7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2008

N'avez-vous rien à manger ?


podcast

 

Pour donner un Sens profond à votre Existence sous le regard de Dieu Amour !

Votre Frère, Bruno.

12:07 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans SPIRITUALITÉ | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

SAINT DON BOSCO LE SERVITEUR DES JEUNES.

cbe468af871bfc61b1d050ccf36fdc93.jpg

Béatifié le: 2 juin 1929
Canonisé le: 1er avril 1934

un sogne

Jean Bosco naquit à Castelnuovo d`Asti, le 16 août 1815. Sa mère l`éleva dans la foi et le forma à la pratique d`une vie tout inspirée du message évangélique

A l`âge de neuf ans, il acquit dans un sogne l`intuition qu`il devrait se consacrer à l`éducation de la jeunesse. Tout jeune, il commença à occuper ses compagnons en les faisant jouer, mais aussi prier et écouter des leçons de catéchisme. 

« Da mihi animas, coetera tolle » (Gn 14, 21)

Lors de son ordination sacerdotale, en 1841, il adopta comme devise: « Da mihi animas, coetera tolle » (Gn 14, 21) (Depuis l`étrenne de 1996 de Don Vecchi, on pourrait traduire ainsi: « Donne-moi des `jeunes`; le reste tu t`en occupes ». Il commença son apostolat parmi les jeunes les plus démunis en fondant l`Oratoire, qu`il plaça sous la protection de St François de Sales.

La raison, la religion et l`affection

Suivant son style éducatif et sa pratique pastorale, basés sur la raison, la religion et l`affection (it. amorevolezza), son fameux Système Préventif, il poussait les jeunes à réfléchir, à aller à la rencontre du Christ et de leurs frères; il les éduquait à la foi et à la pratique des sacrements; il les encourageait à l`engagement apostolique et professionnel.

Parmi les plus beaux fruits de sa pédagogie brille St Dominique Savio.

Soutenant son infatigable activité et l`efficacité de son action, il y eut en permanence son « union à Dieu » et sa confiance illimitée en Marie Auxiliatrice, qu`il voyait comme l`inspiratrice et le soutien de toute son oeuvre.

« travail et tempérance »

A ses fils salésiens, il laissa en héritage un style de vie religieuse simple, mais solidement ancré sur les vertus chrétiennes; on peut le résumer dans le binôme « travail et tempérance ».

C`est parmi ses jeunes qu`il trouva les meilleurs collaborateurs de son oeuvre, qui devint la Société de St François de Sales. 

Avec Marie Dominique Mazzarello, il fonda l`Institut des Filles de Marie Auxiliatrice

Avec Marie Dominique Mazzarello, il fonda l`Institut des Filles de Marie Auxiliatrice. Enfin, avec des laïcs, hommes et femmes, généreux et entreprenants, il institua les Salésiens Coopérateurs pour accompagner et soutenir son oeuvre: il anticipait ainsi de nouvelles formes d`apostolat dans l`Eglise

Père et Maître de la jeunesse

Lors du centenaire de sa mort, le 31 janvier 1988, le pape Jean-Paul II l`a déclaré et proclamé Père et Maître de la jeunesse, « décidant qu`il soit honoré et invoqué sous ce titre, spécialement par tous ceux qui se reconnaissent comme ses fils spirituels ».

12:03 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans MAÎTRES A PENSER ET A VIVRE. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les Béatitudes.

"Cherchez la justice,

cherchez l’humilité." So 2,3 - 3,13
"Ce qu’il y a de faible dans le monde,

voilà ce que Dieu a choisi pour couvrir

de confusion ce qui est fort." 1 Co 1, 26-31

"Heureux les pauvres de cœur :

le Royaume des cieux est à eux." Mt 5, 1-12



Si Jésus, voyant la foule, gravit la montagne et proclame par neuf fois le terme « bienheureux », c’est pour une raison claire : il est expert en bonheur et plus précisément, il rend présent par sa personne la béatitude de Dieu parmi les hommes : « Le Royaume des cieux est au milieu de vous. » Si, par ailleurs, les disciples sont les premiers destinataires de ces paroles, c’est que le bonheur divin s’adresse en particulier à ceux qui écoutent attentivement la Parole du Christ et veulent le suivre « partout où il va ». Dieu en Jésus se donne « en partage », se rend « présent », alors même que sur ce chemin de prédilection, les obstacles ne manqueront pas : « Persécutions, pleurs, injustices, insultes. » Mais ces douleurs de la vie peuvent devenir autant d’occasions pour grandir dans la joie du Maître : il y a là toute une école de vie que les chrétiens sont à même de pouvoir facilement appliquer s’ils gardent, dans leur quotidien, tout leur être tendu vers la « pauvreté et la pureté du cœur, la douceur, la soif de justice, la miséricorde, la paix et la persévérance ».

Ces attitudes n’ont de sens qu’en gardant intérieurement le regard fixé sur Jésus qui, le premier, a su demeurer dans la joie du Père en faisant sa volonté et cela parfaitement, jusqu’à mourir sur la Croix. « Heureux » alors celui qui unifie en Jésus tout son être et tout son agir.

 

 

 

P?re Tanguy Marie
Père Tanguy-Marie
Prêtre de la Cté des Béatitudes
Auteur du livre : La parole, don de Vie, EDB, 2006

11:54 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans BRIBES THÉOLOGIQUES. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

30/01/2008

Vous avez de la valeur !


podcast

 

Même face aux pires souffrances, l'être Humain ne perd pas sa Valeur intrinsèque.

Il demeure à Tout jamais Fils et Fille de Dieu Amour et, je dirai surtout lorsqu'il souffre dans sa chair et son âme.

Jésus n'abandonne pas ses Brebis. C'est à nous de découvrir les Signes qu'Il nous envoie quotidiennement et de leur donner Sens.

Bonne écoute de la Parole de Dieu pour Aujourd'hui. L'Aujourd'hui de Dieu qu'il nous faut vivre dans l'éternité de l'instant. Être présent à Sa Présence !

Votre Frère, Bruno.

12:10 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans SPIRITUALITÉ | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

29/01/2008

Crise financière, Société Générale : l'avis d'un expert.

La politique
de Fillon
Sa réaction aux propos
de Ségolène Royal
Le rapport
Attali
Conseiller de François Mitterrand dans les années 1980, proche de Jacques Attali, Jean-Hervé Lorenzi est professeur à l'université Paris-Dauphine. Il a livré aux lecteurs son analyse de la situation économique. 3 vidéos

21:15 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans ACTUALITÉS SOCIALES. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Restez en ligne ! (2)


podcast

Aimer authentiquement, c'est souvent chercher cette part de soleil cachée qui habite en l'autre. Ainsi, se construisent les couples sur le Roc de l'Amour respectueux des Mystères du partenaire.

Bonne écoute à Tous pour ce deuxième enseignement essentiel !

Votre Frère, Bruno.

13:31 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans SPIRITUALITÉ | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

28/01/2008

Restez en ligne ! (1)


podcast

 

Voici une série de deux enseignements pour mieux vivre l'Amour au sein de votre couple. Cet Amour qui ne regarde jamais en arrière...!

Bonne écoute de ce premier enseignement psycho-spirituel.

Votre Frère, Bruno.

21:46 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans SPIRITUALITÉ | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

« La science de l’homme, la plus nécessaire des sciences », affirme Benoît XVI.

Colloque sur « L’identité changeante de l’individu »

ROME, Lundi 28 janvier 2008 (ZENIT.org) - « La science de l'homme devient la plus nécessaire de toutes les sciences », affirme Benoît XVI, qui propose une fois encore une réflexion approfondie sur la relation entre science et foi, entre foi et raison, à l'occasion d'un colloque sur « l'individu ». « L'homme est toujours au-delà de ce que l'on en voit ou de ce que l'on en perçoit par l'expérience », souligne-t-il.

Benoît XVI a reçu ce matin en audience au Vatican les participants d'un colloque sur le thème : « L'identité changeante de l'individu », organisé sous l'égide de l'Académie pontificale des Sciences, l'Académie pontificale des Sciences sociales, l'Académie des Sciences morales et politiques, l'Académie des Sciences, et l'Institut Catholique de Paris.

« Je me réjouis que, pour la première fois, une collaboration inter-académique de cette nature ait pu s'instaurer, ouvrant la voie à de larges recherches pluridisciplinaires toujours plus fécondes », a souligné d'emblée Benoît XVI après avoir remercié le Prince de Broglie de son aimable allocution.

Pas possible de s'arrêter à la seule expérience

« Alors que les sciences exactes, naturelles et humaines sont parvenues à de prodigieuses avancées sur la connaissance de l'homme et de son univers, la tentation est grande de vouloir circonscrire totalement l'identité de l'être humain et de l'enfermer dans le savoir que l'on peut en avoir. (...) Il importe de faire droit à la recherche anthropologique, philosophique et théologique, qui permet de faire apparaître et de maintenir en l'homme son mystère propre, car aucune science ne peut dire qui est l'homme, d'où il vient et où il va », recommandait le pape.

« La science de l'homme devient donc la plus nécessaire de toutes les sciences », affirmait le pape en citant l'encyclique de Jean-Paul II « Fides et ratio » souhaitant que l'on arrive à « accomplir le passage, aussi nécessaire qu'urgent, du phénomène au fondement » car « il n'est pas possible de s'arrêter à la seule expérience; même quand celle-ci exprime et rend manifeste l'intériorité de l'homme et sa spiritualité (...) ».

« L'homme est toujours au-delà de ce que l'on en voit ou de ce que l'on en perçoit par l'expérience, commentait Benoît XVI. Négliger le questionnement sur l'être de l'homme conduit inévitablement à refuser de rechercher la vérité objective sur l'être dans son intégralité et, de ce fait, à ne plus être capable de reconnaître le fondement sur lequel repose la dignité de l'homme, de tout homme, depuis la période embryonnaire jusqu'à sa mort naturelle ».

Le pape se réjouissait que le colloque ait permis aux participants de « faire l'expérience » que les sciences, la philosophie et la théologie « peuvent s'aider pour percevoir l'identité de l'homme, qui est toujours en devenir ».

L'homme, marqué par l'altérité 

Le pape résumait ainsi la démarche du congrès à partir d'une réflexion sur le patrimoine génétique : « À partir d'une interrogation sur le nouvel être issu de la fusion cellulaire, qui est porteur d'un patrimoine génétique nouveau et spécifique, vous avez fait apparaître des éléments essentiels du mystère de l'homme, marqué par l'altérité : être créé par Dieu, être à l'image de Dieu, être aimé fait pour aimer ».

Benoît XVI soulignait que « l'être humain n'est jamais clos sur lui-même », mais au contraire « toujours porteur d'altérité et il se trouve dès son origine en interaction avec d'autres êtres humains, comme nous le révèlent de plus en plus les sciences humaines ».

En même temps, le pape affirmait la liberté humaine en ces termes : « L'homme n'est pas le fruit du hasard, ni d'un faisceau de convergences, ni de déterminismes, ni d'interactions physico-chimiques; il est un être jouissant d'une liberté qui, tout en prenant en compte sa nature, transcende cette dernière et qui est le signe du mystère d'altérité qui l'habite. C'est dans cette perspective que le grand penseur Pascal disait que «l'homme passe infiniment l'homme». Cette liberté, qui est le propre de l'être-homme, fait que ce dernier peut orienter sa vie vers une fin, qu'il peut, par les actes qu'il pose, se diriger vers le bonheur auquel il est appelé pour l'éternité. Cette liberté fait apparaître que l'existence de l'homme a un sens. Dans l'exercice de son authentique liberté, la personne réalise sa vocation; elle s'accomplit; elle donne forme à son identité profonde. C'est aussi dans la mise en œuvre de sa liberté qu'elle exerce sa responsabilité propre sur ses actes. En ce sens, la dignité particulière de l'être humain est à la fois un don de Dieu et la promesse d'un avenir ».

Que la science ne devienne pas le critère du bien

Le pape abordait la question éthique en affirmant l'existence de la loi « naturelle » : « L'homme porte en lui une capacité spécifique : discerner ce qui est bon et bien ».

Il soulignait les implications pour notre époque en disant : « Il importe plus que jamais d'éduquer les consciences de nos contemporains, pour que la science ne devienne pas le critère du bien, et que l'homme soit respecté comme le centre de la création et qu'il ne soit pas l'objet de manipulations idéologiques, ni de décisions arbitraires ni non plus d'abus des plus forts sur les plus faibles. Autant de dangers dont nous avons pu connaître les manifestations au cours de l'histoire humaine, et en particulier au cours du vingtième siècle ».

L'amour fait sortir de soi

« Toute démarche scientifique doit aussi être une démarche d'amour, appelée à se mettre au service de l'homme et de l'humanité, et à apporter sa contribution à la construction de l'identité des personnes », a ajouté le pape en citant son encyclique « Deus caritas est » (n. 6), avant d'affirmer à nouveau : « L'amour fait sortir de soi pour découvrir et reconnaître l'autre; en ouvrant à l'altérité, il affermit aussi l'identité du sujet, car l'autre me révèle à moi-même ».

Le pape prenait l'exemple d'Abraham et l'accomplissement de cet amour dans le Christ., avant de conclure : « confiant vos recherches à l'intercession de saint Thomas d'Aquin, que l'Église honore en ce jour et qui demeure un «authentique modèle pour ceux qui recherchent la vérité» (Fides et ratio, n. 78), je vous assure de ma prière pour vous, pour vos familles et pour vos collaborateurs, et j'accorde à tous avec affection la Bénédiction apostolique ».

Anita S. Bourdin.

21:45 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans BRIBES THÉOLOGIQUES. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

On n'arrête pas de se le répéter...

e3caa40c39717314c90462cf2387af1d.gif

On n'arrête pas de se le répéter, entre nous, mais on ne vous le dit pas assez : vous êtes formidables. Vous, les CityReporters, internautes qui prenez la peine de donner votre avis, c'est à vous qu'on doit cette saveur, ce ton si particulier. Cette semaine, on a décidé de vous mettre à l'honneur.

A vrai dire, on a eu beaucoup de mal à faire notre choix. Quel point commun entre nefes, kohoutek et bigornette ? Au delà de la sonorité - et de la proximité géographique - ces trois là sont incroyablement... populaires. Chacun est suivi par plus de 100 autres membres ! Imaginez l'impact à chaque fois qu'ils s'expriment. Leurs coups de gueule et leurs coups de coeur ne risquent pas de passer inaperçus.

Et que dire de PartyBeast ? Ce Lyonnais globe-trotter donne son avis sur tout, partout. Près de 70 villes visitées et commentées, de
Bordeaux à Levallois, d'Amsterdam à Budapest. Lui qui aime "changer d'habitude" va réussir à faire changer les nôtres, grâce à ses découvertes un peu partout en France et en Europe.

Nos CityReporters sont tous différents, et cela fait aussi notre fierté. Quel point commun entre iamwhatiam, jeune clubber niçois, et Bruno Leroy, éducateur à
Lille ? Entre chaplinphile, Marseillais cinéphile et cotcot01, pure Bressane et vraie gourmande ? Très simple : ils s'expriment, avec talent, humour ou excès. Et c'est ça qui nous / vous plaît.

Il ne faut donc pas s'étonner de découvrir des adresses, des
artistes, des films qui déclenchent les passions, parfois contradictoires. Nous avons déniché les plus polémiques, ceux et celles qui provoquent l'enthousiasme... ou la déception. C'est le moment de prendre votre plume. Pardon, votre clavier. A vous de voter.

21:25 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

27/01/2008

Levez-vous et allez de l'avant !

POUR VIVRE L'INSTANT PRÉSENT DANS LE COEUR DE DIEU.
podcast

 

 

LE COMBAT SPIRITUEL DU CHRÉTIEN DEMANDE DES VERTUS DE FORCE, DE COURAGE ET DE PERSÉVÉRANCE!
podcast

 

 

Excellente méditation, recueillement et prière à l'écoute d'une Parole qui met ( ou remet ) Debout et Libres face à une société basée sur le fric, le pouvoir, l'égoïsme et le relativisme sous tous ses aspects...

Le chrétien sera toujours un Rebelle de l'Amour, un décalé, un anticonformiste face à ce Monde désenchanté.

C'est l'essence même de la raison d'être du chrétien ( ne ) ; un révolutionnaire qui applique, vit l'Évangile à chaque instant de son existence et ce pour toujours et à jamais !

Par la prière et l'action avec les hommes de Bonne Volonté !

Votre Frère, Bruno.

21:51 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans SPIRITUALITÉ | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |