7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2008

CES FOUS QUI DÉRANGENT LES BIEN-PENSANTS.

medium_apollinaire.4.jpeg

Les fous,
les marginaux, les rebelles,
les anticonformistes, les dissidents...

Tous ceux qui voient les choses différemment,
qui ne respectent pas les règles.

Vous pouvez les admirer,
ou les désapprouver,
les glorifier,
ou les dénigrer.

Mais vous ne pouvez pas les ignorer.
Car ils changent les choses.

Ils inventent, ils imaginent, ils explorent.
Ils créent, ils inspirent.
Ils font avancer l'humanité.

Là où certains ne voient que folie,
nous voyons du génie.

Car seuls ceux qui sont assez fous pour penser
qu'ils peuvent changer le monde, y parviennent.


Bruno LEROY.

14:56 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne, poesie |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

28/10/2007

Des mots glissés au vent.

e2a028bf2f4ae2e02061cc2b0bd7e6a5.gif

J'écris des mots pour vous, des mots glissés au vent

Votre filet est prêt, voyez mes mots-papillons

Votre sourire est frais, votre voix chaude, douce

Le ciel m'a fait cadeau, quand j'ai ouvert les yeux

Car depuis des années, j'ai conservée ma foi

Vous étiez là ! Vous étiez là !

J'écris des mots pour vous, des mots glissés au vent

Votre oreille se tend, oh non plus de questions

Votre main dans la mienne, si douce, si belle

Le ciel m'a fait cadeau, quand j'ai ouvert les yeux

Car depuis des années , le voile s'est levé

Vous étiez là ! Vous étiez là !

J'écris des mots pour vous, des mots glissés au vent

Votre cœur est ouvert, saisissez bien mes rêves

Vos lèvres sont parfaites pour ce doux chant d'amour

Le ciel m'a fait cadeau, quand j'ai ouvert mon cœur

Car depuis des années, je recherchais la vie

Vous étiez là ! Vous étiez là !

J'écris des mots pour vous, des mots glissés au vent

Votre sens est aigu à donner du bonheur

Vos doux éclats-sourire au delà de la nuit

Le ciel m'a fait cadeau, j'avais la foi tiédie

Car depuis des années, j'aspirais au bonheur

Vous étiez là ! Vous étiez là !

J'écris des mots pour vous, des mots glissés au vent

Votre douce inquiétude, passe et s'estompe

Vos yeux comme des rivières, brillent, silencieux

Le ciel m'a fait cadeau, j'étais en transparence

Car depuis des années, je vivais en errance

Vous étiez là ! Vous étiez là !

Marie-France Pavard.

18:34 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne, poesie |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

26/10/2007

A TOI MA SOEUR, L'EAU.

fbf8901b5b2abe21cad05c33d6ca92f3.jpg

Quelle volupté de s’introduire en toi dans l’intimité d’une salle de bain ou dans ton immensité immaculée ou bien encore glisser sur toi quand tu nous fais la grâce de devenir neige.

Mais tu peux être meurtrière si l’humain inconscient ne respecte pas tes codes. Alors tu deviens avalanche et tombeau.

Tu es fraternelle.

Tu abreuves et nourris à égalité le plus grand des présidents et le plus petit de ses citoyens. De même pour le bourreau et l’innocent.

Mais cette égalité tu peux la rendre terrifiante en engloutissant le petit-fils du roi de Thaïlande, jouant dans tes flots ainsi que le plus pauvre de ses sujets qui faisait des tas de sable sur la plage.

Malgré tout, plus d’un milliard d’êtres humains sont obligés d’aller, chaque jour, te chercher loin parfois très loin. Alors que chez nous, en Europe, il suffit d’ouvrir de multiples robinets pour goûter instantanément ta saveur.

Riches, nous te gaspillons impunément et honteusement.

Ta vocation est unifiante. Quelle joie après une marche harassante de s’abreuver ensemble à ta source fraîche et pure !

Mais quelles haines tu suscites quand des pays se déchirent pour t’avoir en exclusivité, coupant tes sources vives pour leur seul usage.

On t’encercle, on t’amoncelle pour le plus grand bien de peuplades immenses. Mais tu es libre. Et, parfois, tu sors de ta prison pour dévaster un territoire qui était le tien. Fréjus et d’autres en gardent le souvenir impérissable et mortifère.

Tu es libre.

Chaque goutte tombée du ciel a la liberté de sa lover où elle l’entend.

Elle est libre notre sœur l’eau. Elle va où elle veut.

Elle se fait attendre. Parfois longtemps.

Elle a ses périodes pour abreuver la terre, sauf si le magicien pervers qu’est l’homme casse ses cycles.

Se vengerait-elle par ces tornades infernales qui laminent d’un seul coup les terres assoiffées en les appauvrissant encore plus ?

Nous ne te respectons pas.

L’animal, lui, te consomme avec modération et sagesse. Est-ce pour cela que, lors de tes accès de furie, tu sais lui faire signe à lui seul ?

Les animaux sentent les séismes terrifiants qui approchent à grande vitesse. Ils se sauvent d’instinct et survivent lors des grandes catastrophes.

Le jour où l’homme te respectera, peut être alors nous feras-tu signe pour nous prévenir que tu es en colère !

Puissions-nous, sœur eau, te respecter infiniment.

Et te remercier toi, cadeau inestimable de Dieu, en ne gaspillant pas une seule goutte de la vie que tu nous donnes.

Guy GILBERT.

aab17ea91bc69778a6ee398b055cffce.jpg

19:40 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne, poesie |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

22/10/2007

A MON PETIT FRÈRE.

2553cf8d7ae4a0faf6fad338f578f12e.jpg

A mon petit frère

 

On la porte la croix, on souffre et l'on avance

Cependant, nous ne sommes pas que des corps

Je réfléchis, tu penses, et l'on avance,

Hier nous étions là, aujourd'hui encore,

Demain, on luttera, on se calmera, plus d'errance

Sur le chemin de croix, avons pris de l'avance

Mon frère, regarde toi, tu as déjà souffert

Et voilà dans ton ciel, une belle lumière.

Comme un enchantement, comme le souffle du vent

Tu bénis tes " amours " tes deux petits enfants,

Une ombre majestueuse, s'est posée doucement

Tu rêvais de bonheur, ton cœur est leur présent.

De quoi sera demain ? ton cœur est tout tremblant

On la porte la croix, on souffre et l'on avance

Ta nuit n'est plus ténèbre, refermée ta blessure,

Une petite louve s'est pointée, l'espoir à ta mesure.

Marie-France Pavard.

08:29 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne, poesie |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

12/10/2007

LA SAVEUR DE L'AMOUR.

Le Souffle divin parle à nos côtés en un silence émerveillé,
Langueurs indicibles pour contempler les murmures du temps,
Les secondes coulent leurs derniers moments,
L'émerveillement puise sa puissance dans le coeur de Dieu,
Nous le savons depuis les commencements,
Mais nos consciences sont obscurcies depuis longtemps,
La clarté ne pénètre plus la cécité de nos yeux,
Notre âme d'enfant est morte sans mot dire,
Le firmament cherche les reflets de nos désirs,
Il suffit pourtant de retourner en dedans,
De nos corps figés par les convenances périmées,
Pour retrouver ce sens premier cette immortalité,
Ce sentiment d'enfanter d'inexorables enchantements,
En présence d'une Présence qui ne se présente plus,
Tant nous savons la mémoire de son absence,
Un bruissement que l'on croyait perdu,
Revient à chaque pas dans les ciels de nos trépas,
Car nous mourons un peu plus chaque jour,
Mais cela ne compte pas quand nous sommes Amour.

BRUNO LEROY.

09:20 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

14/06/2007

LE SILENCE...

ac4a76c1116ed6756699f910755bf9a6.jpeg

16:19 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne, poesie |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

12/06/2007

Il faut faire confiance en Dieu.

 

a6e65bb38bf6c768bf0cfa7ad5bca9b1.jpg

 

IL faut avoir confiance en Dieu, mon enfant.
Il faut avoir espérance en Dieu.
Il faut faire confiance à Dieu.
Il faut faire crédit à Dieu.

Il faut avoir cette confiance en Dieu d'avoir espérance en lui.
Il faut faire cette confiance en Dieu d'avoir espérance en lui.
Il faut faire ce crédit à Dieu d'avoir espérance en lui.

Il faut faire espérance à Dieu.


Il faut espérer en Dieu, il faut avoir foi en Dieu, c'est tout un, c'est tout de même.
Il faut avoir cette foi en Dieu que d'espérer en lui.
Il faut croire en lui, qui est d'espérer.


Il faut avoir confiance en Dieu, il a bien eu confiance en nous.
Il faut faire confiance à Dieu, il nous a bien fait confiance à nous.
Il faut faire crédit à Dieu, il nous a bien fait crédit à nous.
Quel crédit.
Tous les crédits.
Il faut faire foi à Dieu, il nous a bien fait foi à nous.

Charles Péguy, De la deuxième vertu.

19:37 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne, poesie |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

10/06/2007

LA FORCE DE TON AMOUR...

LA FORCE DE TON AMOUR...

 

Je t'aime en respectant l'ombre de tes mystères

Et surnagent les brumes de mon imaginaire

Ma Vie s'épanouit dans ce grand univers

Dont tu es la Lumière et source de ma chair

Même la mort demain ne saurait m'éteindre

Tu es le chemin que l'humain peut atteindre

L'Amour invincible de nos abyssales nuits

Quand nos corps sont demeures de ton Esprit

Dans notre humanité viscéralement meurtrie

De nos frères blessés qu'il nous faut relever

Quand notre monde assis empêche de respirer

Ils veulent savourer tes divines harmonies

Ton Amour distillé en nos veines secrètes

Transcende notre regard des charmes de la Vie

Et les murmures de tendresse à nos lèvres muettes

Chantent en nos coeurs des battements et des cris

Pour nos natures converties en des symphonies

De combats à mener pour qu'advienne l'Amour

Et nos esprits rebelles épousent l'Universel

En contemplant les yeux d'un fleuve existentiel

En nos consciences tu habilles notre raison

D'armures d'amour contre toutes oppressions

Tu es DIEU de Justice et de Libération

Nos tempêtes de révoltes contre la déraison

Horizon aux splendeurs des amours sans retour...

Auteur : BRUNO LEROY

17:26 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne, poesie |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

24/05/2007

L'AMITIÉ...

72c19a191216f64d77ea7a977fdf18fb.gif

L’amitié, c’est écouter sans juger l’autre, ni en bien ni en mal et c’est l’aider avec douceur à remettre de l’ordre dans ses pensées.

Quand tu ne te sens pas bien dans ta peau, l’amitié est là pour te rappeler toutes les qualités que tu possèdes et que tu sembles avoir oubliées.

Quand tu partages une amitié, décider devient plus facile et les problèmes semblent moins graves.

L’amitié te fait le cadeau des plus précieux : celui du temps; le temps de partager, de rêver à de nouvelles idées et de réfléchir aux anciennes.  Peu importe le temps que nous passons ensemble, tu découvriras toujours de nouvelles dimensions au travers du miroir et des liens de l’amitié.

L’amitié c’est aimer l’autre pour ce qu’il est, non pour ce qu’il fait.  Et en se sentant aimé, on est capable de grandes choses, de s’accrocher et de réussir.

Entre amis intimes, on apprend à donner.  On s’épanouit, on devient moins égoïste, on ressent plus profondément et on aide avec plus de cœur.  De voir le bonheur que l’on apporte à l’autre, on est pris d’un immense bien-être, d’une capacité d’amour infinie.

Où que tu ailles, quoi que tu fasses, l’ami qui a su pénétrer ton âme sera toujours en toi, il te prendra par la main, tu lui prendras la sienne, et il marchera toujours à côté de toi.

Sandra Sturtz Hauss.

20:39 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

03/04/2007

Des Souhaits aux secrets de t'Aimer !

medium_andre.gif
HEUREUX ANNIVERSAIRE PAPA !!!
( pour ses 78 ans )
En ce jour d'exception mon coeur a ses raisons,
De t'Honorer sans fausse pudeur mais passion,
Pour célébrer l'Homme éternellement tolérant,
Que le temps a forgé au gré du vent présent,
Ton âme est plus scintillante que les feux,
Consumant les terres aux sourires radieux,
Ton soleil intérieur donne sens à nos coeurs,
Parfumant nos chemins de subtiles senteurs,
Avec toi nos lendemains ont mille splendeurs,
Ta bonté et ton regard nous poussent à t'Aimer,
Tu insuffles ta joie de vivre aux êtres rencontrés,
Ton rire a l'éclat du diamant aux aspects rutilants,
Personne ne peut résister à tes gestes charmants,
Tu es pour moi l'enfant qui demeure tout le temps,
Peu importe les années qui passent doucement,
Tu conserves la pureté aux saveurs de tes vingt ans,
Peu importe lorsqu'on aime une personne,
L'âge que les ans subrepticement lui donnent,
C'est la jeunesse qui perdure chez un Homme pur,
C'est l'émerveillement face à la divine nature,
Qui lui évite les rides sillonnant son visage,
Oui, peu importe les chiffres du calendrier,
Aujourd'hui est la plus belle journée,
Oh ! Papa conserve cette infroissable image,
D'un Anniversaire qui ne sait pas ton âge,
Puisque les secondes partagées de Tendresse,
Les minutes où nos rencontres manifestent,
Un humour commun qui élargit nos esprits,
Donne source d'une bonne humeur à la Vie,
C'est ainsi que l'Humain jamais ne vieillit,
Puisque chaque jour est un chant qui ravit,
Les printemps aux rythmes des saisons,
Et donne à Ton fils de multiples occasions,
De te souhaiter un Anniversaire de félicité,
Un Anniversaire de Joies enracinées,
Dans le jardin fleurissant de ravissants,
Secrets que l'Existence te fait partager,
Avec Ton fils qui ne cesse de t'Aimer,
Bon Anniversaire Papa,
De bonheur, de projets et de sérénité,
Tryptique qui rend Heureux à jamais,
SOUHAITÉ PAR...
Ton Fils qui t'Aime de toute éternité !
Bruno,
Qui t'embrasse affectueusement.

10:18 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIE | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, action-sociale-chretienne, spiritualite, poesie |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |