hui
Saint Joseph peut être appelé le saint de l’Incarnation. Demandons à saint Joseph d’être et de demeurer pour nous un modèle d’homme et de père juste et responsable dont le monde d’aujourd’hui a besoin pour sauver la famille.

Troisième jour :
saint Joseph et la maison familiale
Que nos maisons puissent accueillir Marie et l’Enfant-Jésus. Ne craignons pas d’accueillir la sainte famille à notre table.
Saint Joseph, protecteur de la famille, aide-nous à comprendre le sens de la paternité véritable.

Quatrième jour :
saint Joseph modèle d’incarnation
Saint Joseph devant l’Annonciation s’inscrit à l’école de l’acceptation d’une solitude humaine totale pour s’unir finalement à Marie. Saint Joseph nous explique combien il est important de ne pas rompre des liens affectifs et conjugaux dans l’épreuve.
Saint Joseph aide-nous dans nos familles à triompher de toute solitude, de toute révolte, de toute division.

Cinquième jour :
saint Joseph lumière dans nos nuits
Saint Joseph, dans l’inquiétude folle de ne pas offrir à sa famille un lieu pour la nativité, reçoit dans l’obéissance et dans la confiance le lieu de l’oubli total : une crèche. Au-delà des nuits, saint Joseph, apprends- nous à adorer et à accueillir Jésus dans notre cœur.

Sixième jour :
saint Joseph protecteur dans la maladie
Saint Joseph, aide-nous à ne pas nous replier sur nous-même dans l’épreuve ; encourage-nous à nous ouvrir à la seule volonté du Père.

Septième jour : saint Joseph protecteur de l’Église
Ainsi, saint Joseph, gardien de l’Agneau, protecteur de la sainte Famille, est devenu par la grâce du Père le gardien de l’Eglise. Saint Joseph, enseigne-nous à respecter l’Église, à lui être toujours obéissant, dans l’Eucharistie et dans la prière fidèle.

Huitième jour : saint Joseph est au cœur de la communion fraternelle
Par l’union aux Cœurs de Jésus et de Marie, nous communions au cœur doux et juste de Joseph.
Saint Joseph, apprends-nous à rendre grâce pour la communion fraternelle au sein de nos familles.

Neuvième jour : saint Joseph patron de la bonne mort et des âmes du Purgatoire
Jésus, Marie, Joseph, priez pour nous au moment de la mort. Nous vous confions spécialement nos ascendants et toute notre histoire familiale.

Prière finale
“ Tu lui donneras le nom de Jésus” (Mat 1, 22)
Seigneur Dieu, notre Père, combien je te remercie de nous avoir donné ce cadeau inestimable en ton Fils Jésus, homme et Dieu. Avec les Anges, avec Marie et Joseph, avec les bergers, je te bénis, je te loue, je t’adore, je te célèbre.
Envoie sur moi ton Esprit, afin de dire et de redire avec le cœur ce Nom qui est au-dessus de tout nom.
Par ce nom Tout Puissant et rempli d’amour : dissipe mes ténèbres et fais de moi un enfant de lumière, lave-moi de mes fautes et donne-moi un cœur nouveau, guéris mes blessures afin d’aimer comme tu aimes, délivre-moi de mes angoisses et donne-moi ta paix. Essuie toute larme de mes yeux, que la joie de l’Esprit m’habite.
Donne-moi le don suprême de la Présence du Père.
Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus ! Amen !

Imprimatur – Malines (Belgiques), 4 août 2001
Chanoine E.VAN BILLOEN vicaire.général


*** NOUVEAU : Découvrez la vidéo du témoignage de Laurent Gay (ancien toxico) sur : www.labonnenouvelle.fr


Que Dieu vous bénisse !

17:39 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

04/03/2008

La vocation des Salésiens : rendre « actuel et fécond » le charisme de don Bosco.

1776578504.jpg

Message de Benoît XVI au chapitre général

ROME, (ZENIT.org) - La vocation des Salésiens de rendre « actuel et fécond » le charisme de don Bosco : une consécration totale à Dieu et aux jeunes, souligne Benoît XVI dans un message adressé au recteur majeur, le P. Pascual Chávez Villanueva, à l'occasion de leur 26e chapitre général.

Benoît XVI souligne les deux grands défis de l'éducation et de l'évangélisation, caractéristique de la famille spirituelle salésienne.

C'est pourquoi il encourage les Salésiens à être toujours davantage des « signes crédibles de l'amour de Dieu pour les jeunes », de façon à ce que les nouvelles générations soient vraiment l'espérance de l'Eglise et de la société.

« Une profonde spiritualité, une créativité entreprenante, un dynamisme apostolique, un travail inlassable, de l'audace pastorale », caractérisent, selon Benoît XVI, le charisme de saint Jean Bosco, ainsi qu'une « consécration sans réserve à Dieu et aux jeunes ». Et c'est ce que le pape recommande aux religieux d'avoir toujours à l'esprit.

Le renoncement à tout pour suivre le Christ fait du baptisé consacré un « signe de contradiction », souligne le pape, parce que la façon de vivre et de penser de la personne consacrée finit par se trouver souvent « en contradiction avec la logique du monde ».

« C'est un motif de réconfort parce cela témoigne que son style de vie est alternatif par rapport à la culture » actuelle, a fait observer le pape.

C'est pourquoi, il faut « être vigilant sur les possibles influences de la sécularisation », en dépassant un « modèle libéral de vie consacrée et en conduisant une existence toute centrée sur le primat de l'amour de Dieu et du prochain ».

Pour ce qui est de l'évangélisation, le pape y voit « la frontière principale et prioritaire » de la mission des salésiens.

« Dans les situations de pluralisme religieux et de sécularisation, il convient, encourage le pape, de trouver des chemins inédits pour faire connaître, spécialement aux jeunes, la figure de Jésus, afin qu'ils en perçoivent la fascination éternelle ».

Pour le pape « l'annonce de Jésus Christ et de son Evangile, et l'appel à la conversion, à l'accueil de la foi et de l'insertion dans l'Eglise » ont un caractère central.

Pour ce qui concerne la pastorale des jeunes, le pape souligne l'importance de l'éducation - il a récemment mobilisé son diocèse sur ce thème - dans le domaine de l'évangélisation des jeunes. Sans éducation, précisait le pape, « il n'y a pas d'évangélisation durable et profonde, il n'y a pas de croissance et de maturation », ni de promotion d'un « changement de mentalité et de culture ».

Les jeunes, poursuit le pape, « nourrissent des désirs profonds d'une vie pleine, d'amour authentique, de liberté constructive, mais souvent, hélas, leurs attentes sont trahies et n'arrivent pas à une réalisation ».

C'est pourquoi, insiste le pape, « il est indispensable d'aider les jeunes à mettre en valeur les ressources qui portent en eux un dynamisme et un désir positif, les mettre en contact avec des propositions riches en humanité et en valeurs évangéliques ».

Or, cela exige de leurs guides, précise le pape, qu'ils élargissent les frontières de leur engagement éducatif, en prêtant attention aux « nouvelles pauvretés » des jeunes, à « l'enseignement supérieur », à « l'immigration », mais aussi de tenir compte des « familles » et de leur participation.

Les jeunes, sont, fait observer le pape, « sensibles aux propositions d'engagement exigeant, mais ont besoin de témoins et de guides, qui sachent les accompagner dans leur découverte et dans l'accueil d'un tel don ».

Le pape salue aussi le travail de recherche et de formation de l'université pontificale salésienne de Rome, qui a formé certains de ses plus proches collaborateurs. Il encourage notamment cette université à contribuer à la « question anthropologique ».

« A une époque de fragmentation et de fragilité, il est nécessaire, souligne le pape, de dépasser la dispersion de l'activisme et de cultiver l'unité de la vie spirituelle grâce à l'acquisition d'une mystique profonde et d'une solide ascèse ».

Il indique la lectio divina et l'eucharistie, « quotidiennes », comme  « lumière et force de la vie spirituelle du salésien consacré ».

Le pape recommande aussi aux salésiens une « vie simple, pauvre, sobre, essentielle et austère » : de façon à « fortifier leur réponse vocationnelle, face aux risques et aux menaces de la médiocrité et de l'embourgeoisement », de façon à être « plus proches des nécessiteux et des marginaux ».

Anita S. Bourdin


Je souhaite envoyer cette information a´ un ami

10:52 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

03/03/2008

Jean-Paul II : le SEXE SANS TABOU.

1746503442.gif
Une révolution en matière de sexualité ! C’est ce qu’a réalisé Jean-Paul II en distillant un enseignement nouveau pendant plus de 4 ans, lors de ses catéchèses du mercredi consacrées à l’amour humain dans le plan divin. Au cours de la dernière audience, le 28 novembre 1984, il révèle son intention première et donne le titre de tous ces enseignements : "Théologie du corps"…

Une révolution en matière de sexualité ! C’est ce qu’a réalisé Jean-Paul II en distillant un enseignement nouveau pendant plus de 4 ans, lors de ses catéchèses du mercredi consacrées à l’amour humain dans le plan divin. Au cours de la dernière audience, le 28 novembre 1984, il révèle son intention première et donne le titre de tous ces enseignements : "Théologie du corps"… qui ne remplit pas moins de 4 volumes, aujourd’hui encore méconnus et peu étudiés. Yves Semen vient combler cette lacune ! Il en propose les points essentiels dans son ouvrage "La sexualité selon Jean-Paul II", accessible à tout public. Interview.

Jean-Paul II a développé toute une catéchèse sur l’amour humain. En quoi son approche de la sexualité est-elle nouvelle ?

Jusqu’à Jean-Paul II, l’enseignement traditionnel de l’Église sur la sexualité et son usage dans le mariage partait principalement des fins " naturelles " de l’union des sexes, à savoir la procréation, l’éducation des enfants et le secours mutuel que devaient s’apporter les époux. Autrement dit, partant de l’homme comme " animal raisonnable ", on considérait la sexualité humaine à partir de la sexualité animale et on en faisait une sorte de sublimation culturelle, du fait que l’homme était appelé à dominer l’instinct sexuel par la raison. Ce n’est pas faux, mais c’est très insuffisant pour parler du mariage comme d’une vocation.

Jean-Paul II nous invite à considérer la sexualité humaine d’un point de vue complètement différent, à partir de la vocation des personnes à la communion, sur le modèle de la communion des personnes divines. Aux origines, dans le plan de Dieu, les époux étaient appelés par leur sexualité à se faire don total de leurs personnes dans une communion des âmes, des cœurs et des corps, et devenir ainsi une icône vivante de la communion des personnes divines dans la Trinité. Ils étaient image de Dieu, non seulement par leur âme spirituelle, mais également par leur capacité de communion exprimée sexuellement par le don des corps. Le Saint Père souligne par ailleurs que le don sexuel des époux, vécu véritablement comme don, est une œuvre de sainteté : la sainteté propre aux époux, en vertu de leur vocation dans le mariage.

C’est pourquoi, en matière de sexualité, Jean-Paul II propose une vraie révolution, au sens étymologique, c’est-à-dire un renversement de perspective. On a connu la " révolution copernicienne " en astronomie, je suis convaincu que l’on ne tardera pas à parler de " révolution wojtylienne " en matière sexuelle ! L’enseignement de Jean-Paul II dans sa théologie du corps constitue ainsi un apport décisif qui place l’Église à la pointe du discours actuel sur l’Homme et atteste en plénitude de son expertise en humanité.

D’où vient alors ce tabou du sexe chez les cathos ?

C’est une légende, mais qui est tenace. Ainsi que l’explique le cardinal Lustiger, elle provient de ce qu’on confond le christianisme avec le puritanisme anglo-saxon. Et il ajoutait que ce mensonge ne pourrait durer éternellement. Il faut le souhaiter, et la théologie du corps de Jean-Paul II, lorsqu’elle sera mieux connue, devrait y aider. En tout cas, telle n’était pas la réputation des chrétiens dans les premiers temps de l’Église. Un philosophe comme Celse, au 1er siècle, désignait ainsi les chrétiens de manière péjorative comme " le peuple qui aime le corps " !

Si l’Église est " experte en humanité " selon la belle expression de Paul VI, c’est peut-être d’abord et surtout sur la question du corps et de la sexualité. L’Église s’est toujours battue contre toutes les déviations qui menaient à un mépris du corps : manichéisme, arianisme, catharisme, jansénisme… Elle célèbre le corps et le tient dans une grande estime, comme signe de la vocation de la personne au don d’elle-même.

Ce que l’on reproche surtout à l’Église, c’est d’avoir semblé se focaliser de manière excessive sur les péchés d’ordre sexuel. Mais c’est précisément parce que l’Église a toujours eu le sentiment d’être dépositaire d’une grande vérité sur le sens du corps humain et de la sexualité qu’elle a été portée à être vigilante sur ce point -au risque parfois de l’excès-, à l’égard de ce qui pouvait détourner l’homme de la perception du sens et de la vocation de son corps

L’Église affirme ainsi sa foi en la résurrection de la chair…

Précisément. Nous devons nous rappeler que nous ne disons pas dans le Credo " je crois à l’immortalité de l’âme ". D’ailleurs, pour croire à l’immortalité de l’âme, il n’est pas besoin de la foi : une bonne philosophie y suffit !

Nous disons " je crois à la résurrection de la chair ", c’est-à-dire à la transfiguration de nos corps à la fin des temps, en corps glorieux semblables à celui du Christ ressuscité. C’est cet état final de nos corps que nous attendons et que nous espérons par delà la mort. Comment mépriser le corps dans ces conditions ? Ce serait un non-sens.

Quelle définition donneriez-vous à l’amour conjugal ?

Celle que donne Jean-Paul II ! L’amour conjugal, soutenu par la grâce sacramentelle du mariage, est une des voies de réalisation plénière de la personne par le don d’elle-même. Le Concile de Vatican II affirme dans une constitution de Gaudium et spes que l’homme ne peut se réaliser pleinement que dans le don sincère de lui-même.

Le don sincère de soi-même, c’est-à-dire le don total et sans réserve, n’est-ce pas finalement l’autre nom de la sainteté ? A côté de la virginité consacrée, le mariage est ainsi réellement, par et dans l’exercice d’une sexualité de don, une voie de sainteté à part entière.

Source : www.christicity.com

19:52 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

25/02/2008

Medjugorje le 25 février 2008.


"Chers enfants,
en ce temps de grâce, je vous appelle à nouveau à la prière et au renoncement.
Que votre journée soit tissée de petites prières ardentes pour tous ceux qui n'ont pas connu l'amour de Dieu.
Merci d'avoir répondu à mon appel."


* MOT D'ORDRE

Dans ce carême, Marie nous invite à l’intercession pour ceux qui n’ont pas encore éprouvé l’amour de Dieu qui est le seul vrai bonheur que nous puissions connaître sur la terre.
Pour intercéder il faut se motiver, aimer, prendre dans son coeur et dans tout son être ceux pour qui nous prions. Leur pensée ne doit pas nous quitter de jour comme de nuit. Nous devons parler d’eux avec Dieu, plaider avec ferveur leur cause. Dans l’intercession nous combattons avec Dieu, c’est un véritable combat de Jacob.
L’intercession peut s’accompagner d’un jeûne. Ce combat se termine de lui-même et peut durer des jours, quand vient l’aube et la certitude que Dieu nous entendu. Nous sommes dans un temps de grâce et c’est avec une grande confiance que nous serons exaucés et que nous pouvons prier.
Ephraïm.

PETITES INFOS...

* Pour carême demandez le petit livre : Chemin de Croix et de guérison
Illustrations de chaque station à partir des photos du films de Mel Gisbon "la Passion du Christ". A chaque station, un passage de la Parole de Dieu et une méditation pour recevoir la guérison car " c'est par blessures nous sommes guéris" (Isaïe).
Prix indicatif : 7 €uros
A commander sur www.mariereine.com
ou par téléphone au 02.43.64.23.25 (heures de bureaux)

** ALLEZ SUR LE SITE : www.labonnenouvelle.fr
et découvrez TV la Bonne Nouvelle !

*** AGENDA

* SESSIONS "Je serai guéri !"
Animé par Thierry et Myriam Fourchaud et les musiciens Philippe, Catherine.
*** NORD DE LA FRANCE : Soirée de louange et d'adoration pour entrer dans une relation vraie et personnelle avec notre Dieu...
le SAMEDI 1er MARS 2008 à 20h à l'église Se Thérèse à St Amand les Eaux
Contact sur place 03 27 27 81 39 (Agnès)

**** SESSIONS EN POLYNESIE du 29 mars au 14 avril 2008.
Informations : williamtsing@mail.pf ou
y.chevouline@mail.pf - tel : (689) 78-75-84

*** RETRAITES 2007 à la Cité de l’Immaculée (Mayenne) - Informations : 02.43.26.88.55. ou 02.43.64.23.25 -
Site www.citedelimmaculee.com

* Du lundi 24 mars au vendredi 28 mars 2008
La prière de Jésus avec le père Jacques Deschamps prêtre copte orthodoxe.

* Week-end école de prophétie
avec Debbie Kendrik et le Père Timothée
du 25 au 27 avril 2008.

- Du 28 avril au 3 mai 2008
L’unité dans ma famille
avec Léandre Lachance.

* 23 au 28 juin 2008
La Tendresse du Pére
avec Sr Stéphanie Marie

* Retraite : Je serai guéri !
par Thierry et Myriam Fourchaud
du 14 au 19 juillet 2008





* Que Dieu vous bénisse !
et que la Puissance du Saint-Esprit descende sur le monde !

Thierry Fourchaud

Cité de l'Immaculée - BP 24
53170 Saint Denis du Maine (France)
E.mail : communion@mariereine.com
Notre site : www.mariereine.com
Site d'évangélisation: www.labonnenouvelle.fr
(Plein de nouveautés !)
* Notre maison : www.citedelimmaculee.com

* Rejoignez le réseau des enfants de Marie
Abonnez-vous à la lettre (gratuit) :
site : www.mariereine.com

* Lettre à diffuser selon votre coeur !

22:08 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

24/02/2008

La prière, source de beauté et d’amour.

Présentation à Rome d’une Encyclopédie de la prière

ROME, Vendredi 22 février 2008 ( ZENIT.org )- La maison d'édition du Vatican, la Libreria Editrice Vaticana (LEV), vient de publier une « Encyclopédie de la prière » qui a été présentée mardi dernier, 19 février, à l'Université pontificale du Latran, à Rome.

Selon les auteurs, C. Rossini et P. Sciadini en collaboration avec L. Borriello, E. Caruana et M.R. Del Genio, « la prière est dans la religion ce que la pensée est dans la philosophie. Le sens religieux prie comme l'organe de la pensée pense », comme disait le poète allemand Friedrich Novalis.

L'œuvre en question s'inscrit dans le sillage du Dictionnaire de Mystique et du Nouveau dictionnaire de spiritualité que la LEV a publié, l'un en 1998 et l'autre en 2003.

En partant de la Bible, et en remontant le cours de l'histoire au travers des siècles et des zones géographiques, l'œuvre essaie d'interpréter le dialogue entre Dieu et les hommes.

Dans sa préface, le cardinal Georges Cottier, op, théologien émérite de la maison pontificale, évoque la critique radicale que le philosophe Emmanuel Kant avait faite à propos de la prière, ce dernier qualifiant d' « inutile et arrogante la prétention d'obtenir de Dieu qu'il renonce à son plan de sagesse pour servir notre éphémère avantage ».

En revanche, le saint curé d'Ars, dans son catéchisme, nous dit : « L'homme a une belle fonction, celle de prier et d'aimer... voila le bonheur de l'homme sur terre... ».

Selon le cardinal Cottier, « notre idée de la prière dépend de la connaissance que nous avons de Dieu. De plus et comme conséquence, celle-ci reflète une conception anthropologique ».
« La prière constitue le souffle vital de l'âme, dans laquelle s'exprime notre identité humaine et chrétienne » précise le cardinal.

Depuis Novo millennio ineunte jusqu'à la récente exhortation apostolique Sacramentum caritatis, affirme le cardinal Cottier, le récent magistère a rappelé, avec insistance, « le caractère central de la prière dans la vie du peuple de Dieu ».

Et le pape Benoît XVI dans sa première encyclique Deus caritas est, « a confirmé le caractère central de la prière dans la vie chrétienne »; alors que dans son discours aux membres de la commission théologique internationale (01.XII.05), il a réaffirmé que « seules la prière et la contemplation disposent les hommes à s'ouvrir avec docilité à l'action de l'Esprit Saint ».

« L'exigence de la prière, explique le cardinal Cottier, jaillit de la nature même de l'homme, dans la mesure où l'homme, de manière plus ou moins claire et explicite, est conscient de sa condition de créature et de sa dépendance de Dieu source de tout bien ».

« Par ailleurs, précise le cardinal, la prière trouve dans la beauté son milieu naturel. Elle est elle-même source de beauté. Entre l'art et la prière il existe une affinité particulière ».

« Une culture où il n'y a pas d'espace pour la prière devient elle-même un désert spirituel, un lieu de vulgarité et de violence », ajoute-t-il.

Pour conclure, le cardinal Cottier affirme que c'est aussi pour cela « que l'Encyclopédie de la prière, outre sa nature proprement religieuse, constitue un grand apport culturel. Mon souhait est que cet ouvrage devienne un compagnon de route pour de nombreuses personnes ».

Antonio Gaspari.


Je souhaite envoyer cette information a´ un ami

20:27 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

« Le génie féminin » est la capacité de voir avec les yeux et le coeur.


Travaux du congrès international sur la femme (7-9 février)


ROME, Mercredi 13 février 2008 (ZENIT.org) - « Le génie féminin », mis en valeur par Jean-Paul II, est cette capacité de « voir loin », d'« entrevoir » et de « voir avec les yeux et avec le cœur », affirme Paola Bignardi, coordinatrice du Forum international de l'action catholique.

C'était l'une des idées centrales de son intervention au congrès sur le thème « Femme et homme, la totalité de l'humanum », organisé à Rome par le Conseil pontifical pour les laïcs, du 7 au 9 février, à l'occasion du vingtième anniversaire de la lettre apostolique de Jean-Paul II sur la femme Mulieris dignitatem.

Paola Bignardi estime que la vocation de la femme passe par l'amour et que sa contribution principale consiste à édifier « une Eglise à son tour maternelle », témoignant d'une Eglise qui aime, et « sache exprimer la symphonie d'un amour qui donne du sens à la vie ».

Durant son intervention, intitulée : « Responsabilité et participation de la femme à l'édification de l'Eglise et de la société », Paola Bignardi affirme que la femme, avec sa « patience de l'attente », peut apporter dans l'Eglise l' « expérience de l'écoute ».

Après avoir souhaité une présence plus accrue des femmes, « pas seulement en terme de nombre », dans les conseils pastoraux et dans les congrès, la représentante italienne souligne que dans certaines régions du monde la condition féminine est encore « problématique » malgré certains « signes inattendus d'espoir ».

Paola Bignardi a ensuite expliqué à ZENIT en quoi consiste le concept de « génération » maternelle dans l'Eglise.

« Je pense qu'il s'agit d'une des expériences fondamentales  et caractéristiques de la vie de la femme, de la femme qui met au monde un enfant mais également de la femme qui n'engendre pas physiquement », explique l'ancienne présidente de l'Action catholique en Italie.

La pédagogie veut que « la mise au monde, avant même d'être un trait du corps, soit un trait de l'âme », qui « appartient anthropologiquement à l'existence de la femme ».

« Pour la femme, vivre sa propre identité dans l'Eglise signifie contribuer à engendrer l'Eglise, à l'engendrer, naturellement, dans un sens purement humain, précise-t-elle. L'Eglise est engendrée par l'Esprit mais elle a besoin d'être engendrée aussi au plan humain et je pense que la femme peut l'engendrer dans sa maternité, en contribuant à faire en sorte que l'Eglise soit elle aussi vraiment mère ».

Ce dont le monde a besoin c'est d'une « Eglise mère », affirme Paola Bignardi : « Les personnes de notre temps ont besoin de rencontrer une Eglise qui accueille, une Eglise qui donne la liberté de sa propre vie, qui sait pardonner, qui fait sentir que l'on peut toujours recommencer ».

« Je crois que ce rôle est le rôle le plus profond que la femme puisse avoir aujourd'hui dans l'Eglise », a-t-elle conclu.

Miriam Díez i Bosch.

 

20:27 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

LA FRANCE EST UN PAYS TRÈS RICHE.

b6887a356601cf58b36e6905e813f311.jpg
Identifier les causes de pauvreté et oeuvrer sans relâche pour qu'elles cessent. Les élections municipales et cantonales constituent une réelle opportunité d'éveil à la citoyenneté et à la solidarité. C'est pourquoi le Secours Catholique engage ses forces pour interpeller les citoyens mais aussi provoquer l'attention de ceux qui briguent des fonctions politiques dans la société. Il ne s'agit pas, pour le Secours Catholique d'entrer en campagne politique mais de donner à réfléchir. Aphorisme, ton décalé, peu habituel du Secours Catholique. mais chaque question posée, portée, soutenue dans le cadre de cette campagne est une question grave.

   Des maires osent la solidarité
   Danger imminent d'expulsion
   Domiciliation : un déni de service public
   Des "reclus" réintègrent la ville
   Interview Pierre Souin, maire de Marcq (Yvelines) - «La cohabitation est gérable»
[...] 2 articles de plus
   Coup franc pour le logement ! [vidéo]

18:27 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

20/02/2008

Nouveau ! Découvrez TV la Bonne Nouvelle !


ALLEZ SUR LE SITE : www.labonnenouvelle.fr
et découvrez TV la Bonne Nouvelle !



* SESSIONS "je serai guéri !"

* PARIS le 23 février 2008.
Le Blanc-Mesnil
A l’Eglise Saint Charles – 107 avenue Normandie-Niémen – 93150 Le Blanc-Mesnil
Info : 06 98 92 97 61 et le 01 43 84 20 42 (Lucien)

* NORD DE LA FRANCE : le SAMEDI 1er MARS 2008 à 20h à l'église Ste Thérèse à St Amand les Eaux
Soirée de louange et d'adoration pour entrer dans une relation vraie et personnelle avec notre Dieu...
Se laisser toucher, convertir, libérer, guérir...
Contact sur place 03 27 27 81 39 (Agnès)

Animé par Thierry et Myriam Fourchaud et les musiciens Philippe, Catherine.

* RETRAITES
- lundi 24 mars au vendredi 28 mars 2008
La prière de Jésus
avec le père Jacques Deschamps prêtre copte orthodoxe.

- Week-end école de prophétie
avec Debbie Kendrik et le Père Timothée
du 25 au 27 avril 2008
Informations sur les retraites : 02.43.26.88.55 ou 02.43.64.23.25


* * Que Dieu vous bénisse !

Thierry Fourchaud

19:55 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

17/02/2008

Appel à témoins !


Cher amis,

Je suis en train d’écrire un livre pour préparer nos cœurs à la Pentecôte.
En effet depuis plus d’un an je suis très « travaillé » par le Saint-Esprit pour cela.
Puisque saint Séraphin de Sarov nous dit que « le but de la vie chrétienne c’est l’acquisition du Saint-Esprit » c’est que cette vie dans l’Esprit est vitale pour chacun de nous !

* Pour cela j’ai besoin de témoignages :
- Témoignage de baptême dans le Saint-Esprit
- Témoignage d’effusion dans le Saint-Esprit
- Témoignage de rencontre avec la personne du Saint-Esprit
- Témoignage de vie dans l’Esprit
- Témoignage d’intimité avec le Saint-Esprit
- Etc…

C’est par le témoignage que nous rejoignons le plus les cœurs.

Si vous avez des témoignages sur les thèmes ci-dessous, merci de me les envoyer à :
info@labonnenouvelle.fr

Important le témoignage ne doit pas faire plus de 20 ou 25 lignes.
Merci aussi de me donner la permission de les citer dans le livre.

Confions tout cela au Saint-Esprit par Marie !

* Que Dieu vous bénisse !

Thierry Fourchaud

La Bonne Nouvelle
3 les brijeaux

E.mail : communion@mariereine.com
A bientôt sur : www.mariereine.com
Notre site d’évangélisation: www.labonnenouvelle.fr


PS : je pense que le titre du livre sera : PENTECOTE !

09:00 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |