7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2009

Musulman, mon prochain.

    Pasteur Saïd Oujibou
Réf: E002078
Produit original:
Maria Multi Média AU00967 
Musulman, mon prochain  3.00 EUR
 
... plus d'infos
Un témoignage très fort qui interpelle. La conversion de ce pasteur évangéliste, "beur chrétien", rappelle la force de l'Evangile quand il est vécu...

20:28 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

QUAND LES GAYS SONT TRISTES PAR NOTRE FAUTE.

UN FILM A REGARDER POUR NE PAS SE VOILER LA FACE ! COMBATTONS TOUTES FORMES DE DISCRIMINATIONS ! Bruno LEROY.

20:05 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POUR LES JEUNES. | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Un jeune accède à des données ultra-secrètes avec son lecteur MP3.

lecteurmp3.jpg

 

Top secret. Ce n'est pas le scénario d'une mauvaise série Z, mais ça y ressemble. Il y a quelques jours, dans une bourgade de l'Oklahoma (USA), un jeune Néo-Zélandais pousse la porte d'une boutique de produits d'occasion et achète, pour 18 dollars soit [14 euros] , un lecteur MP3.

Un achat banal si ce n'est que le lecteur n'est pas tout à fait comme les autres.

Lorsque l'appareil est connecté à son ordinateur, Chris Ogle, âgé de 19 ans, découvre alors le pot-aux-roses : sur un simple clic, il accède à soixante fichiers d'archives estampillés « Secret défense ».

Les fichiers contiennent la liste des militaires actuellement déployés en Afghanistan, leurs données personnelles (numéros de téléphone, de sécurité sociale), et lorsque le soldat est du sexe féminin, la mention « pregnant » si elle est enceinte.

Chris Ogle, qui a examiné les fichiers, en a trouvé un autre contenant la liste des équipements de divers camps de l'armée US, ainsi qu'un autre fichier composé des numéros des mobiles de personnes devant se rendre en service en Irak et en Afghanistan.

 Sympas, deux responsables de l'ambassade des États-Unis ont rencontré Chris Ogle, de retour à Wellington, pour lui échanger un MP3 neuf contre celui qu'il venait d'acheter.

 Évidemment, une enquête a été ouverte pour savoir comment des informations « top secret » sur la défense des États-Unis ont pu être négligemment oubliées dans un lecteur MP3. Qui, du reste, ne fonctionnait pas pour écouter de la musique.

12:49 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

SOYEZ LES TÉMOINS DE L'AMOUR PAR GUY GILBERT.

11:43 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans TÉMOINS DE CE TEMPS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

29/01/2009

JUSQU'OU FAUT-IL ALLER PAR GUY GILBERT.

20:02 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans TÉMOINS DE CE TEMPS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

28/01/2009

CHEMINS VERS SOI.

Accompagner dans les épreuves

Le moi et l'esprit : voyage au coeur de la psychothérapie

Le moi et l'esprit : voyage au coeur de la psychothérapie

Mouhot, Francis

Médiaspaul (Juin 2008)

Prix : 19,00 €

Psycho-spiritualité : l'alliance qui guérit

Psycho-spiritualité : l'alliance qui guérit

Dorsaz, Gérard

Presses de la Renaissance (Février 2008)

Prix : 23,00 €

A la recherche de soi : la Bible et notre vie intérieure

A la recherche de soi : la Bible et notre vie intérieure

Bremond d'Ars, Nicolas de

Bayard (Septembre 2008)

Prix : 17,50 €

 

Chemins vers soi

Imparfaits, libres et heureux : pratiques de l'estime de soi

Imparfaits, libres et heureux : pratiques de l'estime de soi

André, Christophe

O. Jacob (Janvier 2009)

Prix : 8,40 €

L'estime de soi : s'aimer pour mieux vivre avec les autres

L'estime de soi : s'aimer pour mieux vivre avec les autres

André, Christophe

O. Jacob (Septembre 2008)

Prix : 8,40 €

Le bonheur d'être soi

Le bonheur d'être soi

Nabati, Moussa

LGF (Avril 2008)

Prix : 6,50 €

 

21:37 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

27/01/2009

Dieu en vert.

Vert comme le jardin des plantes médicinales,
Comme la chlorophylle et la croix des pharmaciens.
Seigneur, donne-moi la bonne santé du corps et du cœur.
Vert comme la menthe qui donne une haleine fraîche.
Ô Seigneur, envoie le souffle frais de ton Esprit.
Vert comme l'arbre et la famille
Dieu créateur, je te remercie pour mes racines profondes !
Vert comme le calme des prés.
Bon Berger, tu me fais reposer dans tes pâturages.
Vert comme la vaste forêt vierge.
Seigneur, je te cherche et j'explore
mon propre mystère et mes ressources ignorées.
Vert comme l'oasis et l'arbre près de la source.
Merci, Seigneur, pour la halte au cœur du voyage.
Vert comme l'éveil de la vie au printemps.
Donne-moi de respecter tous les commencements.
Vert comme les vergers
Qui fleurissent en leur temps, puis offrent leurs fruits.
Merci, Seigneur, pour les saisons de la vie.
Vert comme les palmes et les rameaux d'olivier
O Seigneur, je veux te suivre humblement
Sur des chemins de joie, de paix et d'éternité.

19:58 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans Prières. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

L’amitié est une relation fondée sur la gratuité.

Jésus est donc dans une « maison », il enseigne à des disciples assis en cercle autour de lui. Il s’agit d’une position normale pour un maître qui enseigne, mais tout se joue autour de ce cercle délimité par ceux qui accueillent sa Parole.

Voici que « sa mère et ses frères arrivent ». Ils restent « au dehors » de ce cercle des disciples et ils « font demander » Jésus. Cette démarche est doublement inconvenante. On ne fait pas venir Jésus à soi, on choisit d’entrer dans le cercle de ses disciples. On ne fait pas demander Jésus, on le prie de nous accepter à sa suite. Et ce n’est qu’une fois entré dans ce cercle, que l’on peut se réclamer de l’intimité familiale du Seigneur Jésus.

Les paroles de Jésus sont alors assez rudes pour les siens, parce qu’il veut les interpeler, les inviter à changer leur façon de voir leur relation à lui. Les yeux de la chair cachent en effet des réalités plus grandes et plus profondes. Les disciples qui l’entourent, il les appellera « ses amis ». L’amitié est une relation entièrement fondée sur la gratuité, elle s’affranchit de toute obligation et n’est que don. Un ami est un étranger dont on se rapproche et à qui on se lie en se donnant. Telle est bien la démarche de Jésus vis-à-vis de nous. Nous nous sommes éloignés de Dieu au point de le regarder comme un étranger. Mais lui s’est livré entre nos mains, il a fait de nous ses amis.

Cette amitié n’est pourtant pas de celles que nous connaissons et qui peuvent unir les hommes. Jésus en effet ne rejette pas sa famille au nom de son amitié avec ceux qui le suivent. Il interroge : « qui est ma mère ? Qui sont mes frères ? ». Ceux qui font cercle autour de lui sont sa famille, elle est spirituelle. Elle est composée de ceux qui accueillent sa parole et qui la gardent. Sa mère et ses frères sont ses amis. Elle est fondée sur des liens plus réels que ceux nés du sang.

Ainsi Jésus nous invite-t-il à dépasser les relations humaines telles que les connaissons, les liens du sang comme les liens de l’amitié, pour découvrir la fraternité à laquelle il nous invite. Jésus nous invite à quitter nos fraternités et nos filiations pour devenir frères et fils de Dieu, pour entrer pleinement dans sa famille. Là est la vérité de notre être, là est l’unique position d’où nous pouvons envisager non seulement notre relation à Dieu, mais nos relations aux autres : nos frères, nos pères et nos mères.

Seigneur Jésus, merci de nous proposer ainsi d’entrer dans ta famille ; fais de nous des disciples attentifs à s’en remettre à ta volonté en toutes choses pour que nous découvrions de l’intérieur ce lien plus réel que les liens du sang dont tu nous as fait la grâce au jour de notre baptême. Et pour que ton règne arrive.


Frère Dominique.

07:36 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans SPIRITUALITÉ | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

26/01/2009

Dieu est tout parce qu'il n'a rien.

Dieu est tout parce qu'il n'a rien.
Dieu n'est pas un possesseur,
Il n'est pas un dominateur.
Il n'entre pas en compétition avec nous
et l'on ne saurait imaginer de concurrence
entre sa toute-puissance et notre toute-faiblesse.
Au contraire l'être-amour de Dieu garantit la certitude
que ce n'est pas lui qui dispose de nous,
mais qu'il nous appartient de disposer de nous-mêmes,
parce que nous n'avons rien à craindre de lui.

Dieu Altruisme Subsistant
ne peut pas être un regard posé sur l'homme,
qui le traquerait et le transformerait en objet à manipuler :
Dieu, qui est tout entier la Liberté du Don,
ne peut être que le ferment de la liberté humaine.
Si Dieu a vraiment ce visage de pauvreté -
qui s'identifie avec la charité qu'il est -
et s'il s'agit selon ce qu'il est,
on conçoit que cette pauvreté s'exprime
dans ses rapports avec la création
et qu'il n'ait prise sur nous
- et sur toute réalité à travers nous -
que par cette saisie désappropriée
qui nous meut par la liberté (ou libération)
même qu'elle appelle ou suscite en nous .

On comprend qu'un tel Dieu
ne puisse empiéter sur 'notre domaine',
puisqu'il est incapable de rien posséder.
C'est pourquoi nous pouvons lui échapper
sans qu'il puisse nous contraindre
puisqu'il ne nous réintroduit dans l'intimité de son amour
que par une nouvelle éclosion de notre liberté.
C'est pourquoi il peut éprouver à notre égard,
sans aucune altération en lui même,
cette compassion maternelle
qui n'est que la surabondance de sa générosité,
en sombrant en nous pour nous, par ce don gratuit
qu'il est et qui s'offre à nous tels que nous sommes,
en se conformant à nous pour nous conformer à soi.

Dieu face à l'homme,
c'est un dialogue de Liberté à liberté.
Non pas en raison du bon vouloir de Dieu,
qui conserverait alors une toute-puissance
dont il accepterait de ne point user,
par respect pour l'homme !
Mais un dialogue de libertés
en raison de l'être même de ce Dieu Intérieur et Amour :
l'amour appelle la liberté,
il ne peut s'imposer sans se détruire de facto !
C'est pourquoi Zundel écrit :
''Dieu peut tout ce que peut l'amour,
et ne peut rien de ce que ne peut l'amour''.
En d'autres termes :
''Là où il y a un refus d'amour,
l'Amour qui est Dieu ne peut qu'échouer,
sans évidemment cesser, pour autant,
d'être l'Amour éternellement présent, éternellement offert''.
Ainsi, sous cet aspect,
''Dieu est fragile et désarmé devant le refus
que nous pouvons opposer à un dialogue
qui exclut radicalement toute contrainte.''

Illustrons ces propos par une analogie
que Zundel aime beaucoup.
Dieu, qui est la bonté suprême,
ne saurait être moins bon que le meilleur des hommes.
Il est donc Père plus que tous les pères,
comme il est plus Mère que toutes les mères.
Imaginons alors l'amour indéfectible d'une Mère
pour un fils débauché qui renierait toutes ses valeurs,
jusqu'à être condamné par la justice.
La mère pourrait elle souscrire à ce jugement
sans que son cour saigne?''
Comment voulez-vous qu'une mère condamne son fils ?
La mère ira en prison pour lui.
Elle mettra sa tête sur l'échafaud pour lui.
Elle s'offrira plutôt que de livrer son fils.
Est-ce que Dieu aurait moins d'amour qu'une mère ?
C'est impossible ! C'est pourquoi Dieu se livre sur la Croix,
Dieu meurt pour ceux-là même qui le crucifient,
pour ceux qui refusent obstinément de L'aimer.
C'est ce qu'il fera toujours.
Tel est l'Amour : il ne peut que donner,
toujours davantage puisqu'il s'identifie avec le Don,
puisque telle est la Vie et l'Etre même de la Trinité.
''Un amour refusé n'a pas d'autre ressource,
s'il veut maintenir sa fidélité,
que d'aimer toujours plus généreusement
- dut-il en mourir - l'aimé qui n'aime plus,
pour qu'il puisse découvrir, dans un don absolument gratuit,
de nouvelles raisons d'aimer.''

(...) pour Zundel, Dieu accomplit dans son être
les plus hautes valeurs humaines,
il est le référent, il est la Valeur qui fonde les nôtres.
Ceci n'est donc pas la projection sur Dieu
d'une imagerie humaine, mais, à l'inverse,
la reconnaissance de sa Présence dans notre réalité.
''Cette générosité dont l'amour humain
se montre parfois capable n'est elle pas un reflet de celle de Dieu ?''

Telle est donc la maternité de Dieu,
qui nous dévoile son respect infini
pour chacune de nos libertés, face au choix desquelles
il ne peut rien d'autres que surabonder d'amour.
Telle est l'humilité divine, qui se soumet
en qui se soumet en quelque sorte à ses créatures.
Thomas d'Aquin le pressentit déjà, :
''Il y a là autre chose qui enflamme l'âme à aimer Dieu :
c'est l'humilité divine.
Dieu tout-puissant, en effet, se soumet à chacun des anges
et à chacune des âmes saintes,
comme s'il était pour chacun (ou chacune)
un esclave qui s'achète et que chacun (ou chacune) fût son Dieu.
Cette humilité résulte de l'abondance de la bonté
et de la noblesse divine,
comme un arbre ploie sous l'abondance de ses fruits.''

N'est-ce pas exactement ce que Jésus signifie
au lavement des pieds, en dévoilant un Dieu serviteur,
à genoux devant l'homme comme devant un sanctuaire
dont il ne peut forcer la clôture.
C'est pourquoi la Croix renverse définitivement
la situation du péché originel :
Dieu ''nous épargne la tentation de nous faire dieux,
car c'est lui-même qui veut nous faire dieux .''
Oui, Dieu nous fait dieux,
mais ce n'est plus une promotion
dans une hiérarchie de puissance,
fondée finalement sur l'orgueil :
Dieu nous apprend que le chemin de notre divinisation
passe par le dépouillement, l'humilité, l'oblation,
parce que c'est au bout de cet itinéraire là
que lui même se trouve.

Par conséquent, Dieu n'est pas
''impuissant d'une impuissance mécanique''.
Dieu est impuissant comme l'amour est impuissant
devant une liberté qu'il ne peut contraindre
sans se détruire lui même.
''La plus grande puissance du monde
c'est justement cela : la sympathie, l'amitié, la bonté, l'amour.
Mais c'est une puissance que n'importe qui
peut réduire à l'impuissance. Il suffit de se fermer,
de se boucler en soi-même. Il suffit d'opposer le non au oui.''
En d'autres termes, Dieu ne perd rien de sa capacité
à transformer les racines de notre être, de tout être.
Mais puisqu'il est ''pur dedans'',
puisqu'il est ce Dieu Intérieur de saint Augustin,
que l'on atteint en soi qu'en se libérant de soi,
le changement de notre personne en moi-oblatif
implique un consentement où chacun peut,
à chaque instant, refuser sa propre création.
C'est là notre grandeur et notre misère d'hommes.''

Quelle que soit la grandeur avec laquelle
Dieu s'adresse à nous,
c'est toujours à l'intérieur que s'opère la rencontre,
là où le bruit peut occulter le silence divin,
là où ''notre imperfection peut tenir en échec sa perfection.''
Dieu toujours présent, toujours offert,
ne peut s'imposer : il ne peut être que
''l'action silencieuse de cet amour gratuit et désapproprié
qui nous aimante sans nous contraindre.''

Extraits du livre de François Rouiller,
''Le Scandale du mal et de la souffrance chez Maurice Zundel'',
Editions Saint Augustin, 2002

12:14 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans MAURICE ZUNDEL. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

25/01/2009

Connaissez-vous Barack Obama ?

 

 
Enfance, mariage, famille, parcours... Etes-vous incollable sur

la biographie du nouveau Président des Etats-Unis ? Révisez vos classiques en vous amusant. Quiz

18:50 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |