7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2005

Chaque jour est un rêve de Lumière.

Chaque jour est un rêve de lumière,
Les feux les flammes engendrent,
Des hauteurs et des mystères,
Qui donnent un goût de cendres,
Aux habitudes trop lunaires,
Les cieux viennent se fendre,
Dans nos yeux grands ouverts,
Vers des lendemains sans guerres,
Notre Amour est sérénité entière,
Les jours roulent comme la mer,
Vers des horizons non linéaires,
La tendresse est notre cri sur terre,
Une insulte à toutes les misères,
Un témoignage où glissent les rivières,
Sur le sang des cadavres qu'on enterre,
Notre Amour est un cri dans le désert,
De cette Vie dont nous sommes fiers,
De respirer les particules particulières,
Celles qui mènent au ciel plus clair,
Plus pur de nos désirs éphémères,
Qui dureront une existence entière,
Pour tuer le temps des chimères,
Pour vivre amplement en visionnaires,
D'un Amour qui se dit plutôt que se taire.
Bruno LEROY.

10:48 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

01/10/2005

APOLOGIE DU MYOSOTIS...

medium_afleur11.gif

.... Et dans le jardin
    il était un petit myosotis
    un doux myosotis
    couleur de ciel.
    Il avait tout peut être heureux.

Mais le myosotis se morfondait de n'être pas une rose
Hélas ! se disait-il en son coeur
je n'ai pas la couleur de la rose, je n'ai pas la richesse de la rose
Je n'ai pas le velouté de la rose ni le parfum de la rose...

Et autour de moi, on aime les roses
On s'arrête devant les roses
On respire les roses, on cueille les roses

Le myosotis se faisait souffrir de n'être pas une rose
Le myosotis pâlissait de n'être pas une rose
Le myosotis flétrissait de n'être pas une rose
Le myosotis se mourait de n'être pas une rose.

Et puis un jour le jardinier qui aimait toutes les fleurs
Fit une pause devant le myosotis
Et le myosotis sollicite un entretien du jardinier
Il se mit à lui dire tout ce qui lui vrillait le coeur
Qu'il se trouvait petit
                                   et triste
                                                  et seul
Que personne ne faisait attention à lui
Surtout qu'il voulait être une rose.

Longtemps le jardinier écouta le myosotis exhaler sa plainte
Il se centra sur le myosotis. Il l'écouta, en silence
Patiemment, sans poser de questions, jusqu'au moment où il vit se déployer
tout d'un coup, le coeur vrillé du myosotis, et son regard redevenir couleur de
ciel

En se racontant le myosotis venait de sentir qu'il fallait accepter
d'être un tout petit myosotis.

Le myosotis signa son acte de naissance au soleil et à la lumière.
Et ce fut le septième jour.

Le jardinier s'en alla heureux de sentir heureux le myosotis
"car c'est bien agréable de rendre les autres heureux."


Josiane ARAMBEL.

19:45 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

02/07/2005

LE SPECTACLE DES ÉTOILES...

À l’occasion, le spectacle des étoiles explose à mes yeux avec tant de gloire qu’il m’est impossible de lui tourner le dos…

La meilleure façon d’en faire l’expérience, je suppose, c’est de s’arrêter et d’interroger le silence, car c’est dans le silence que nous sentons le souffle nous revenir.

Il arrivera peut-être, si nous y portons bien attention, que nous entendions le vent lui-même venir nous parler à l’oreille.

BRUNO LEROY.

13:55 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

01/07/2005

LES FLEURS D'UN ÉTERNEL BONHEUR.

medium_belle_rose.gif
Ces fleurs au cœur de l'imprévu parlent de ta présence

Sur la modeste table leur splendeur me fait révérence

Leurs pétales scintillent et brûlent du feu de ton Amour

Elles embaument de senteurs subtiles la beauté de mes jours

Pour me rappeler l' essence et le sens de la tendresse

Celle qui s'exprime avec les roses de la délicatesse

Savent-elles à quel point je les aime à la folie

Ces fleurs magnifiques offertes par ma petite amie

Oui, je les adore car elles sont ce qu'elle représente

Une douceur de vivre en elle toujours présente

Et ses gestes qui me font grandir en humanité

Quand elle montre avec pudeur sa façon d'aimer

O! fleurs aux mille reflets je ne cesse de vous contempler

Car vous êtes le corps vivant de mon aimée

Celui que Dieu a désiré me donner

Pour toujours la chérir et la choyer

Et lui offrir des raisons d'exister

Comme une rose offerte tel un baiser

Sur les lèvres de la Vie qui nous rend

Amoureux plus fort que le vent

Dans un ciel toujours bleu de merveilleux

Pour vivre intensément cet Amour radieux

Dans l'émerveillement des jours heureux

Aux confins des sentiments chaleureux

Loin des fugacités de tendres évanescences

Mais dans la profondeur de nos ressemblances

Pour connaître l'Amour longtemps autant

Que le temps voudra du bouquet miroitant

De nos âmes d'enfants s'aimant fortement

Comme deux roses qui s'ouvrent en parfumant

L'horizon qui abrite au milieu du monde

L'Amour qui pour toujours nous inonde

De sa fraîcheur de fleur de ces jours

Qui renaissent sans cesse de notre Amour.

BRUNO LEROY.

11:15 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

25/06/2005

TOI QUE JE NE PEUX NOMMER.



C'est un fait à présent je sais où j'irai,
Rien ne saura m'en empêcher,
Que ce soit des vents ou bien des marées,
Il faudra inventer bien d'autres épreuves,
Car jamais je n'abandonnerai,
Quand bien même mon corps aura rendu son dernier souffle,
Mon âme continuera à te chercher
C'est ainsi que c'est écrit,
L’amour est le plus beau !
Surtout depuis qu'il a ton image.
Alors par pitié, continuons à nous aimer.
C'est ainsi que prendra vie toute une vie de rêveries,
Et ce bonheur si intense qui nous offrira une amitié qui durera l'éternité...
Pour ça il suffit juste de t'aimer...

Jackie



Jackie consacre toute sa Vie à la poésie. Elle fait partie de son coeur, son corps et son âme. Son inspiration, elle la trouve dans les sourires nostalgiques de l'existence. De ses larmes salvatrices coulent des émeraudes de joies. Ces poésies sont des joyaux rares, livrés dans un écrin, qui transfigurent l'ampleur de son talent. Lisez à voix basse, dans l'intériorité de votre être, ses cris et ses bonheurs, afin de découvrir ces bribes d'univers qui la hantent. Bruno Leroy.

16:40 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

24/06/2005

MON DOUX AMOUR.

Mon Amour,
Les rayons de ton coeur ensoleillent mon corps
Ton regard si chaud berce mes pensées
Vivre près de toi, c'est aimer la Vie
Tu es l'unique clone des mes rêves

Je respire un air chargé de tendresses
Car tu souffles sur moi un alizé rose
Je savoure tous les moments partagés
Car tu y mets des éclats étoilés

Je t'aime mon ange
Au regard amoureux.

CHRISTOPHE DUMORTIER.
A la fois Photographe et Infographiste, Christophe éprouve une rélle passion pour toutes formes d'expressions Artistiques. Sa vocation, c'est l'Art vécu avec l'esprit libre de toutes contingences. Il nous fait advenir de pures merveilles poétiques et cristallines dont l'Amour demeure sa seule raison de vivre et le sens donné à son existence. Bruno Leroy.

12:10 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

14/06/2005

HEUREUSE FÊTE DES PERES.

Le père que nous donne Dieu devrait être le reflet de notre Père des cieux. Beaucoup ont cette vocation d'Amour qui nous fait grandir en liberté. Le rôle du père est de nous donner la Force de vivre et d'affronter les adversités. Nous avons tous des pères, au moment de l'adolescence et parfois plus loin dans l'existence, il existe un homme, voire une femme à laquelle nous nous identifions, pour grandir. La Fête des Pères est une fête Universelle d'Hommage à la Vie. Ce jour là, n'oublions pas qu'Il est un Père qui nous Aimera Toujours avec une Tendresse Infinie. Dieu Père et Mère nous demande d'honorer universellement la vie dans sa dimension d'Amour. L'Amour seul pourra nous rendre ce que nous pensions avoir perdu de tous temps, le geste gratuit de la Tendresse en sa plus simple Harmonie. Aimons nos papas qui construisent avec nous cette existence pour un regard Universel et peu importe qu'ils soient vivants, c'est l'héritage de leur vie qui est le bien précieux.
Ce modeste poème pour vous en Hommage à tous les pères de la Terre.

PAPA,

Dans ton coeur secret j'ai construit mon nid,
Pour sortir des longues nuits vers la vie,
Je suis apparu dans l'espace d'un cri,
Pour te dire que je te devais ma venue,
Ce souvenir que ta mémoire n'a pas perdue,
Pour ma part ce jour est une vague confondue,

Sur la mer tous les rivages ont disparus,
Mais je sais au fond de moi les instants,
Où la joie grave encore son printemps,
Comme un jour qui ne disparaîtra plus.
Je te dois cette vie au souffle infini,
Je dois mes rires et mes larmes aussi,
Je te dois les bonheurs de l'enfance,
Passés dans le coeur de ta présence,
Je te dois l'assurance de grandir,
De sortir pour construire l'avenir.

Oui, Papa tu m'as donné l'Amour,
Pour consoler mes rêves d'un jour,
Maintenant j'appartiens à demain,
Aux couleurs chaudes du firmament,
Et je te donne en cadeau mon destin,
Celui qui te dira je t'Aime sans fin.

Bonne Fête Papa !!!
Mon existence aura le parfum,
D'un Amour que je te dois,
Que je répands autour de moi,
Tel un Hommage à ton exemple,
D'aimer toujours d'une âme ample,
Transmettre l'Amour autour de soi.

C'est l'éducation que tu m'as offert,
Et qui devient ma raison de vivre,
Grâce à toi je suis devenu libre,
De choisir ma place dans l'univers,
De savourer Dieu dans mon âme,
Comme un reflet de tes flammes,
D'Amour qui consument mes jours,
Pour te rendre gloire pour toujours.

Heureuse Fête des pères !!!
Papa que j'Aime tant pour longtemps,
Je suis Ton fils Bruno ancré dans ta peau,
Comme une étoffe qui me rend fier et Beau,
Je t'Aime Papa et ce n'est pas un vain mot.
C'est un cri qui vient telle une naissance,
De m'avoir donné Vie à ta ressemblance.

BRUNO LEROY.

10:20 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

14/05/2005

POURQUOI TANT DE LARMES SUR TOI...



Pourquoi ce matin ton coeur pleurait,
En cette immense peur d'exister,
Pourquoi ces larmes salées,
Alors que Dieu est à tes côtés,
Le doute est aussi une histoire d'amour,
Il ne lâchera jamais ta main même demain,
Celui dont Tu as fais don de ta Vie,
Laisse tomber ce futile chagrin,
Il a souffert pour Toi de ton manque,
De Foi et de certitudes à aimer,
Les fleurs s'épanouissent même dans ses déserts,
Pourquoi ces jeunes qui meurent d'indifférence,
Te font porter une peine sans raison,
Pourquoi tes colères sont-elles toujours de passion,
Pourquoi cette impression de n'être point compris,
Par tes contemporains que tu aimes à la folie,
Pourquoi toutes ces questions te reviennent,
Tel un coup de couteau dans tes illusions,
Pourquoi le fonctionnement du monde,
Ne tourne plus comme tu le désirais,
Pourquoi ne veux-tu point te poser,
Comme les autres le font pour ne pas s'inquiéter,
Pourquoi ton esprit est empli de regrets,
L'impression d'avoir vécu pour personne,
De n'être plus qu'un pâle fantôme,
Homme de peu de Foi je t'Aime,
Et c'est ma raison de te faire vivre à fond,
Loin des superficielles visions d'un autre temps,
Je suis de toutes éternités,
Avant de pleurer il suffisait de me parler,
Je suis là pour écouter ton âme gémir,
Et te donner l'Espérance qui donne la Force,
De vivre en assumant toutes tes fautes,
Tes déraisons, tes coups de gueule.
Tes combats contre les Injustices,
Sont les miens aussi...
Alors, je t'en prie ne pleure plus,
L'avenir commence aujourd'hui,
C'est ainsi que je l'ai voulu,
Sois mon combattant d'Amour,
Et le monde sera splendeur plus que chagrin.
Crois-moi !
Bruno LEROY.

09:55 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

07/05/2005

LE SILENCE D'UN SOIR...

medium_1092314254biche.jpeg

LE SILENCE D'UN SOIR...



A la source du silence

Je désaltère mon âme

J’écoute sa mélodie

Rassasie mon esprit

Mes pensées dansent

Telles une vive flamme

Les paupières fermées

J’entends le ciel pleurer…



La nuit tombe lentement

Et le silence l’étreint

Il me parle doucement

Me confie son dessein

Là-haut les étoiles veillent

Sur le sommeil des anges

De fines gouttes ruissellent

Des larmes au goût étrange…



Pourquoi ce désarroi

A entendre cette voix

Murmurer toi et moi…

Je l’attendrai toujours

Ce chant rempli d’émoi

Il pénètre sans détour

Mon cœur qui le reçoit

Je l’aime, Silence nommé Amour…

Bernadette Dagorne.

10:25 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

24/04/2005

JE DONNE MA VIE.

medium_324gpoesie.jpg

Je donne ma Vie à la Beauté du monde
qui s'inscrit dans la nature des éléments
et des êtres Humains.

Je combattrai avec la Force de l'Esprit-Saint
toutes Injustices portant atteinte à la dignité
de l'Homme et son intégrité.

Je sais que Dieu est Amour
et que toutes formes d'amour
restent sous son regard vigilant et plein de Bonté.

En demeurant toute mon Existence
dans les bras du Christ
et en suivant les injonctions
que révèle ma conscience,
je sais que rien ne peut atteindre
l'essence même de ma Vie.

Je remets mon existence
dans le Souffle de la Divine Providence
pour devenir Témoin de l'Espérance
et combattant inlassable pour la Justice Sociale.

Je mets toute ma confiance en Dieu
pour rendre perfectible ma spiritualité
vers une mystique de l'Amour.

Je conjuguerai en un accord parfait
le spirituel et le charnel,
afin de vivre en Harmonie avec tout être rencontré.

Puisse Dieu, par son Esprit, indiquer le chemin
qui éduquera mon âme
pour faire de mon existence une longue route
vers l'Amour en ses multiples dimensions.

Toujours dans la pureté des relations sans préjugés
afin de venir en aide aux frères et soeurs blessés par la Vie.

Chaque jour sera pour moi
un approfondissement spirituel
dans la prière, le recueillement
pour puiser à la Source l'inaltérable Force
ainsi que la Foi indéfectible en Dieu d'Amour
pour ne jamais désespérer de l'Humain
et Toujours Témoigner du Feu intérieur qui m'anime.
Bruno LEROY.

21:00 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |