7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2007

Mois de mai, mois de Marie !



Historique : On se souvient qu'au XIII° siècle, le roi de Castille, Alphonse X le Sage, avait déjà associé dans un de ses chants la beauté de Marie et le mois de mai ; au siècle suivant, le bienheureux dominicain Henri Suso avait, durant l'époque des fleurs, l'habitude de tresser des couronnes pour les offrir, au premier jour de mai, à la Vierge. En 1549, un bénédictin, Seidl, avait publié un livre intitulé « Le mois de mai spirituel », alors que saint Philippe Néri exhortait déjà les jeunes gens à manifester un culte particulier à Marie pendant le moi de mai où il réunissait les enfants autour de l'autel de la Sainte Vierge pour lui offrir, avec les fleurs du printemps. Un peu plus tard, les jésuites recommandaient que, la veille du premier mai, dans chaque appartement, on dressât un autel à Marie, orné de fleurs et de lumières, devant quoi, chaque jour du mois, la famille se réunirait pour réciter quelques prières en l'honneur de la Sainte-Vierge avant de tirer au s ort un billet qui indiquerait la vertu à pratiquer le lendemain (pour cela vous pouvez utiliser la liste des bonnes résolutions). Cette dévotion mariale c’est perpétuée de part le monde jusqu’à aujourd’hui. Alors en ce mois de Mai, comme les enfants du moyen âge, offrons des fleurs et des prières à Marie !

* En cette année 2007 : offrons un bouquet de 31 fleurs pour Marie !
Les 7 premiers jours de Mai nous vous invitons à faire mémoire des 7 joies de Marie. Puis chaque jour de nouvelles prières de saints amoureux de Marie, apporteront de nouvelles fleurs à notre Maman du Ciel.
Ajoutez chaque jour : Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie et un petit chant à Marie si vous en connaissez un.


1er Mai : fête de St Joseph travailleur

Premère joie : L'Annonciation
O Vierge, temple de la Trinité, le Dieu de bonté et de miséricorde ayant vu votre humilité et votre pureté, vous envoie un messager pour vous apprendre qu'il veut naître de vous. L'Ange vous salue ; vous demandez comment s'opérera la merveille, l'Ange vous l'explique ; vous consentez, et aussitôt le Roi de gloire s'incarne en vous.
Par cette allégresse, ô Marie , nous vous en prions, apprenez-moi que Jésus demeure en moi par la sainte communion comme il a demeuré jadis dans votre sein.

* Prions : Marie en ce mois qui commence et qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.


2 Mai
Deuxième joie : La Nativité
Votre seconde joie est lorsque vous enfantez le Soleil, vous étoile ; le rayon lumineux, vous semblable à la lune. Cet enfantement vous laisse vierge. Comme la fleur ne perd pas son éclat en envoyant ses parfums autour d'elle, ainsi votre virginité ne perd rien de son éclat au moment où le Créateur daigne naître de vous.
Par cette allégresse, ô Marie, soyez pour nous la voie droite qui conduit à votre Fils

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

3 Mai
Troisième joie : L’Adoration des Mages
Une étoile vous annonce votre troisième joie; cette étoile que vous voyez s'arrêter au-dessus de votre Fils, au moment où les mages l'adorent et lui présentent la richesse variée des biens de la terre. En cette offrande, l'étoile rappelle l'unité, les trois rois la trinité, l'or la pureté de l'âme, la myrrhe la chasteté des sens, l'encens les vœux de l'adoration.
Par cette allégresse, ô Marie, rendez-nous féconds en vertus.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

4 Mai
Quatrième joie : La Résurrection
La quatrième joie vous est donnée, ô Vierge, au moment où le Christ ressuscite d'entre les morts, le troisième jour. Par ce mystère, la foi se fortifie, l'espérance renaît, la mort est chassée. L'ennemi est vaincu; l'homme captif est délivré.
Par cette allégresse, ô Marie, priez pour nous afin que nous comptions, après le labeur de cette vie, parmi les habitants du ciel.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

5 Mai
Cinquième joie : L’Ascension
Votre cinquième joie fut, ô Vierge, lorsque vous vîtes votre Fils monter au ciel. La gloire dont il était environné vous révélait alors plus que jamais que celui dont vous étiez la mère était votre propre Créateur. En montant ainsi dans les cieux, il nous montre la voie par où l'homme s'élève aux palais célestes.
Par cette allégresse, ô Marie, intercédez pour que nous montions au ciel, où nous jouirons avec vous et avec votre Fils, du bonheur éternel.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

6 Mai
Sixième joie : La Pentecôte
En descendant des cieux sous la forme des langues de feu, pour fortifier, protéger, remplir, purifier et enflammer les apôtres, l’Esprit Saint vient, ô Marie toute pure, guérir l’homme blessé par le péché originel.
Par cette allégresse, ô Marie, priez votre Fils afin qu’Il daigne effacer nos péchés en vu du jour du jugement

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

7 Mai
Septième joie : L’Assomption
Le Christ vous donna votre septième joie lorsqu'il vous appela de ce monde au séjour céleste, et vous éleva sur le trône où vous recevez des honneurs incomparables.
Par cette allégresse, ô Marie, faites-nous sentir les effets de votre tendresse ; gardez-nous du péché et conduisez-nous aux éternelles allégresses.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

8 Mai
Prière de saint Bernard

Qui que tu sois,
lorsque les tentations se lèvent en tempête,
lorsque les épreuves te brisent,
regarde l'Etoile, invoque Marie.
Si l'orgueil, l'ambition, l'envie,
menacent de te submerger de leur flot,
regarde l'Etoile, invoque Marie.
Si la colère, l'avarice, la luxure,
ébranlent le frêle esquif de ton âme,
regarde l'Etoile, invoque Marie.
Si confondu et effrayé de l'énormité des crimes
qui chargent ta conscience,
tu te sens près de sombrer dans le désespoir,
regarde l'Etoile, invoque Marie.
Dans les périls, dans les angoisses, dans le doute,
regarde l'Etoile, invoque Marie.
Que jamais son nom ne s'éloigne de tes lèvres, ni de ton coeur
.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

9 Mai
Prière de Ste Catherine de Sienne

O Marie, Temple de la Trinité, O Marie, porteuse de feu, Marie, distributrice de miséricorde, Marie, qui as fait germer le fruit divin !…
O Marie, mer tranquille, distributrice de paix, Marie, terre féconde. Tu es l'arbre nouveau qui a porté la fleur odorante du Verbe, Fils unique de Dieu.
En toi, terre féconde, fut semé le Verbe. Tu es à la fois la terre et l'arbre.
O Marie, bénie sois-tu à jamais entre toutes les femmes, car en ce jour tu nous a donné le pain de ta farine : la divinité a été unie et pétrie avec l'humanité, si fortement que rien désormais, ni la mort, ni nos ingratitudes, ne pourra rompre l'union.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

10 Mai
Prière de St Cyril d’Alexandrie

Je te salue, Marie, Mère de Dieu,
trésor vénéré de tout l'univers,
lumière qui ne s'éteint pas,
toi de qui est né le soleil de la justice,
sceptre de la vérité, temple indestructible.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

11 Mai
Prière de St Ephrem

Remplis ma bouche, ô Marie,
de la grâce de ta douceur.
Éclaire mon intelligence,
toi qui as été comblée de la faveur de Dieu.
Alors ma langue et mes lèvres
chanteront allègrement tes louanges
et plus particulièrement
la salutation angélique,
annonciatrice du salut du monde,
remède et protection de tous les hommes.
Daigne donc accepter que moi,
ton petit serviteur,
je te loue et te dise
et redise doucement :
"Réjouis-toi, Marie, comblée de grâces."

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

12 Mai
Prière de Saint François de Salles

Ayez mémoire et souvenance, très douce Vierge, que vous êtes ma Mère et que je suis votre fils ; que vous êtes puissante et que je suis un pauvre homme vil et faible.
Je vous supplie, très douce Mère, que vous me gouverniez et me défendiez dans toutes mes voies et actions.
Ne dites pas, gracieuse Vierge, que vous ne pouvez ; car votre bien-aimé Fils vous a donné tout pouvoir, tant au ciel comme en la terre.
Ne dites pas que vous ne devez ; car vous êtes la commune Mère de tous les pauvres humains et particulièrement la mienne.
Si vous ne pouviez, je vous excuserais disant : il est vrai qu'elle est ma mère et qu'elle me chérit comme son fils, mais la pauvrette manque d'avoir et de pouvoir.
Si vous n'étiez ma Mère, avec raison je patienterais disant : elle est bien assez riche pour m'assister ; mais hélas, n'étant pas ma mère, elle ne m'aime pas.
Puis donc, très douce Vierge, que vous êtes ma Mère et que vous êtes puissante, comment vous excuserais-je si vous ne me soulagez et ne me prêtez votre secours et assistance ?
Vous voyez, ma Mère, que vous êtes contrainte d'acquiescer à toutes mes demandes.
Pour l'honneur et la gloire de votre Fils, acceptez-moi comme votre enfant, sans avoir égard à mes misères et péchés. Délivrez mon âme et mon corps de tout mal et me donnez toutes vos vertus, surtout l'humilité.
Enfin, faites-moi présent de tous les dons, biens et grâces, qui plaisent à la Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit.
Ainsi soit-il.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

13 Mai : Notre Dame de Fatima
Prière de St Louis-Marie Grignion de Montfort

Je vous choisis, aujourd’hui, ô Marie, en présence de toute la Cour Céleste, pour ma Mère et ma Reine.
Je vous livre et consacre, en toute soumission et amour, mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de moi et de tout ce qui m’appartient, sans exception, selon votre bon plaisir, à la plus grande Gloire de Dieu, dans le temps et l’éternité

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

14 Mai
Prière de Saint Maximilien Marie Kolbe

Immaculée-Conception, Reine du ciel et de la terre, Refuge des pécheurs et Mère très aimante, à qui Dieu voulut confier tout l’ordre de la Miséricorde, me voici à tes pieds, moi N... pauvre pécheur. Je t’en supplie, accepte mon être tout entier comme ton bien et ta propriété ; agis en moi selon ta volonté, en mon âme et mon corps, en ma vie et ma mort et mon éternité.
Dispose avant tout de moi comme tu le désires, pour que se réalise enfin ce qui est dit de toi : « La Femme écrasera la tête du serpent » et aussi « Toi seule vaincras les hérésies dans le monde entier ».
Qu’en tes mains toutes pures, si riches de miséricorde, je devienne un instrument de ton amour, capable de ranimer et d’épanouir pleinement tant d’âmes tièdes ou égarées. Ainsi s’étendra sans fin le Règne du Coeur divin de Jésus.
Vraiment, ta seule présence attire les grâces qui convertissent et sanctifient les âmes, puisque la Grâce jaillit du Coeur divin de Jésus sur nous tous, en passant par tes mains maternelles.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

15 Mai
Magnificat
Mon âme exalte le Seigneur,
Exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur :
Il s’est penché sur son humble servante ;
Désormais, tous les âges me diront bienheureuse.
Le puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !
Son amour s’étend d’âge en âge
Sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras,
Il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes,
Il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés,
Renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur,
Il se souvient de son amour.
De la promesse faite à nos pères,
En faveur d’Abraham et de sa race à jamais.
Gloire au Père, au Fils, au Saint-Esprit,
Pour les siècles des siècles. Amen.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

16 Mai
Ave Maria Stella

Salut, Étoile de la mer,
Sainte Mère de Dieu,
Toi, toujours vierge,
bienheureuse porte du ciel...
Brise les chaînes des pécheurs,
rends la lumière aux aveugles,
délivre-nous de nos misères,
obtiens pour nous les vrais biens.
Montre-nous que tu es mère,
et que le Christ par toi accueille nos prières
lui qui, né pour nous,
accepta d'être ton fils.
Vierge sans pareille
et douce entre toutes,
obtiens le pardon de nos fautes,
rends nos cœurs humbles et purs.
Accorde-nous une vie sainte,
rends sûre notre route
pour que, contemplant Jésus,
nous partagions sans fin ta joie.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

17 Mai : Ascension
Prière de Marthe Robin

Ô Mère Bien-Aimée,
vous qui connaissez si bien les voies de la sainteté et de l'amour,
apprenez-nous à élever souvent notre esprit et notre cœur vers la Trinité,
à fixer sur Elle notre respectueuse et affectueuse attention.
Et puisque vous cheminez avec nous sur le chemin de la vie éternelle,
ne demeurez pas étrangère aux faibles pèlerins que votre charité veut bien recueillir ;
tournez vers nous vos regards miséricordieux,
attirez-nous dans vos clartés,
inondez-nous de vos douceurs,
emportez-nous dans la lumière de l'Amour,
emportez-nous toujours plus loin et très haut dans les splendeurs des cieux.
Que rien ne puisse jamais troubler notre paix,
ni nous faire sortir de la pensée de Dieu ;
mais que chaque minute nous emporte plus avant
dans les profondeurs de l'auguste Mystère,
jusqu'au jour où notre âme, pleinement épanouie aux illuminations de l'union divine,
verra toutes choses dans l'éternel Amour et dans l'Unité.
Amen.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

18 Mai
Prière de Paul Claudel

Il est midi. Je vois l'église ouverte, il faut entrer.
Mère de Jésus-Christ, je ne viens pas prier.
Je n'ai rien à offrir et rien à demander.
Je viens, seulement, Mère, pour vous regarder.
Vous regarder, pleurer de bonheur, savoir cela
Que je suis votre fils et que vous êtes là.
Rien que pour un moment pendant que tout s'arrête.
Etre à vous, Marie, en ce lieu où vous êtes.
Ne rien dire, regarder votre visage,
Laisser le coeur chanter dans son propre langage.
Ne rien dire, mais seulement chanter
Parce qu'on a le coeur trop plein,
Comme le merle qui suit son idée
en ces espèces de couplets soudains.
Parce que vous êtes belle, parce que vous êtes immaculée,
la femme dans la Grâce enfin restituée,
La créature dans son bonheur premier
et dans son épanouissement final,
Telle qu'elle est sortie de Dieu au matin de sa splendeur originale, intacte ineffablement.
Parce que vous êtes la mère de Jésus-Christ,
qui est la vérité entre vos bras,
et la seule espérance et le seul fruit.
Parce que vous êtes la femme, l'Eden de l'ancienne tendresse oubliée,
dont le regard trouve le coeur tout à coup et fait jaillir les larmes accumulées...
Parce qu'il est midi,
parce que nous sommes en ce jour d'aujourd'hui,
parce que vous êtes là pour toujours,
simplement parce que vous êtes Marie,
simplement parce que vous existez,
Mère de Jésus-Christ,
soyez remerciée !

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

19 Mai

Sainte Marie, Mère de Dieu,
garde-moi un coeur d'enfant,
pur et transparent comme une source;
obtiens-moi un coeur simple,
qui ne savoure pas les tristesses;
un coeur magnifique à se donner,
tendre à la compassion,
un coeur fidèle et généreux
qui n'oublie aucun bienfait
et ne tienne rancune d'aucun mal.
Fais-moi un coeur doux et humble,
aimant sans demander de retour,
joyeux de s'effacer dans un autre cœur devant ton divin Fils;
un coeur grand et indomptable,
qu'aucune ingratitude ne ferme,
qu'aucune indifférence ne lasse;
un coeur tourmenté de la gloire de Jésus-Christ, blessé de son amour
et dont la plaie ne guérisse qu'au Ciel.
Ainsi soit-il.

Prière écrite par Léonce de Grandmaison

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

20 Mai
Prière de Charles Peguy

Il y a des jours où les patrons et les saints ne suffisent pas.
Alors il faut prendre son courage à deux mains.
Et s'adresser directement à celle qui est au-dessus de tout.
Être hardi. Une fois.
S'adresser hardiment à celle qui est infiniment belle.
Parce qu'aussi elle est infiniment bonne.
À celle qui intercède.
La seule qui puisse parler de l'autorité d'une mère.
S'adresser hardiment à celle qui est infiniment pure.
Parce qu'aussi elle est infiniment douce.
À celle qui est infiniment riche.
Parce qu'aussi elle est infiniment pauvre.
À celle qui est infiniment grande.
Parce qu'aussi elle est infiniment petite.
Infiniment humble.
À celle qui est infiniment joyeuse.
Parce qu'aussi elle est infiniment douloureuse.
À celle qui est Marie.
Parce qu'elle est pleine de grâce.
À celle qui est pleine de grâce.
Parce qu'elle est avec nous.
À celle qui est avec nous.
Parce que le Seigneur est avec elle.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

21 Mai
Poésie de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus

Je voudrais chanter, Marie, pourquoi je t'aime
Pourquoi ton nom si doux fait tressaillir mon cœur
Et pourquoi la pensée de ta grandeur suprême
Ne saurait à mon âme inspirer de frayeur.
Si je te contemplais dans ta sublime gloire
Et surpassant l'éclat de tous les bienheureux
Que je suis ton enfant je ne pourrais le croire
Ô Marie, devant toi, je baisserais les yeux !...
Tu nous aimes, Marie, comme Jésus nous aime
Et tu consens pour nous à t'éloigner de Lui.
Aimer c'est tout donner et se donner soi-même
Tu voulus le prouver en restant notre appui.
Le Sauveur connaissait ton immense tendresse
Il savait les secrets de ton cœur maternel,
Refuge des pécheurs, c'est à toi qu'Il nous laisse
Quand Il quitte la Croix pour nous attendre au Ciel.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

22 Mai
Prière de Saint Siméon

Ô sainte et Souveraine Mère de Dieu,
lumière de mon âme dans les ténèbres,
tu es mon espérance, mon appui, ma consolation,
mon refuge et mon bonheur.
Toi qui as donné le jour à la vraie lumière de l'immortalité,
éclaire les yeux de mon cœur.
Toi qui as mis au monde la source de l'immortalité,
donne-moi la vie, car le péché me fait mourir !
Mère du Dieu miséricorde, aie pitié de moi
et mets le repentir dans mon cœur,
l'humilité dans mes pensées,
la réflexion dans mes raisonnements.
Rends-moi digne jusqu'à mon dernier soupir
d'être sanctifié par ces mystères,
pour la guérison de mon corps et de mon âme.
Accorde-moi les larmes de la pénitence,
afin que je te chante et te glorifie tous les jours de ma vie,
car tu es bénie pour les siècles des siècles.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

23 Mai
Prière de Sainte Bernadette

Que mon âme était heureuse,
Ô Bonne Mère
Quand j'avais le bonheur de vous contempler !
Que j'aime à me rappeler
Ces doux moments passés sous vos yeux
Pleins de bonté et de Miséricorde pour nous.
Oui, tendre Mère,
vous vous êtes abaissée jusqu'à terre,
Pour apparaître à une faible enfant.
Vous la Reine du Ciel et de la Terre,
vous avez bien voulu vous servir
De ce qu'il y avait de plus humble selon le monde.


* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

24 Mai
Prière du Moyen-âge attribuée à St Bernard

Souvenez-vous,
Ô très miséricordieuse Vierge Marie,
qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, imploré votre assistance ou réclamé vos suffrages, ait été abandonné.
Animé d’une pareille confiance, Ô Vierge des vierges, Ô ma Mère, je viens à vous, et gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à vos pieds.
Ô Mère du Verbe incarné, ne méprisez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

25 Mai : jour du message à Medjugorje
Chers enfants,
de nouveau je vous invite à vivre mes messages dans l'humilité. Témoignez-en particulièrement maintenant, alors que nous nous approchons de l'anniversaire de mes apparitions. Petits enfants, soyez signe pour ceux qui sont loin de Dieu et de son amour. Je suis avec vous et je vous bénis tous de ma bénédiction maternelle.
Merci d'avoir répondu a mon appel.
Medjugorje le 25 mai 2005

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

26 Mai
Prière de Saint Rita

Vierge Sainte,
au milieu de vos jours glorieux,
n'oubliez pas les tristesses de la terre.
Jetez un regard de bonté
sur ceux qui sont dans la souffrance,
qui luttent contre les difficultés
et qui ne cessent de tremper leurs lèvres
aux amertumes de cette vie.
Ayez pitié de ceux qui s'aimaient
et qui sont séparés !
Ayez pitié de l'isolement du coeur !
Ayez pitié de notre foi !
Ayez pitié des objets de notre tendresse !
Ayez pitié de ceux qui pleurent,
de ceux qui prient,
de ceux qui tremblent !
Donnez à tous l'espérance et la paix.
Ainsi soit-il.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

27 Mai : Pentecôte
Prière de la Vierge des Pauvres de Léon Wuillaume

Vierge des Pauvres,
tu es venue il y a bien longtemps,
en ce coin sauvage et solitaire,
et depuis lors tu n'as cessé de venir,
tu fais des signes à chacun de nous,
tu nous appelles sur le chemin.
Tu nous souris, tu ne dis rien,
tu marches devant nous.
Tu nous conduis dans les bois,
où siffle le vent,
où souffle l'Esprit,
où l'eau jaillit des lacs cachés.
Vierge des Pauvres, nous te disons merci
d'être venue et de venir encore
pour soulager notre solitude
et nous remettre sur le chemin,
pour dissiper nos doutes et nos angoisses,
et nous ouvrir aux Béatitudes.
Vierge des Pauvres,
apprends-nous à prier davantage,
à croire sans réserve,
à crier au fond de notre fange,
pauvres et pécheurs que nous sommes,
prisonniers de notre confort,
pour que nous ouvrions notre porte,
que nous ouvrions nos frontières,
que nous ouvrions notre coeur
aux appels de notre Père
et aux détresses de nos frères.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

28 Mai
Marie Reine des Anges
Auguste Reine des cieux et souveraine Maîtresse des Anges. Vous qui avec reçu de Dieu, dès le commencement, le pouvoir et la mission d’écraser la tête de Satan, nous vous le demandons humblement : envoyez vos légions célestes pour que sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l’abîme.
Qui est comme Dieu ?
O Bonne et tendre Mère, vous serez toujours notre amour et notre espérance.
O divine Mère, envoyez les saints Anges pour nous défendre et repousser loin de nous le cruel ennemi.
Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous.
Amen !

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

29 Mai
Prière du Pape Jean-Paul II

Ô Marie
Aurore du monde nouveau,
Mère des vivants,
Nous te confions la cause de la vie :
Regarde, ô Mère, le nombre immense
Des enfants que l'on empêche de naître,
Des pauvres pour qui la vie est rendue difficile,
Des hommes et des femmes victimes d'une violence inhumaine,
Des vieillards et des malades tués par l'indifférence
Ou par une pitié fallacieuse.
Fais que ceux qui croient en ton Fils
Sachent annoncer aux hommes de notre temps
Avec fermeté et avec amour
L'Evangile de la Vie.
Obtiens leur la grâce de l'accueillir
Comme un don toujours nouveau,
La joie de le célébrer avec reconnaissance
Dans toute leur existence
Et le courage d'en témoigner
Avec une tenacité active, afin de construire,
Avec tous les hommes de bonne volonté,
La civilisation de la vérité et de l'amour,
A la louange et à la gloire de Dieu Créateur qui aime la Vie.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

30 Mai
Prière d'abandon à Marie de Frère Ephraïm

Marie, comme Jésus enfant, je me laisse à tes bras, je m'abandonne à la chaleur de ton coeur aimant, à la sécurité que procure la douceur de ton regard maternel.
Je sais que tu m'aimes d'un amour de préférence et que sans considérer mes péchés, tu m'as élevé jusqu'au bonheur de reposer sur ton Coeur Immaculé.
J'accepte de demeurer sans force sur la paille de la pauvreté et du dénuement puisque tu me revêts de la plus chaude des tendresses.
O Marie, écho de Dieu, ta voix me rassure, elle est effusion de l'Esprit qui t'a étreint de son ombre et sur tes genoux, trône de la sagesse, j'abandonne tout souci.
O ma Mère aimant jusqu'au transpercement, comme Jésus descendu de la croix je me livre à tes bras, et dans la nuit du monde, je sais que mon bonheur est le fruit de tes larmes.
Il est si simple d'être uni à toi et de goûter l'union parfaite qui t'unit à Celui dont il est dit: mon Bien-Aimé est à moi et je suis à mon Bien-aimé.
Marie, ma colombe blottie dans le creux du Rocher qui nous sauve, toi qui chantes le cantique de douleur et de joie dans la plaie du Coeur de ton Fils et me ravis d'une douceur et d'une ivresse plus douce que celle du vin, par un de tes regards, je demeure suspendu à la Croix, et là je demeure tout extasié de toi endormi, fixé à l'arbre du Paradis redonné.

* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon cœur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence)
Un Notre Père puis un Je vous Salue Marie.

31 Mai : Visitation
Consécration à la Sainte Trinité par Marie

En ce jour de grâce, en présence de l’Eglise Céleste, je renouvelle solennellement ma consécration et celle du monde à Dieu, mon créateur et Sauveur, Père, Fils et Saint-Esprit par le Cœur Immaculé de Marie ma mère.
Je renouvelle les vœux de mon baptême.
Je renonce définitivement à Satan, et à toute forme de mal.
Je me donne tout entier et pour toujours à l’indivisible Trinité Sainte. Quoiqu’il arrive, je décide aujourd’hui (date : _________) avec la grâce de Dieu, de m’abandonner totalement à l’heure de ma mort dans le Cœur de Jésus mon Sauveur.
Je me place sous la protection de la Sainte Famille de Nazareth, pour vivre en son amour sur le Chemin, la Vérité et la Vie qui mène à la Lumière Eternelle. Amen !

(extrait du livre de consécration de la Communion Marie Reine de la Paix)

Votre signature :
medium_griffe_Bruno.2.jpg


* Prions : Marie en ce mois qui t’est consacré et qui se termine, je viens à toi. Tu connais toutes les intentions de mon coeur, j’ai confiance en toi et en ton intercession auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur. Ecoute ma prière…(exprimer vos intentions dans le silence) Gardes-moi toujours sur ton Coeur qui est chemin vers le Dieu trois fois Saint ! Amen !



* Que Dieu vous bénisse !
Thierry Fourchaud

Cité de l'Immaculée
BP24 - 53170 Saint Denis du Maine (France)
Tel : 02.43.64.23.25.


A bientôt sur : www.mariereine.com
Notre site d’évangélisation : www.labonnenouvelle.fr

* Si vous aimez la Vierge Marie et que vous souhaitez nous encourager, vous pouvez adresser vos offrandes à : www.mariereine.com/ puis allez dans la case en bas à droite "faire une offrande"


* Rejoignez le réseau des enfants de Marie
Abonnez-vous à la lettre (gratuit) :
site : www.mariereine.com

* * Transmettez ce message autour de vous,
plus on donne la Bénédiction et plus elle grandit !


20:25 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans SPIRITUALITÉ | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, action-sociale-chretienne, spiritualite |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Laisser faire son œuvre de résurrection en nous et autour de nous.

L’Evangile de ce jour nous rappelle à sa manière la problématique des deux origines de Jésus : fils de David par Joseph et fils de Dieu par l’Esprit. La première filiation est évidente aux yeux des hommes ; la seconde ne se dévoile qu’à la lumière de l’Esprit, c'est-à-dire dans la foi.

Les habitants de Nazareth reconnaissent bien la sagesse et les miracles accomplis par Jésus, mais ils s’en scandalisent car ils ne parviennent pas en discerner l’origine. Comment le fils du charpentier, qu’ils ont vu grandir parmi eux, peut-il accomplir de tels signes ? « D’où lui vient tout cela ? » La question est bien posée, mais l’accès à la réponse était entravé par un a priori redoutable : l’origine terrestre du « fils de Joseph » était trop bien connue de ses concitoyens pour qu’ils puissent confesser le « fils de Dieu ».

Joseph aurait-il été un « obstacle » à la mission de Jésus en empêchant ses concitoyens de discerner sa véritable identité ? Répondre « oui » à cette question serait méconnaître totalement le mystère de l’Incarnation bien réelle du Verbe.
Les objections des habitants de Nazareth attestent au contraire que le Fils de Dieu s’est rendu « semblable à nous en toutes choses, excepté le péché ». Du coup, leurs objections se révèlent alors bien plutôt tout à la gloire de Joseph, qui a offert à Jésus, fils de la Vierge Marie, le milieu familial et social indispensable à l’accomplissement de sa mission.

Ces réactions des gens de Nazareth prouvent qu’ils ont connu un Jésus bien intégré dans la vie du village, travaillant dans l’atelier de saint Joseph, participant aux célébrations religieuses, mais aussi aux fêtes locales. Tous le connaissaient bien et il ne se distinguait en rien des autres enfants, jeunes gens et hommes de Nazareth, sinon par ce davantage de la charité qui fait de chaque geste ou parole ordinaire quelque chose d’extraordinaire parce que porteur de l’amour divin.

Si Jésus s’est mis à l’école de Marie et Joseph, la réciproque n’en est pas moins vraie. Marie, tout comme Joseph, ont subi l’influence du Fils de Dieu qui leur était confié. La proximité quotidienne du Verbe de Dieu fait chair fut pour eux chemin de conversion. Jésus leur a enseigné à accueillir dans l’ordinaire du quotidien l’extraordinaire de la présence de Dieu et à entrer dans ce mystère ; Précisément ce que les habitants de Nazareth n’arrivent pas à faire au sujet de la personne du Christ. Pour y parvenir et pour que soit manifesté au monde le projet de Dieu, Joseph a du renoncer à ce à quoi il pouvait prétendre.
Saint Joseph nous enseigne que pour reconnaître la présence de Dieu dans notre quotidien et la laisser faire son œuvre de résurrection en nous et autour de nous il faut renoncer à la maîtrise des événements de notre vie, il faut nous dessaisir de nos projets parce que dans de tels cas ce que nous voyons n’est que la projection de notre propres désirs ou précompréhensions ou bien le reflet de nos propres inquiétudes.

« Saint Joseph, intercède pour nous. Qu’en ce jour nos yeux s'ouvrent, pour que nous reconnaissions dans les événements les plus banals de notre quotidien le don de Dieu, qui en son Fils nous offre sa paternité en nous réconciliant avec lui dans le Feu de son amour divin. « Le cœur tout brûlant », comme celui des disciples d’Emmaüs, nous pourrons alors illuminer de ce Feu de charité nos familles, nos maisons et nos lieux de travail. »

Frère Elie.



 

19:00 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans BRIBES THÉOLOGIQUES. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, action-sociale-chretienne, spiritualite |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Grégory Lemarchal est mort.

medium_lemarchal.jpg

Grégory Lemarchal était un chanteur français né le 13 mai 1983 à La Tronche et décédé le 30 avril 2007 des suites d'une mucoviscidose. Il fut vainqueur de la quatrième saison de la Star Academy (2004), une émission de la chaine francaise TF1. Il avait concouru à l'émission en faisant état de sa maladie.

Après avoir gagné la Star Academy, il commence à enregistrer son album Je deviens moi avec Yvan Cassar à la réalisation. L'album terminé, il part en tournée avec la Star Academy pendant 3 mois.

Du 9 mai 2006 au 26 juin 2006, il devait partir en tournée à travers la France, la Belgique et la Suisse.

Il a été Champion de France de rock acrobatique en 1995.

Il a participé à l'émisson Graines de star en 1998, sans succès.

Il est mort le lundi 30 avril 2007 au matin, suite à sa mucoviscidose. Il aurait eu 24 ans le 13 mai.

18:26 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans ARTISTES. | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

La confiance est contagieuse.

L'affirmation de soi et de sa différence prend toujours le visage du refus et de l'opposition. Dès l'âge de deux ans, l'enfant sait dire non. Il met son entourage à l'épreuve et enregistre les réactions qu'engendre l'exercice de sa fragile autonomie. Il peut, par son entêtement, paralyser les projets de toute la famille, faire perdre patience à ses parents, obtenir parfois de guerre lasse ce qu'on lui refusait, centrer toute l'attention sur lui au détriment de ses frères et soeurs. L'adolescence est, on le sait, une autre période privilégiée pour exister en s'opposant. Il faut tout de même du temps, souvent jusqu'à l'âge adulte, pour parvenir à la véritable capacité de dire " NON ", sans blesser l'autre et sans culpabilité, simplement se respecter soi-même et se faire respecter des autres.

S'affirmer positivement ou afficher refus et résistance sont deux façons d'atteindre l'identité personnelle et de la manifester. L'incapacité d'emprunter l'une ou l'autre voie, chez un adulte, est signe d'une maturité inachevée. Affirmation et refus prennent racine dans l'individu et lui permettent de se poser différent face à l'autre. Mais l'autre contribue aussi à façonner l'identité en jouant le rôle de miroir et en reflétant à l'individu sa propre valeur.
C'est le cas de l'amour maternel et paternel, de l'amour du couple ou de l'estime qui se développe entre collègues de travail. Ces relations sont normalement marquées par l'acceptation mutuelle.
Cela n'implique pas, tout le monde le sait, que les partenaires soient toujours d'accord ni qu'ils partagent les mêmes goûts et les mêmes vues sur tout .. Mais cela signifie que chacun est accueilli et apprécié comme il est de façon globale et positive. On peut dire à l'autre son désaccord, le reprendre, l'encourager à repousser une limite ou à combattre un défaut. C'est une autre façon de lui refléter qu'on croit en lui et qu'on désire qu'il grandisse davantage en devenant pleinement lui-même. La confiance est contagieuse lorsqu'elle révèle à un être tout ce qui l'habite et lui tend la main pour lui ouvrir la porte de son destin.

Rêvons d'une société où notre confiance serait force de persuasion avec ce regard d'amour qui fait grandir l'autre en son humanité afin qu'il puisse s'affirmer face à la rudesse d'un monde qui néglige mortellement nos individualités. Rêvons d'une humanité libérée et faisons en sorte que nous aidions à cette libération par notre confiance donnée avec amour à ceux et celles dont les pas hésitant demandent qu'on les soutienne dans leur titubation vers leur affirmation.
Bruno LEROY.

10:23 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, action-sociale-chretienne, spiritualite, social |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

PRIÈRE POUR LA FRANCE.

medium_JESUS_FOND_ECRAN.jpg
Seigneur,
Quelle est cette tempête qui souffle sur la France,
Le bruit sourd d'un ouragan tuant nos espérances,
Nous voulons une liberté humaine qui respecte,
Les petits, les fragiles sans devenir suspects,
Nos valeurs semblent foulées du pied,
Nos convictions semblent à jamais ignorées,
Pourrais-tu permettre que la dignité soit brisée,
Pourrais-tu me dire pourquoi nous sommes divisés,
Entre deux compromis qui ne font que promettre,
Entre deux incertitudes rudes et illusoires,
Quels gestes salvateurs devons-nous commettre,
Pour recouvrer confiance face à nos peut-être,
Nous sommes dans l'incertitude de nos êtres,
Notre conscience devient silencieuse,
Face aux caricatures souvent odieuses,
De ces Pouvoirs qui semblent tout vouloir,
Pour nous réduire en moutons sans espoir,
Oh ! Seigneur,
Le soleil s'évanouit dans la mer,
Les nuages assombrissent ta Lumière,
Que devons-nous faire ?
Nous lever ensemble pour respirer,
L'air pur et frais de ton éternité,
Je sais, il faut prier ta mère qui a tant pleurée,
Lorsqu'elle a vue ton visage défiguré,
Oui, c'est l'aspect de la France que tu donnes,
Les traits meurtris par les plaies d'intolérances,
Tu les as vécues avant nous ces terribles souffrances,
De n'être compris d'aucuns et insulté pour rien,
Nous te promettons de nous relever en Ton Nom,
De prier et de nous abîmer dans les profondes oraisons,
Nous te promettons d'emprunter ton chemin,
Où l'Espérance renaît au matin comme un combat,
Qu'il faut mener contre un éventuel destin,
Ne quitte pas nos mains nous en avons besoin,
De tes gestes d'Amour qui nous rendront serein,
Nous serons toujours dans tes bras,
Quoiqu'il advienne dans le soir froid,
Nous resterons debout cherchant des solutions,
Pour que la France pour Toi retrouve sa Raison.
Amen !
Bruno LEROY.

10:21 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans Prières. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, action-sociale-chretienne, spiritualite, poesie |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

La victoire qu’il a remporté pour nous.

La résurrection est le signe d’une victoire éclatante, mais elle est aussi l’enjeu d’un combat. Il s’agit d’un combat d’arrière-garde puisque la vie a définitivement vaincu la mort, mais il nous implique tous et nous pose la question de notre accès au salut. Aussi, par ces deux courtes paraboles, Jésus nous instruit-il de la stratégie menée contre nous et des moyens de rester fermement établis dans la victoire du Christ.

La première histoire traite de la reconnaissance du bon berger par ses brebis. Qui est celui qui vient à elles ? Celui qui entre par des moyens détournés, celui qui n’emprunte pas le chemin le plus simple et le plus court, la porte, est un voleur et un bandit. Le critère est d’une redoutable simplicité et peut s’appliquer à tous les discernements du quotidien. Ce qui est simple et droit vient de Dieu. Si cela ne suffisait pas à nous rassurer, car ce qui est simple n’est pas toujours ce qui est évident, Jésus mentionne la présence d’un portier. Nous ne sommes pas seuls, il est là pour nous protéger. D’ailleurs le voleur le connaît et c’est lui qu’il essaie d’esquiver en empruntant les passages dérobés : il sait bien que le portier ne lui ouvrira pas.

Une première stratégie de l’Ennemi est ainsi dévoilée : il pousse à faire le mal. Il prétend pour cela entrer dans la bergerie par des moyens détournés et appeler les brebis à le suivre vers leur perte. Notre vigilance intérieure est donc nécessaire. Car il est un lieu dans notre cœur où la voix de notre Bon Berger résonne d’une manière particulière, familière et intime. Il nous faut donc discerner entre la voix qui nous invite vers des paradis prétendus magnifiques et faciles d’accès et la voix qui connaît notre nom et demande seulement qu’on la suive vers la maison du Père.

Dans la deuxième parabole, Jésus ne se présente plus comme le berger, mais comme la porte de la bergerie. Cette deuxième parabole développe et explique la première, qui n’a pas été comprise par les pharisiens. Elle présente encore des voleurs et des bandits, mais il n’est pas dit qu’ils aient essayé d’entrer. On sait seulement qu’ils ont parlé aux brebis puisque Jésus précise qu’elles ne les ont pas écoutés. L’enjeu est différent, la stratégie l’est donc aussi. La porte ouvre sur le chemin du bonheur, pour aller vers les pâturages et trouver le salut. Les voleurs se présentent alors pour dissuader les brebis d’emprunter la porte. Quand il ne pousse pas à faire le mal, l’Ennemi dissuade de faire le bien.

Jésus ne se contente pas de dévoiler les stratégies de l’Ennemi, il nous montre aussi comment nous en rendre victorieux : par l’attachement qui nous lie au Christ. Dans chacune de ces paraboles, le combat est remporté par le seul fait que les brebis connaissent la voix de leur Sauveur. Le Bon Berger les appelle chacune par son nom, il existe entre elles et lui une relation personnelle et intime, plus forte que toutes les sollicitations extérieures et malveillantes.

C’est donc en côtoyant le Ressuscité, en apprenant à le découvrir dans sa nouvelle modalité de présence dans notre quotidien, en apprenant à reconnaître sa voix que nous avons entendue en méditant la Parole, en apprenant à goûter la douceur de sa présence dans les sacrements, que nous vivrons pleinement de la vie qu’il nous a acquise, nous réjouissant, sur les pâturages où il nous conduit, de la victoire qu’il a remporté pour nous.


Frère Dominique.

10:07 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans BRIBES THÉOLOGIQUES. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, action-sociale-chretienne, spiritualite |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Témoins engagés au cœur du monde.

Témoins engagés
au cœur du monde

Le Royaume des cieux est comparable à du levain qu’une femme enfouit dans trois grandes mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé.

Mt 13, 33

La liberté humaine se fortifie lorsque l’homme accepte les inévitables contraintes de la vie sociale,
assume les exigences multiples
de la solidarité humaine et s’engage au service de la communauté des hommes.
Il répond ainsi à sa vocation en se dépensant au service de Dieu et de ses semblables.

Gaudium et Spes 31

 

 


 

10:01 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans SPIRITUALITÉ | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, action-sociale-chretienne, spiritualite |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

27/04/2007

FRÈRES ET SOEURS BIEN AIMÉS.

medium_bruno_20place_20st_20marc.jpg
Ma meilleure Amie, que dis-je, ma petite Soeur bien aimée, Bernadette dit Uranie, entre également en résistance spirituelle et politique en publiant le texte de RV, mon Ami et Frère bien aimé.
Visitez son Blog, il est plein de surprises et de ressources.
Frères et Soeurs bien aimés, je pars dans quelques heures pour Toulouse afin de donner une série de conférences sur le militantisme chrétien.
Je vous retrouverai avec un Bonheur non dissimulé dans plusieurs jours. Le planning n'étant pas très limpide concernant mes déplacements.
Lors de ces conférences, je mettrai chaque Citoyen face à ses responsabilités pour engendrer une Démocratie saine, juste et Fraternelle.
Je compte sur vous aussi pour mener à bien votre devoir de chrétien ( ne ) qui est de refuser que la France devienne le berceau du despotisme et de l'intolérance sous tous ses aspects.
Mais, avant toutes démarches de ce genre, notre enracinement profond se trouve dans la prière.
Croyons aux Forces de l'Esprit-Saint, Esprit d'Amour et de Lumière !
A Bientôt et très Fraternellement !!!
Bruno LEROY.

11:45 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, action-sociale-chretienne, spiritualite |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Jésus-Christ est le Bon Pasteur.

Nous nous tournons vers les païens.

C’est le commandement que le Seigneur

nous a donné."

Ac 5, 13, 14.43-52
"Et Dieu essuiera toute larme de leurs

 yeux."

Ap 7, 9.14-17
"Mes brebis écoutent ma voix ;

moi je les connais,

et elles me suivent." Jn 10, 27-30

 

Ce texte est peut-être le plus petit des Évangiles lu à la messe, mais il est paradoxalement celui qui rapporte la plus longue citation de Jésus, d’où sa densité. Jésus se présente comme le «Bon Pasteur», le vrai berger du troupeau. C’est lui qui assure protection, discernement pour les lieux de pâturage et qui prend soin des brebis malades : « Mes brebis écoutent ma voix ; moi, je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle. » La guérison de toutes les guérisons, c’est d’être guéri de son attachement à la finitude – c'est-à-dire d’être accroché à des biens matériels ou d’être dépendant affectivement de personnes – pour découvrir l’amour sans limite de Dieu, et ainsi aimer "vraiment" mon prochain en Esprit et en Vérité. Dieu guérit notre cœur et nous assure la vraie vie : « Jamais elles ne périront, personne ne les arrachera de ma main. » La vie éternelle, c’est de connaître l’origine de toute vie, c’est rencontrer notre Père à tous : « Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tout. » Cet amour, seul Jésus-Christ nous le révèle :

« Le Père et moi, nous sommes UN. »

Demandons au Seigneur d’apprendre à écouter sa voix, c'est-à-dire sa Parole, de la laisser résonner dans notre cœur pour marcher à sa suite : faire le bien qui rend bon. Jésus nous montre le Père. Demandons aussi à Dieu la grâce d’être renouvelé dans l’image de la paternité. Prions pour nos parents.

 

 

Père Tanguy Marie
Père Tanguy-Marie
Prêtre de la Cté des Béatitudes
Auteur du livre : La parole, don de Vie, EDB, 2006

09:25 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans BRIBES THÉOLOGIQUES. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, action-sociale-chretienne, spiritualite |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

26/04/2007

Saint Jean Bosco, homme de rupture et modèle de sainteté.

medium_don_bosco.gif

Dans l'encyclique Deus Caritas Est, Benoît XVI mentionne plusieurs grandes figures de "martyrs de la charité", parmi lesquels Jean Bosco, prêtre et éducateur, dont Bruno Chenu disait qu'il avait "devancé le Concile d'un siècle".

Don Pascal Chavez.

Dans le bouleversement politique, social, économique, religieux italien qui a caractérisé une bonne partie du XIX° siècle, et que nous appelons le « Risorgimento », Don Bosco (1815-1888) a ressenti le drame d’un peuple qui s’éloignait de la foi, et il ressentit surtout le drame de la jeunesse, aimée par le Christ, abandonnée et trahie dans ses idéaux et dans ses aspirations, par les hommes de la politique, de l’économie, et même aussi de l’Eglise.

Face à cette situation, il a réagi de manière énergique, en trouvant des formes nouvelles pour s’opposer au mal ; il a résisté aux forces négatives de la société en dénonçant l’ambiguïté et le caractère dangereux de la situation, « en contestant » - à sa manière bien sûr - les puissances fortes de son temps. Il s’est alors mis en harmonie, pour les développer et pour les renforcer, avec les possibilités qui lui étaient offertes par les conditions historiques et culturelles, et par les conjonctures économiques du moment historique : la structure sociale paternaliste de l’ancien régime du Royaume Sarde, l’ordre politique libéral qui a permis l’ouverture aux œuvres de charité et de philanthropie ; la disponibilité de ressources pour la bienfaisance, les accords importants, malgré des oppositions partielles du monde ecclésiastique, des autorités et des fidèles . C’est ainsi qu’il fonda des patronages, des écoles de différents types, des laboratoires d’artisans, des journaux et des revues, des typographies et des maisons d’édition, des associations de jeunes, religieuses, culturelles, récréatives, sociales ; des églises, des Missions étrangères, des activités d’assistance en faveur des émigrés, ainsi que deux Congrégations religieuses et une Congrégation de laïcs qui poursuivirent son œuvre.

Il y réussit grâce aussi à ses dons particuliers marqués de communicateur né, malgré le manque de ressources économiques (toujours insuffisantes pour ses réalisations), son modeste bagage culturel et intellectuel (à un moment où on avait besoin de réponses de haut niveau théorique), le fait d’être enfant d’une théologie et d’une conception sociales ayant de grandes limites (et donc incapable de répondre à la sécularisation et aux révolutions sociales profondes en cours). Toujours poussé par la force hardie de sa foi, dans des circonstances difficiles, il demanda et obtint des aides de partout, catholiques et anticléricaux, riches et pauvres, hommes et femmes du monde de l’argent et du pouvoir, et représentants de la noblesse, de la bourgeoisie, du bas et du haut clergé. Ses demandes d’aide ne pouvaient pas ne pas se faire sentir directement ou indirectement comme un défi, comme une condamnation morale envers ceux qui avaient fermé leur cœur à la réalité souffrante du prochain, en en enlevant la présence gênante qui était un reproche, parce qu’il était préférable pour eux de vivre dans la respectabilité des critères de l’éthique libertine.

L’importance historique de Don Bosco doit être toutefois recherchée, non pas tellement dans les très nombreuses « œuvres » et dans certains éléments méthodologiques relativement originaux - le célèbre « système préventif de Don Bosco », , que dans la perception intellectuelle et émotive qu’il eut de la porté universelle, théologique et sociale, du problème de la jeunesse « abandonnée », c’est-à-dire de la masse énorme de jeunes dont on ne s’occupait pas, ou dont on s’occupait mal ; dans l’intuition de la présence à Turin tout d’abord - en Italie et dans le monde ensuite - d’une forte sensibilité , dans le civil et dans le « politique » du problème de l’éducation de la jeunesse et de sa compréhension de la part des couches les plus averties et de l’opinion publique ; dans l’idée qu’il lança d’interventions justes sur une large échelle dans le monde catholique et civil, comme nécessité primordiale pour la vie de l’Eglise et par la survie elle-même de l’ordre social ; et dans la capacité de la communiquer à de vastes groupes de collaborateurs, de bienfaiteurs et d’admirateurs.

Ni politique, ni sociologue, ni syndicaliste « ante litteram », mais simplement prêtre et éducateur, Don Bosco partit de l’idée que l’éducation pouvait beaucoup, dans n’importe quelle situation, si elle était faite avec le maximum de bonne volonté, d’engagement et de capacité d’adaptation. Il s’engagea à changer les consciences, à les former à l’honnêteté humaine, à la loyauté civique et politique, et, dans cette perspective, à « changer » la société, par l’éducation. Il transforma les valeurs fortes dans lesquelles il croyait - et qu’il défendit contre tous - en faits sociaux, en gestes concrets, sans rien céder dans le domaine spirituel et dans le domaine ecclésial compris comme domaine exempt des problèmes du monde et de la vie. Au contraire, fort de sa vocation de prêtre éducateur, il cultiva un quotidien qui n’était pas absence d’horizons (mais au contraire dimension incarnée de la valeur et de l’idéal) ; qui ne soit pas une niche protectrice et un refus de la confrontation ouverte (mais vouloir se mesurer avec une réalité plus ample et plus diversifiée) ; qui n’était pas un monde restreint de peu de besoins à satisfaire et le lieu de répétition mécanique d’attitudes traditionnelles ; qui n’était pas refus de toute tension, du sacrifice exigeant, du risque, de la dénonciation, du renoncement au plaisir immédiat, de la lutte. Il eut pour lui et pour les Salésiens la liberté et la fierté de l’autonomie. Il ne voulut pas lier l’avenir de son œuvre au changement imprévisible des régimes politiques.

Le théologien français bien connu, le Père Chenu, O.P., répondant dans les années 1980 à la question d’un journaliste qui lui demandait de lui indiquer les noms de plusieurs porteurs d’un message d’actualité pour les temps nouveaux, déclara sans hésiter : « J’aime à rappeler, avant tout, celui qui a devancé le Concile d’un siècle : Don Bosco. Il est déjà, prophétiquement, un homme modèle de sainteté par son œuvre qui est en rupture avec le mode de penser et de croire de ses contemporains ».

Il fut un modèle pour beaucoup ; nombreux sont ceux qui imitèrent ses exemples, en devenant à leur tour le « Don Bosco de Bergame, de Bologne, de Messine, et ainsi de suite ». La figure et la signification de Don Bosco et de son œuvre sont reconnues historiquement et universellement, malgré ceux qui écrivirent, comme l’écrivain bien connu Alberto Moravia, que, « les saints ne font pas l’histoire ». Evidemment, le « secret » de son « succès », chacun le trouve dans l’un ou l’autres des différents aspects de sa personnalité complexe : entrepreneur très capable d’œuvres éducatives, organisateur clairvoyant d’entreprises nationales et internationales, éducateur très fin, maître de qualité etc.


Note biographique

Jean Bosco est né le 16 août 1815 à Castelnuovo d’Asti ; il fut ordonné prêtre à Turin le 5 juin 1841 ; il commence son œuvre à Torino-Valdocco en 1846. Il meurt à Turin, le 31 janvier 1888. Il fonda la Congrégation de Saint François de Sales (Salésiens) en 1859, l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice en 1872, l’Association des Coopérateurs Salésiens en 1876, et l’Archiconfrérie de Marie Auxiliatrice en 1868. Il fut béatifié en 1929, et canonisé en 1934 ; il fut proclamé « Père et Maître de la Jeunesse » en 1989. Les Salésiens sont une Congrégation masculine, de prêtres et de laïcs, fondée pour l’éducation des jeunes, surtout des couches populaires. En date du 31 décembre 2005, ils étaient au nombre de 16.008, avec en plus 560 novices. Ils travaillent dans les cinq continents, et dans 128 pays, principalement dans des Patronages et dans des Centres de jeunes, dans des écoles de tous les genres, et de tous les grades, dans les paroisses, dans les Missions, et dans le domaine de la communication sociale. Ils travaillent beaucoup en faveur des vocations religieuses et sacerdotales. Les Filles de Marie Auxiliatrice, ou Salésiennes, travaillent de même, et sont au nombre de 14.700.

Don Pascal Chavez Villanueva est Recteur Majeur des Salésiens
Source : Agence Fides.

19:11 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans MAÎTRES A PENSER ET A VIVRE. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, action-sociale-chretienne, spiritualite, social |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |