7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2010

A...DIEU TONY !

18:51 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

TONY CURTIS EST MORT.

curtis.jpg

 

est décédé à l'âge de 85 ans, annoncent les médias américains. L'information, révélée par Entertainment Tonight, a été confirmée par la fille du comédien, Jamie Lee Curtis. L', l’une des légendes de l’âge d’or d’Hollywood, inoubliable partenaire de et de Jack Lemmon dans « Certains l’aiment chaud » de Billye Wilder, avait été hospitalisé pour une pneumonie, cet été.

A sa sortie de l'hôpital, son entourage avait jugé son état de santé très préoccupant.

De son vrai nom Bernard Schwartz, le comédien a débuté en 1948 au cinéma dans des séries B. Il faut attendre 1956 et «Trapèze» avec Burt Lancaster pour que ses talents soient reconnus. Il enchaîne notamment avec «les Vikings» de et avec Kirk Douglas.

 

Ces dernières années, l'ancien complice de Roger Moore dans la célèbre série télévisée « Amicalement vôtre », s'était notamment consacré à la peinture. Il avait publié voilà quelques mois un livre dans lequel il racontait ses souvenirs du tournage de « Certains l’aiment chaud ». Il y confiait avoir eu une relation avec Marilyn. Selon lui, elle serait même tombée enceinte de lui, avant de faire une fausse couche.

Né le 3 juin 1925 dans le Bronx, à New York, marié six fois, il a eu deux filles avec l'actrice Janet Leigh, Jamie Lee Curtis et Kelly Curtis, elles-mêmes devenues comédiennes.

13:41 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

29/09/2010

LA VIE DANS L'ESPRIT.

E001588_LRG.gif
L’Esprit Saint fut envoyé, comme le Fils, pour compléter et prolonger l’œuvre de rédemption et de libération intégrale. Le domaine privilégié de son action, c’est l’histoire. Comme un coup de vent ( un « esprit » au sens biblique ), il est présent en tout ce qui suppose mouvement, transformation et croissance. Il n’est point de cloisons étanches pour lui, il souffle où il veut, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’espace chrétien. Il saisit les personnes, les remplit d’enthousiasme, leur confère des aptitudes et des charismes particuliers pour transformer la société et la religion, briser les institutions sclérosées et créer des choses nouvelles.

Il se rend agissant d’une façon toute spéciale dans les luttes et les résistances des pauvres. Et ce n’est pas sans raison que la liturgie nomme « Père des pauvres » celui qui leur donne le courage de faire face jour après jour au difficile combat pour leur propre survie et celle de leurs familles, de trouver des forces pour supporter les oppressions du système socio-économique qui les exploite et qu’ils ne peuvent changer d’un jour à l’autre, de conserver vivante l’espérance que quelque chose peut toujours s’améliorer et que, unis, ils pourront historiquement se libérer.

La piété, le sens de Dieu, la solidarité, l’hospitalité, la force d’âme, la sagesse de vie, tissée de souffrance et d’expérience, l’amour pour les enfants et ceux des autres, la capacité de célébrer et de se réjouir jusque dans les pires conflits, la sérénité face à la dureté des luttes de l’existence, la perception de ce qui est possible et viable, la modération dans l’usage de la force, la résistance presque illimitée à l’agression persistante et continuelle du système économique et à la marginalisation sociale qu’elle provoque, toutes ces choses sont des dons de l’Esprit, c’est-à-dire des formes de Son ineffable présence et de son action au milieu des opprimés.

L’Histoire des luttes menées par les opprimés pour leur liberté est l’histoire que la flamme de l’Esprit Saint allume dans le cœur divisé de ce monde. C’est grâce à l’Esprit que jamais ne s’éteignirent et que jamais ne s’endormiront sous la cendre de la résignation l’idéal d’égalité et de fraternité, l’utopie d’un monde qui rendrait plus facile d’ Aimer et de reconnaître dans le visage de l’autre les traits maternels et paternels de Dieu.


Bruno LEROY.

11:04 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans CHRONIQUE DE BRUNO LEROY. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

La récompense de la patience.

 

“Il faut que la patience accomplisse parfaitement son oeuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien.” Jacques 1.4www.saparole.com
 

Essayez-vous parfois d'éviter une leçon que Dieu veut vous donner ? Essayez-vous d'accélérer le processus, pour en sortir au plus vite ? Lui demandez-vous parfois pourquoi il vous faut attendre aussi longtemps ? Voilà quelques pensées qui vous aideront peut-être à répondre à ces questions. La patience produit des résultats. “Il est bon d'attendre en silence le secours du Seigneur” (Lamentations de Jérémie 3.27). Le temps de la patience est un temps d'apprentissage, et tant que l'on apprend quelque chose venant de Dieu, ce n'est pas du temps perdu. Dieu prendra son temps pour parfaire votre entraînement en vue de la bataille à venir, car Il est un excellent général. “Béni soit le Seigneur, mon rocher, qui exerce mes mains au combat, mes doigts pour la bataille” (Psaumes 144.1). La chair déteste attendre, elle veut de l'action. La patience de l'attente la force à mourir, la crucifie peu à peu.
 


La patience dévoile le coeur et les motifs profonds de ceux qui vous entourent. Il est parfois bien difficile
de discerner les motifs derrière les actions des hommes. Ayez confiance en Dieu, mais mettez les hommes à l'épreuve, ne croyez pas tout ce qu'ils vous disent. Cela est tout à fait scripturaire : “Le Seigneur, ton Dieu, t'a fait (passer) ces quarante ans dans le désert, afin de t'humilier et de t'éprouver, pour savoir quelles étaient les dispositions de ton coeur” (Deutéronome 8.2). Voyez-vous, les hommes peuvent garder cachées leurs fautes et leurs intentions pendant longtemps, mais l'attente permet à la vérité de remonter à la surface.

La patience permet à Dieu de répondre à votre problème miraculeusement. C’est un Dieu qui agit par miracle, aussi n'essayez pas de Le distancer par votre impatience, et de Lui voler une occasion de vous démontrer Sa puissance dans votre vie. Vous ne verrez jamais la main de Dieu à l'oeuvre dans votre vie, si vous continuez à ne faire confiance qu'à la main de l'homme. Enfant de Dieu, la Parole de Dieu, pour vous, aujourd'hui est tout simplement : “Attends !”   

  Bob Gass .

 


11:03 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Faites quelque chose !

 

“Quoi ! Resterions-nous ici jusqu'à ce que nous mourions ?" 2 Rois 7.3 www.saparole.com

Dr C.M. Ward avait l'habitude de dire: “L'avantage de perdre son emploi, c'est que l'on doit enfin se décider à faire autre chose !” Vous trouverez peut-être cette affirmation amusante ou bien cruelle, mais avouez-le : c'est bien souvent le cas dans notre vie. Nous paraissons nous décider le plus souvent à la dernière minute, quand l'échéance presse ! Commencer quelque chose est toujours la partie la plus difficile. Depuis quand songez-vous à commencer ce régime dont vous ne cessez de parler ? A commencer à faire de l'exercice ? A passer davantage de temps en compagnie de vos enfants ? A prendre une habitude journalière de prières et de lecture de la Parole de Dieu ? A vous porter volontaire pour enseigner une classe de l'école du dimanche ? Combien de bonnes résolutions, prises au Nouvel An, avez-vous abandonnées ensuite ?


Dans l'histoire d'aujourd'hui, quatre lépreux vivaient près de l'entrée d'une des portes de Samarie,
assiégée par les armées syriennes. La situation était grave : la famine régnait dans la ville et le peuple de Dieu était désespéré. Ces quatre lépreux se dirent : “Si nous comptons rester dans la ville, la famine y est déjà et nous mourrons ; et si nous restons ici, nous mourrons également. Allons nous jeter dans le camp des Syriens ; s'ils nous laissent vivre, nous vivrons, et s'ils nous font mourir, nous mourrons” (2 Rois 7.4). Ce qui se passa ensuite fut un miracle divin. Quand ils arrivèrent dans le camp des Syriens, ils découvrirent que Dieu avait fait entendre aux Syriens le grondement d'une armée immense, composée d'un grand nombre de cavaliers et de chars qui s'avançaient contre eux, aussi avaient-ils tous pris la fuite, abandonnant leur camp !

Les quatre lépreux n'avaient rien en arrivant dans le camp, mais soudain ils possédèrent tout ! Ainsi décidèrent-ils de faire quelque chose d’important. Ne restez pas sur place à attendre la mort. Levez-vous et faites quelque chose ! Quand votre foi vous poussera à l'action, Dieu y répondra ! Vous ne saurez jamais combien différente votre vie pourrait être, si vous ne faites pas le premier pas que vous dicte votre foi !   

  Bob Gass .

 

11:01 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Perfectionnisme.

 

“Même la perfection a ses limites...” Psaume 119.96www.saparole.com

Il est bon de rechercher l’excellence et d’être consciencieux jusque dans les détails de chaque tâche. Une telle attitude prouve que vous prenez plaisir à faire votre travail et que vous en tirez une certaine fierté. Mais le perfectionnisme poussé à bout revient à chercher la plus petite erreur ou faute, coûte que coûte, et à devenir obsédé par le désir de toujours faire mieux. Après avoir prononcé le discours de Gettysburgh que bien des historiens considèrent comme l’un des discours politiques les plus extraordinaires jamais prononcés, Abraham Lincoln déclara que son discours était un échec lamentable. Les perfectionnistes voient chaque opportunité comme une occasion d’échouer, aussi ne ressentent-ils aucun sentiment de satisfaction même quand ils atteignent le but qu’ils se sont fixé.


N’oubliez pas qu’aucun d’entre nous n’atteindra la perfection
de ce côté-ci de l’éternité ! Nous sommes tous marqués du sceau de l’imperfection. Habituez-vous à cette vérité essentielle ! “Car notre connaissance est limitée...” (1 Corinthiens 13.9). Aussi apprenez à :

1- Vous accorder la permission d’échouer parfois afin de réussir plus tard. Henri Ford a dit un jour : “L’échec n’est qu’une excellente occasion de recommencer de manière plus intelligente.”

2- Même si vous n’avez que peu de chance de réussir dès le premier coup, n’ayez pas peur de vous lancer dans l’aventure. Vous n’obtiendrez peut-être pas de bons résultats, mais au moins vous vous rendrez compte qu’une demi-réussite est déjà un progrès !

3- Détendez-vous ! Pardonnez-vous vos erreurs et faites preuve de compassion aussi envers les autres. Ne vous enfermez pas dans la critique et l’analyse à outrance : c’est la marque des esprits faibles !

4- Ne vous attardez pas sur les détails inutiles. Etablissez-vous une limite dans le temps, dites, par
exemple : “Je vais y consacrer toute mon attention pendant trente minutes.” Puis passez à autre chose.


N’espérez pas trop, faites de votre mieux et encouragez les autres à faire de même. Mais vos fautes
et vos faiblesses prouvent que vous êtes unique. Appréciez-les, acceptez-les, vous n’êtes qu’un être humain et Dieu vous a créé ainsi. Lui ne vous juge pas aussi durement que vous le faites ! "Car Il se souvient que nous sommes poussière” (Psaume 103.14).

 Bob Gass.


10:59 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

27/09/2010

ÉTUDES SCIENTIFIQUES SUR LA PRIÈRE.

2022993934.gif

 Personne ne sait de science sûre comment agit la prière. Le fait est que de nombreuses recherches médicales montrent qu’elle a un effet. Un rapport de WebMD, un site Internet consacré à la médecine, indique différents résultats à ce sujet. En voici deux exemples.

Il est rapporté dans une étude récente que les patientes d’une clinique de fertilisation invitro avaient une proportion plus importante de grossesses lorsque des inconnus priaient pour elles.

L’étude fut dirigée par la faculté de médecine de l’université de New York dans un hôpital de Séoul, en Corée, et le rapport a été publié dans le numéro de septembre 2002 du Journal of Reproductive Medicine. On choisit pour cette étude 199 femmes d’âge et d’état de santé similaires.

Des groupes de prière d’Australie, du Canada et des Etats-Unis eurent la responsabilité de prier pour la moitié d’entre elles. Certains groupes reçurent une photo de la personne pour laquelle ils prieraient. D’autres prièrent à leur tour pour les groupes qui priaient directement en faveur des femmes. Ni les patientes ni les médecins n’étaient au courant de la recherche; ils ne savaient pas non plus qu’on priait pour les patientes. On éliminait ainsi l’influence que l’information aurait pu exercer.

Les résultats furent phénoménaux. Les femmes pour lesquelles on pria furent enceintes dans une double proportion de celles pour lesquelles on ne pria pas. Le résultat fut tellement inattendu que plusieurs chercheurs ont procédé à une seconde analyse des faits pour détecter un écart quelconque, mais ils ne purent en trouver aucun.

• Lors d’une autre recherche, on constata que les personnes devant subir une intervention cardiovasculaire souffrirent de moins de complications lorsque des groupes prièrent pour elles. Les 150 patients eurent une angioplastie, une intervention qui permet de rétablir un flux sanguin normal dans une artère obstruée.

Ceux pour lesquels on pria pendant l’opération eurent moins de complications, selon le rapport du centre médical de l’université Duke, à Durham, Caroline du Nord, paru dans le numéro de novembre dernier de l’American Heart Journal. Aucun des patients ne savait qu’on priait pour lui. Ces groupes de prière, dans plusieurs pays, appartenaient à différentes confessions.

Lors de cette étude, on compara l’effet de la prière et celui d’autres options l’imagination guidée, la relaxation, le toucher thérapeutique ou l’absence de toute thérapie. Les résultats de la prière furent supérieurs. Le directeur de la recherche entreprit immédiatement une seconde étude parmi un groupe de patients plus nombreux.

Les deux études furent menées selon des processus scientifiques rigoureux. Dans les deux cas, les résultats furent mesurés objectivement, selon les progrès des patients. " Il n’y a pas d’explication mécanique, dit le Dr Mitcheli Krucoff, directeur du laboratoire de Duke; mais l’avantage de ce genre d’étude est qu’il y a quelque chose à mesurer: ce qu’il en est du patient.

"Il y a quelque chose derrière tout cela ", signale Blair Justice, professeur de psychologie à l’université du Texas, à Houston, en faisant allusion à plusieurs études préliminaires au cours des vingt années écoulées, des études qui démontrent que ces résultats ne sont absolument pas le fruit de l’imagination. Le Fait est que le patient n’a même pas à croire en la prière pour en bénéficier .

QUE SE PASSE-T-IL?

La science est incapable d’expliquer comment la prière opère. S’agirait-il de lois naturelles qu’on n’a pas encore découvertes? se demandent certains. Où pouvons-nous trouver une réponse?

Celui qui a la foi trouvera plusieurs conseils dans la Bible. La prière qui a fait l’objet d’études est la prière d’intercession : une personne priant pour une autre. Un passage biblique est une promesse précise à ce sujet : " Priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière agissante du juste a une grande efficace. (Jacques 5.16)

Jésus enseigna plusieurs principes en rapport avec la prière. Il prononça ses paroles les plus directes sur le sujet dans son sermon sur la montagne.

" Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe. Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain? Ou, s’il demande un poisson, lui donnera- t-il un serpent? Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui de mandent. " (Matthieu 7.7-11)

La prière est agissante parce qu’elle établit un contact avec le Créateur de l’univers. Elle nous permet d’avoir avec lui une connexion aussi réelle qu’une communication téléphonique ou la mise en marche d’un appareil électrique. Il y a plusieurs décennies, le médecin Alexis Cartel déclarait:

"La prière est la plus puissante forme d’énergie qu’il soit possible de produire. C’est une force aussi réelle que la pesanteur. En tant que médecin, j’ai vu des hommes qui après l’échec de tout traitement, ont surmonté la maladie et la mélancolie par le serein effort de la prière. "

COMMENT LA PRIÈRE PEUT-ELLE M’AIDER?

Dans quel but prions-nous ? Nous nous adressons à Dieu pour lui ouvrir notre cœur.

Prier est un acte de la volonté. Dieu connaît nos besoins, mais il tient à ce que nous les lui exprimions. Dans un certain sens, la prière nous transforme, de sorte que nous devenons réceptifs à l’influence divine. Celui qui ne demande pas ne reçoit pas tout ce que Dieu désire lui accorder.

La prière sous-entend la bienveillance et la générosité de Dieu. C’est de lui que viennent " toute grâce excellente et tout don parfait" (Jacques 1.17). De même qu’un père aime ses enfants, Dieu aime tous les êtres humains, à une échelle infiniment grande et profonde. Mais ce même amour le retient de nous accorder ce qui pourrait nous nuire. Dieu se réserve le droit de répondre à nos prières par " non ", ou "pas encore ". L’apôtre Paul lui-même pria à maintes reprises pour la guérison, mais il lui fut répondu que la grâce de Dieu lui suffirait (2 Corinthiens 12.8,9). Jésus pria trois fois pour que la coupe de douleur s’éloigne de lui, mais il fut crucifié (Matthieu 26.39-46).

La prière nous permet de faire part à Dieu de nos sentiments, souhaits, préoccupations et doutes. Nous pouvons lui adresser des suppliques pour nous-mêmes et pour nos semblables. Confesser nos péchés et demander pardon. Remercier Dieu pour ses bénédictions et lui demander de nous faire connaître sa volonté. Les conditions sont simples. Nous devons prier avec foi (Matthieu 21.22), selon la volonté divine (Luc 22.41,42). Manifester un esprit de pardon (Marc 11.25). Être persévérants (Luc 18.1) et adopter une attitude d’obéissance envers les commandements (1 Jean 3.22).

"La prière est, dans la main de la foi, la clé qui ouvre les trésors du ciel où sont renfermées les ressources infinies de la toute puissance. " Lorsque le croyant prie selon les desseins de Dieu, il dispose d’un puissant recours. Il serait difficile à la science de le mesurer, car il s’agit du domaine de la foi, mais il n’est pas rare de rencontrer des fidèles qui reçoivent à leurs prières des réponses objectives à plus de 90 pour cent. L’apôtre Paul nous recommande de prier " sans ‘cesse" (1 Thessaloniciens 5.17). Connaissant les résultats possibles, c’est un conseil qu’il vaut la peine de suivre, aujourd’hui plus que jamais.

 

Bruno LEROY.

21:47 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

J'IMAGINAIS MA VIE TROP PARFAITE.

5103_212214860250_645225250_7512968_2094268_n.jpg
J'imagine l'amour coulant dans mes veines,
J'imagine la vie ruisselante de tendresse,
J'imagine ton cœur sans haines,
J'image tant de choses, tant de rêves,
Des humains qui se regardent sans juger,
Mais en tendant la main pour aider,
Le prochain sur le trottoir glacé,
Le jeune qui te renie pour t'affronter,
Et voir dans ton existence toute la cohérence,
De tes pensées et actes réunis,
J'image ma mort comme un éclat,
Dans l'œil aimant du firmament,
Et Dieu venant vers moi pour me dire,
Comme tu as rempli d'aurores tes délires,
J'offre au monde la rose de tes souffrances,
Et que tombe des ciels un tapis de pétales,
Une réalité de douceur en cette terre brûlante,
De guerres, d'indifférences, d'égocentrisme,
Et de mille défauts encore...
Mais le monde n'est pas parfait,
Je te renvoie sur la planète pour savourer,
Tes frères et sœurs que tu as aimé dans leurs blessures,
Pour que tu puisses avec Joie panser leurs plaies,
Penser le monde pour le rendre plus habitable.
Mais, surtout envoie ton sourire à ceux qui l'ont perdus,
Rien ne sert de se plaindre si jamais tu ne fais rien,
Je t'envoie pour faire briller l'âme des humains,
Ceux que j'aime tant et que tu n'as pas toujours compris,
Alors, je me suis relevé et j'ai demandé Pardon,
A celui qui nous a créé de toutes éternités.
Amen !
 
Bruno LEROY.

21:44 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans POÉSIES SPIRITUELLES. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

26/09/2010

Quel est l’intérêt d’avoir un caractère intègre ?

 

“La souffrance produit la persévérance...” Romains 5.3www.saparole.com

Leslie Williams a écrit : “Un propriétaire terrien, qui avait trouvé du pétrole, découvrit un jour que quelqu’un s’était mis à pomper le pétrole sur ses terres en toute illégalité. Il le poursuivit en justice, mais l’autre parvint à corrompre le juge avec des pots de vin et le propriétaire se retrouva endetté. Loin de se déclarer en faillite, ce dernier s’engagea à rembourser tous ses créanciers. Ce qui lui prit plusieurs années. Quand il mourut, il n’avait accumulé aucune fortune, contrairement à l’autre qui s’était enrichi illégalement. L’un laissa un héritage financier, l’autre un héritage d’honneur et d’intégrité.


Je connais la valeur de ce dernier héritage, car ce propriétaire était
mon grand-père.” Et Williams d’ajouter : “J’ai enseigné dans un institut universitaire où l’un des gouverneurs affichait sans scrupules son aventure avec l’une de ses étudiantes. Des transactions financières peu honnêtes faillirent forcer l’institut à fermer. Les étudiants, presque aussi souvent que les professeurs, s’amusaient à “sécher” les cours. Certains professeurs distribuaient de bonnes notes à leurs étudiants préférés et de mauvaises à ceux qu’ils ne pouvaient sentir. Chacun épiait l’autre, chacun s’efforçait de “poignarder” l’autre dans le dos. Un caractère intègre était un oiseau rare dans un tel environnement. L’institut s’était enfermé dans une ambiance de médiocrité, de jalousie et de corruption toujours grandissante.

Quel est l’intérêt d’avoir un caractère intègre ? Je travaille aujourd’hui dans un autre institut où les gouverneurs prennent les décisions qui s’imposent pour maintenir le respect de tous et le bon développement de l’établissement. Ils n’hésitent pas à renvoyer un professeur surpris au lit avec une étudiante, à interdire alcool et drogues sur le campus, à pénaliser étudiants et professeurs lorsqu’ils ne sont pas ponctuels à leurs cours, à contrôler toutes les transactions financières et à demander des comptes à tous. L’atmosphère est plutôt celle d’une grande famille unie et accueillante. Et le nombre d’étudiants est en progression constante.” Paul a affirmé : “La souffrance produit la persévérance, la persévérance la résistance à l'épreuve et la résistance l'espérance.” Ne cherchez pas de raccourci : le principe de souffrance pour produire la persévérance est intemporel. Jésus a suivi cette voie du début jusqu’à la fin. Il y a toujours une croix à porter, mais au bout de la course se trouve une couronne !   

  Bob Gass .

13:22 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

25/09/2010

VIDÉOS POUR PRIER ET CONTEMPLER.

Les vidéos de edukaction sur Dailymotion

22:17 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |