7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2006

NEUVAINE...

Neuvaine pour les âmes du Purgatoire





Introduction
Une prière à vivre durant 9 jours avant la fête de la Toussaint (du 24 octobre au 1er novembre) en compagnie du Sacré-Coeur de Jésus et de Ste Marguerite-Marie Alacoque
Allons, si possible, à la messe durant la neuvaine et particulièrement le jour de la Toussaint. Confession recommandée.
Bien sûr, cette neuvaine peut aussi être vécue tout au long de l’année.

Origine : Sainte Marguerite-Marie nous donne l’origine cette pratique : Vous ferez un "petit tour" par le Purgatoire en compagnie du Sacré-Coeur de Jésus, pour le prier d’appliquer ses mérites à ces saintes âmes souffrantes. Et vous Le prierez, en même temps, d’employer leur pouvoir pour vous obtenir la grâce de vivre dans l’amour et la fidélité à Notre-Seigneur Jésus-Christ, en répondant à ses désirs sur nous, sans résistance. Et si vous pouviez remettre en liberté quelques-unes de ces pauvres âmes prisonnières, vous serez bien heureux d’avoir dans le Ciel une avocate qui plaiderait votre salut.

Chaque jour : la consécration, le prélude et la prière du jour. (si possible le matin)

PRIONS

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen !

Consécration de la journée
- Prions : Ô divin Coeur de Jésus, en faisant, en votre compagnie, ce "petit tour par le Purgatoire", nous Vous consacrons tout ce que nous avons fait et ferons encore de bien, avec le secours de votre Grâce, durant cette journée. Nous Vous prions aussi d’appliquer tous vos mérites à ces saintes âmes. Et vous, saintes âmes du Purgatoire, employez en même temps tout votre pouvoir, pour nous obtenir la grâce de vivre dans l’amour et la fidélité à Notre-Seigneur Jésus-Christ, en répondant sans résistance à ses désirs sur nous.
Amen.

Prélude
Descendons un instant en pensée, avec l’Amour du Coeur de Jésus et l’abondance de ses Grâces, au Purgatoire !
1) Que d’âmes y viennent, en ce moment, commencer leur douloureuse captivité..! Heureuses d’avoir évité l’enfer à tout jamais... Elles sont sauvées... Mais aussi, exilées, pour un temps, de leur céleste Patrie.
2) Quelle sainte légion, presque entièrement purifiée s’apprête aujourd’hui même à s’envoler pour le Ciel..! Donnons à ces âmes le dernier suffrage qui hâtera de quelques instants leur joyeux départ et demandons-leur de se souvenir de nous dans l’éternel Royaume.
Prions le Miserere (Psaume 51)
Pitié pour moi, ô Dieu, en ta bonté, en ta grande tendresse efface mon péché, lave-moi tout entier de tout mal et de ma faute purifie-moi. Car mon péché, moi, je le connais, ma faute est devant moi sans relâche ; contre toi, toi seul, j’ai péché, ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait. Pour que tu montres ta justice quand tu parles et que paraisse ta victoire quand tu juges.

Premier jour
- Que regrettez-vous, saintes âmes du Purgatoire, de la terre que vous avez quittée ?
Je regrette le temps perdu... Je ne le croyais ni si précieux, ni si rapide, ni si irréparable... Si j’avais su... Si je pouvais encore..! Temps précieux..! Aujourd’hui, je t’apprécie comme tu le mérites. Tu m’avais été donné pour être employé tout entier à l’amour de Dieu, à ma sanctification, au soulagement et à l’édification du prochain. Mais je t’ai employé au plaisir et à des oeuvres qui, maintenant, me causent de si amers regrets !
Ô vous qui vivez encore sur la terre, consacrez pour nous, au Coeur de Jésus, quelques-unes de ces heures où la grâce vous est offerte en si grande abondance et avec tant de facilité ! À l’avance, merci.
- Prions : Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes du Purgatoire, et surtout celles qui doivent le plus tôt entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir pendant toute l’éternité et intercéder inlassablement pour nous. Amen. Doux Coeur de Marie, soyez notre salut.
- Un Notre Père et un Je vous Salue Marie.
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen !

Deuxième jour
- Que regrettez-vous, saintes âmes du Purgatoire, de la terre que vous avez quittée ?
Je regrette les biens dissipés... Ma fortune, ma santé, mes talents, ma position dans le monde: tout cela eût été pour moi un puissant moyen de salut, si j’avais voulu m’en servir à la gloire de Dieu. Tous ces biens se sont évanouis à mes yeux au moment de la mort ! Ah ! si j’étais riche aujourd’hui de ces biens périssables, que ne donnerais-je pas pour faire avancer d’un degré la gloire que Dieu me réserve au Ciel et pour faire connaître, ici-bas, la dévotion à son Sacré-Coeur.
Ô vous qui, sur la terre, disposez encore de quelque fortune, il vous en sera demandé compte... Songez-y... Usez-en selon la justice, la piété et la charité. Acquittez-vous de vos dettes envers les vivants et envers les défunts. À l’avance, merci.
- Prions : Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes du Purgatoire, et surtout celles qui doivent le plus tôt entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir pendant toute l’éternité et intercéder inlassablement pour nous. Amen. Doux Coeur de Marie, soyez notre salut.
- Un Notre Père et un Je vous Salue Marie.
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen !

Troisième jour
- Que regrettez-vous, saintes âmes du Purgatoire, de la terre que vous avez quittée ?
Je regrette la grâce méprisée... Elle m’a été offerte en si grande abondance, à chaque instant de ma vie : régénération chrétienne, vocation, sacrements, Parole de Dieu, inspirations saintes, bons exemples, faveurs insignes de pardon après la chute. Que de grâces ! Ah ! si j’avais seulement, durant un seul instant, la liberté d’étancher ma soif à ces sources de la Miséricorde qui jaillissent du Coeur Sacré de Jésus, et que les pécheurs et les indifférents dédaignent !
Ô vous sur la terre ! Écoutez sainte Marguerite-Marie vous dire du haut du Ciel : ‘Il n’est personne au monde qui ne puisse ressentir toutes sortes de secours, s’il avait réellement, pour Jésus-Christ, un amour reconnaissant, tel que celui qu’on Lui témoigne par la dévotion à son Sacré-Coeur.’
- Prions : Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes du Purgatoire, et surtout celles qui doivent le plus tôt entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir pendant toute l’éternité et intercéder inlassablement pour nous. Amen. Doux Coeur de Marie, soyez notre salut.
- Un Notre Père et un Je vous Salue Marie.
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen !

Quatrième jour
- Que regrettez-vous, saintes âmes du Purgatoire, de la terre que vous avez quittée ?
Je regrette le mal commis. Il me paraissait autrefois si léger et si agréable. J’en étouffais les remords au milieu des plaisirs. Maintenant, son poids m’accable, son amertume fait mon tourment, son souvenir me poursuit et me déchire.
Ah ! si je pouvais retourner à la vie. Nulle promesse, nul plaisir, nulle richesse, nulle parole séduisante ne serait capable de m’engager à commettre le plus petit péché.
Ô vous qui avez encore la liberté de choisir entre Dieu et le monde, regardez les épines, la Croix, les flammes qui ont torturé le Coeur de Jésus ; elles vous diront ce que nos péchés Lui ont coûté de souffrances.
- Prions : Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes du Purgatoire, et surtout celles qui doivent le plus tôt entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir pendant toute l’éternité et intercéder inlassablement pour nous. Amen. Doux Coeur de Marie, soyez notre salut.
- Un Notre Père et un Je vous Salue Marie.
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen !

Cinquième jour
- Que regrettez-vous, saintes âmes du Purgatoire, de la terre que vous avez quittée ?
Je regrette les scandales donnés. Si, au moins, je n’avais que mes fautes à regretter !
Si, en mourant, j’avais pu arrêter les tristes conséquences de mes scandales et de mes malédictions !
Ô vous qui venez me visiter en compagnie du Sacré-Coeur et qui faites briller à mes yeux un rayon de sa Lumière, vous avez en Lui le moyen le plus sûr et le plus facile, en coopérant à sa grâce et vous animant de son zèle, de convertir plus d’âmes que j’en ai scandalisées sur terre.
- Prions : Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes du Purgatoire, et surtout celles qui doivent le plus tôt entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir pendant toute l’éternité et intercéder inlassablement pour nous. Amen. Doux Coeur de Marie, soyez notre salut.
- Un Notre Père et un Je vous Salue Marie.
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen !

Sixième jour :
- Que regrettez-vous, saintes âmes du Purgatoire, de la terre que vous avez quittée ?
Je regrette ne n’avoir pas été assez souvent au sacrement de la Réconciliation. Oui la confession est guérison pour l’âme.
Ô vous qui êtes encore sur la terre, allez pour nous, vous jetez dans les bras du Père de Miséricorde ! À l’avance, merci.
- Prions : Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes du Purgatoire, et surtout celles qui doivent le plus tôt entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir pendant toute l’éternité et intercéder inlassablement pour nous. Amen. Doux Coeur de Marie, soyez notre salut.
- Un Notre Père et un Je vous Salue Marie.
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen !

Septième jour
- Que regrettez-vous, saintes âmes du Purgatoire, de la terre que vous avez quittée ?
Je regrette le peu de charité que j’ai eu sur la terre pour les âmes du Purgatoire. J’aurais pu leur être si utile durant ma vie ! Prières, aumônes, bonnes oeuvres, Communions, dévotion au Sacré-Coeur; que de moyens n’avais-je pas pour consoler ces pauvres âmes, retenues prisonnières dans ce séjour de souffrances.
Ah ! si je pouvais retourner sur la terre, que de saintes Messes n’entendrais-je pas ! Combien n’en ferais-je pas célébrer pour toutes ces âmes oubliées ! Quelles prières n’adresserais-je pas au Ciel à leur intention ! Vous, vous le pouvez encore...
- Prions : Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes du Purgatoire, et surtout celles qui doivent le plus tôt entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir pendant toute l’éternité et intercéder inlassablement pour nous. Amen. Doux Coeur de Marie, soyez notre salut.
- Un Notre Père et un Je vous Salue Marie.
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen !

Huitième jour
- Que regrettez-vous, saintes âmes du Purgatoire, de la terre que vous avez quittée ?
Nous regrettons de ne pas avoir suffisamment aimés nos prêtres et notre Eglise.
Aimez vos prêtres et priez pour eux. Aimez vos évêques et votre Pape, ils sont cadeaux de Dieu pour vous conduire au Paradis.
- Prions : Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes du Purgatoire, et surtout celles qui doivent le plus tôt entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir pendant toute l’éternité et intercéder inlassablement pour nous. Amen. Doux Coeur de Marie, soyez notre salut.
- Un Notre Père et un Je vous Salue Marie.
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen !

Neuvième jour
- Que regrettez-vous, saintes âmes du Purgatoire, de la terre que vous avez quittée ?
Nous regrettons de ne pas avoir suffisamment aimé Marie, la Sainte Mère de Dieu. Elle est un raccourcie pour nous conduire sur le chemin du Coeur de Jésus. Elle est une puissante avocate car elle ne supporte pas de voir ces enfants au Purgatoire.
Consacrez-vous à Dieu par le Coeur Immaculé de Marie, elle vous protégera des embûches du démons. Priez le saint Rosaire et confiez-vous à elle. Placez aussi vos enfants et toutes votre famille sous sa protection maternelle.
- Prions : Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes du Purgatoire, et surtout celles qui doivent le plus tôt entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir pendant toute l’éternité et intercéder inlassablement pour nous. Amen. Doux Coeur de Marie, soyez notre salut.
Un Notre Père et un Je vous Salue Marie.
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen !


Neuvaine inspirée par Ste Marguerite Marie Alacoque et réécrite par Thierry Fourchaud

*** Pour recevoir par courrier postal cette neuvaine contactez : Cité de l’Immaculée – BP 24 – 53170 Saint-Denis du Maine (France) Tel : 02.43.64.23.25 – www.mariereine.com
Merci de joindre une petite offrande pour les frais d’impression et d’expédition.
Vous pouvez aussi, a cette adresse ci-dessus, nous demander des messes pour vos défunts ou pour les âmes du Purgatoire.
(Prix indicatif d'une offrande de messe : 12 euros)

11:39 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans COMBAT SPIRITUEL. | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

18/10/2006

77 bonnes résolutions quotidiennes.

Objectif : "Trouve la Paix et des milliers autour de toi trouveront le Salut" et "Le but de la vie Chrétienne est l'acquisition du Saint-Esprit" (Saint Séraphin de Sarov).

Vous trouverez, à la suite de cette introduction, des "bonnes résolutions quotidiennes". Il faut les découper, les plier en trois ou quatre, les placer dans un petit panier que vous déposerez dans votre oratoire familial.

Voilà, c'est prêt !

Maintenant, chaque matin, il vous suffit, avant votre prière de consécration et après avoir invoqué l'Esprit-Saint, de Lui demander de vous choisir la "bonne résolution" du jour. Ainsi, vous "tirez" un papier. Après l'avoir lu et prié, vous pouvez le remettre dans le panier.

Il est important, après avoir pris fermement sa bonne résolution, de demander la grâce et l'assistance de Dieu pour la journée. S'il vous arrive de "chuter" (et c'est normal), surtout ne pas se décourager et recommencer autant de fois que nécessaire. Il est bon, le soir, de faire dans la prière le bilan de la journée. Ainsi, jour après jour, nous rentrons dans la guérison et donc plus profondément dans la conversion et l'union à Dieu.

Vous pouvez aussi ajouter des "bonnes résolutions" qui vous sont plus personnelles. Ce "kit" vient en complément du livre de consécration de la Communion Marie Reine de la Paix.

Nous vous souhaitons bon courage et persévérance sur ce chemin véritable de guérison et de bonheur intérieur en Dieu, en vous-même et pour votre entourage. Que la Sainte Famille vous bénisse et vous comble d'amour !

 

 

***************************

 

 

 

  1.  

  2. Aujourd'hui, ne dis que de bonnes paroles qui élèvent, qui édifient et évitent le vain bavardage.
  3.  

     

  4. Aujourd'hui, ne rends pas tes oreilles complaisantes ou participantes à des jugements, des critiques, mais essaie de rentrer dans une écoute intérieure de Dieu et de la Sainte Parole.
  5.  

     

  6. Aujourd'hui, regarde comme la Vierge Marie. Regarde avec bonté, douceur et amour en rendant grâce à Dieu en toutes choses.
  7.  

     

  8. Aujourd'hui, veille à offrir un acte gratuit de pur amour.
  9.  

     

  10. Aujourd'hui, essaie de mieux comprendre quelle est ta vocation chrétienne.
  11.  

     

  12. Aujourd'hui, ouvre ton cœur au commandement de la joie, cette joie profonde et permanente de Dieu.
  13.  

     

  14. Aujourd'hui, apprends à être responsable de tes actes, de tes pensées, de tes paroles, sans faire porter aux autres le poids de ton propre péché.
  15.  

     

  16. Aujourd'hui, ne te justifie pas et accueille toute remarque (même injuste) avec douceur et bonté.
  17.  

     

  18. Aujourd'hui, renonce à une mauvaise habitude, aussi petite soit-elle, et demande la grâce de la guérison définitive de ce mauvais penchant.
  19.  

     

  20. Aujourd'hui, fais un bilan de ta vie passée pour l'abandonner encore plus radicalement dans les bras de Dieu le Père.
  21.  

     

  22. Aujourd'hui, fais mémoire de tous les bons moments que Dieu t'a donnés de vivre.
  23.  

     

  24. Aujourd'hui, choisis un petit cadeau pour Dieu et la Sainte Vierge.
  25.  

     

  26. Aujourd'hui, offre à Dieu des prières de louange et d'action de grâces, tu trouveras 1000 occasions tout au long de la journée.
  27.  

     

  28. Aujourd'hui, exerce-toi à surveiller tes pensées et, lorsqu'elles sont mauvaises, à les remettre immédiatement dans le Cœur de Dieu.
  29.  

     

  30. Aujourd'hui, installe-toi dans la confiance et l'espérance et rejette tout doute.
  31.  

     

  32. Aujourd'hui, cherche dans ton cœur le pardon que tu n'as pas donné, et décide-toi à faire un pas. "Soyez miséricordieux comme votre Père du Ciel est miséricordieux".
  33.  

     

  34. Aujourd'hui, demande un esprit de tempérance (sans excès) envers les plaisirs sensibles (nourriture, …) et un équilibre dans l'usage des biens créés.
  35.  

     

  36. Aujourd'hui, médite et demande à l'Esprit Saint de faire grandir en toi le don de Sagesse.
  37.  

     

  38. Aujourd'hui, médite et demande à l'Esprit Saint de faire grandir en toi le don d'Intelligence.
  39.  

     

  40. Aujourd'hui, médite et demande à l'Esprit Saint de faire grandir en toi le don de Conseil.
  41.  

     

  42. Aujourd'hui, médite et demande à l'Esprit Saint de faire grandir en toi le don de Force.
  43.  

     

  44. Aujourd'hui, médite et demande à l'Esprit Saint de faire grandir en toi le don de Science.
  45.  

     

  46. Aujourd'hui, médite et demande à l'Esprit Saint de faire grandir en toi le don de Piété.
  47.  

     

  48. Aujourd'hui, médite et demande à l'Esprit Saint de faire grandir en toi le don de Sainte Crainte de Dieu.
  49.  

  50. Aujourd'hui, prends 15 minutes de cœur à cœur avec l'Enfant-Jésus.
  51.  

     

  52. Aujourd'hui, prends 15 minutes de cœur à cœur avec la Personne de l'Esprit Saint.
  53.  

     

  54. Aujourd'hui, prends 15 minutes de cœur à cœur avec Jésus de Nazareth.
  55.  

     

  56. Aujourd'hui, prends 15 minutes de cœur à cœur avec le Père.
  57.  

     

  58. Aujourd'hui, prends 15 minutes de cœur à cœur avec Saint Joseph.
  59.  

     

  60. Aujourd'hui, sois attentif(ve) à trouver dans quel domaine tu manques de foi, et demande la grâce d'une foi plus ferme.
  61.  

     

  62. Aujourd'hui, sois attentif(ve) à trouver dans quel domaine tu manques d'espérance, et demande la grâce d'une espérance plus ferme.
  63.  

     

  64. Aujourd'hui, sois attentif(ve) à trouver dans quel domaine tu manques de charité (d'amour), et demande la grâce d'une charité plus grande.
  65.  

     

  66. Aujourd'hui, écris, visite, ou téléphone à quelqu'un que tu as délaissé depuis quelque temps.
  67.  

     

  68. Aujourd'hui, redonne à Dieu les occasions dans lesquelles tu te glorifies, oubliant que tout vient de Dieu.
  69.  

     

  70. Aujourd'hui, offre à Dieu tout le respect humain (le regard des autres sur toi), et demande-Lui la grâce de vivre uniquement sous Son regard.
  71.  

     

  72. Aujourd'hui, prends un temps pour t'arrêter et méditer en ton nom les paroles du Magnificat.
  73.  

     

  74. Aujourd'hui, sois attentif(ve) à n'émettre aucune plainte, aussi petite soit-elle.
  75.  

     

  76. Aujourd'hui, prends un temps pour méditer le Psaume 63 (62).
  77.  

     

  78. Aujourd'hui, fais à Dieu le sacrifice de ton temps libre et va rendre quelques petits services.
  79.  

  80. Aujourd'hui, prends du temps pour méditer l'Hymne à la charité de Saint Paul (1 Co 13, 1-8).
  81.  

     

  82. Aujourd'hui, garde le sourire aux lèvres et présente un visage joyeux à tous ceux que tu rencontres.
  83.  

     

  84. Aujourd'hui, va parler avec la personne avec qui tu as le plus de mal à partager.
  85.  

     

  86. Aujourd'hui, prends un temps d'Adoration Eucharistique, ou devant Ma présence dans un tabernacle.
  87.  

     

  88. Aujourd'hui, donne à Dieu ton besoin de domination et demande la guérison de cette blessure.
  89.  

     

  90. Aujourd'hui, unis tes souffrances, petites et grandes, à Mes souffrances dans Ma Passion.
  91.  

     

  92. Aujourd'hui, demande-toi quels sont tes manques de simplicité et demande-Moi la grâce de la simplification.
  93.  

     

  94. Aujourd'hui, offre-Moi tout ce qui en toi ne veut pas grandir et te maintient dans l'infantilisme plus que dans un esprit d'enfance spirituelle, signe d'une maturité dans l'Esprit.
  95.  

     

  96. Aujourd'hui, prends un temps de promenade dans la nature, respire les odeurs, sois attentif aux couleurs, écoute les bruits de la Création : là, Je t'attends, Je veux te rencontrer.
  97.  

     

  98. Aujourd'hui, prends un quart d'heure d'oraison avec le Sacré Cœur de Jésus. "Ce n'est plus moi qui vit, c'est le Christ qui vit en moi".
  99.  

     

  100. Aujourd'hui, offre des petits sacrifices pour les incroyants.
  101.  

     

  102. Aujourd'hui, prends un temps de prière pour les âmes du purgatoire, pense à celles de ta famille.
  103.  

     

  104. Aujourd'hui, tu ne porteras aucun jugement et tu tâcheras de ne voir que le bon dans les autres et dans les événements, et si tu ne le vois pas, à ne pas en douter.
  105.  

  106. Aujourd'hui, médite un quart d'heure dans une chapelle : "Je suis aimé(e) de Dieu".
  107.  

     

  108. Aujourd'hui, demande une grâce particulière de douceur avec toi-même et envers les autres.
  109.  

     

  110. Aujourd'hui, offre-Moi tout ce qui en toi fait encore naître de la révolte, et trouve la paix auprès de Moi.
  111.  

     

  112. Aujourd'hui, cherche quelles sont les suffisances, et demande-Moi le zèle de la sainteté.
  113.  

     

  114. Aujourd'hui, donne-Moi ton impatience envers toi-même et envers les autres, et Je te donnerai Ma patience qui supporte tout.
  115.  

     

  116. Aujourd'hui, recherche dans ton cœur les traces de jalousie et de rivalité, et Je te donnerai la bonté de Mon Cœur.
  117.  

     

  118. Aujourd'hui, donne-Moi tous ces moments où tu te mets en avant pour être vu par soif de reconnaissance et Je te donnerai Mon amour humble et discret.
  119.  

     

  120. Aujourd'hui, donne-Moi tes manques de respect de ton propre corps, et Je t'apprendrai à le respecter et à l'aimer car il est le Temple de Dieu.
  121.  

     

  122. Aujourd'hui, donne-Moi tes manques de délicatesse et de tact dans tes relations, et Je te donnerai toute la délicatesse et la prévenance de Mon Cœur.
  123.  

     

  124. Aujourd'hui, donne-Moi tes colères, tes irritations et tes murmures intérieurs, et je t'apprendrai comment t'adapter avec souplesse aux situations difficiles.
  125.  

     

  126. Aujourd'hui, donne-Moi ton amour de la perfection pour toi et envers les autres, et Je te donnerai l'amour de Ma volonté.
  127.  

     

  128. Aujourd'hui, donne-Moi toutes les agressions que tu subiras, et Je te donnerai Mon Cœur de miséricorde infinie et de bonté envers les agresseurs.
  129.  

     

  130. Aujourd'hui, place-toi sur la Croix avec Jésus et demande au Père de pardonner tous ceux qui t'ont crucifié(e).
  131.  

  132. Aujourd'hui, donne-Moi tes retours sur toi-même et va vers quelqu'un qui a besoin de compassion et de consolation.
  133.  

     

  134. Aujourd'hui, prends les moyens pour Me rencontrer dans le sacrement de réconciliation.
  135.  

     

  136. Aujourd'hui, prie les mystères joyeux en méditant sur tes propres conception, gestation, naissance, enfance et adolescence.
  137.  

     

  138. Aujourd'hui, sois instrument de Ma Providence en offrant une part de tes ressources à celui qui est dans le besoin.
  139.  

     

  140. Aujourd'hui, prie les mystères douloureux en Me remettant tes peurs, tes craintes et tes blessures, Je te donnerai la guérison et la paix.
  141.  

     

  142. Aujourd'hui, prends un temps de 15 minutes pour méditer l'Evangile de Matthieu (6, 24-36)
  143.  

     

     

     

  144. Aujourd'hui, prie les mystères glorieux en méditant sur ton propre salut, et la place que Dieu t'a préparée dans l'Eternité avec les Anges, tous les saints.
  145.  

     

  146. Aujourd'hui, tu consacreras un temps de partage et d'écoute avec quelqu'un de ta famille (époux, épouse, enfants, parents…)
  147.  

     

  148. Aujourd'hui, tu resteras présent(e) à la Présence constante de Jésus et Marie à tes côtés tout au long de la journée.
  149.  

     

  150. Aujourd'hui, médite la parabole du fils prodigue et sois bon(ne) et accueillant(e) pour tous, comme le Père de cette histoire.
  151.  

     

  152. Aujourd'hui, à l'exemple de la Vierge Marie et de Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, sois attentif(ve) à mettre tout ton amour dans les plus petites choses.
  153.  

     

  154. Aujourd'hui, prends dans un temps de méditation la ferme résolution de réaliser le projet que Dieu a pour toi : devenir un(e) grand(e) saint(e) à Ses Yeux. Alors, abandonne toutes tes résistances pour accueillir la grâce de Sa totale volonté d'amour pour toi.

 

 

 

 

Réalisé par les frères et sœurs de la Communion Marie Reine de la Paix

Cité de l'Immaculée - B.P. 24 - 53170 Saint-Denis du Maine (France)

Tél. : 02.43.64.23.25 - Fax : 02.43.64.23.26 - E-mail : cite-Immaculee@free.fr

 

 

 

Vous pouvez photocopier et diffuser le plus largement possible autour de vous les pages du kit des "bonnes résolutions".

Si vous souhaitez nous en commander, merci de le faire à l'adresse ci-dessus avec une petite participation financière pour les frais d'impression et de port.

09:52 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans COMBAT SPIRITUEL. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, action-sociale-chretienne, spiritualite |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

06/10/2006

LA VÉRITABLE JOIE.

Dieu nous parle par les Écritures : c’est le premier des enseignements. La dimension de la joie brille de mille éclats dans la Parole de Dieu : nous sommes invités à nous en imprégner. Nous y retrouvons le mot joie 345 fois, mais il faut ajouter une infinité de nuances : allégresse, exultation, ivresse, cri de joie, tressaillement, jubilation…
Pensons à la Vierge Marie lorsqu’elle chante son Magnificat. Un autre enseignement est justement celui des saints.
Tous ont eu à souffrir, mais ils parlent pourtant de la joie comme d’une chose non seulement possible mais non facultative !
« Un saint triste est un triste saint » dit le curé d’Ars qui connut tout autant les épreuves intérieures que les persécutions venant de son entourage. Saint Séraphim ne manquait pas de saluer chacun en lui disant : « Ma joie ! ». Il ruisselait littéralement de la joie de l’Esprit malgré toutes les embûches qu’il rencontrait également… Pensons à saint François, le pauvre d’Assise, chantre de «la joie parfaite» même devant les humiliations. Il dit de Dieu : « Tu es joie, tu es notre espérance et notre joie ». Il expérimente qu’au-delà de notre péché et de notre indigence, Dieu est !
 Il réalise que suivre le Christ des Béatitudes, c’est accueillir la joie, don de Dieu toujours présent. Même épuisé par la maladie, renié par certains de ses frères, il compose son «Cantique des créatures» à la louange du Créateur pour frère soleil, sœur lune… et même notre sœur la mort. Jusqu’à son dernier souffle, il est le témoin et le messager de la joie. « Que mes frères aient bien soin de ne pas affecter un air sombre, mais qu’ils se montrent joyeux dans le Seigneur. »

Posons-nous donc la question : « Quelle est dans ma vie la cause de ma tristesse ? »

 La joie diminue bien souvent dès que nous refusons quelque chose à Dieu.

Pensons à l’épisode du jeune homme riche (Mt 19, 16-22) ; « Jésus lui déclara : «Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes et donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux; puis viens, suis-moi.» À ces mots, le jeune homme s’en alla tout triste, car il avait de grands biens. » À quoi est-ce que je m’attache trop, à en être peut-être esclave, à quelles idoles qui m’empêchent de suivre le Christ comme je le voudrais ?

Où est mon véritable trésor ? Ce péché d’idolâtrie peut recouvrir bien des formes : nous sommes trop riches, déjà, de nous-mêmes, ou bien nous tenons à des choses parfois dérisoires, à de fausses sécurités, à de fausses joies… devant la peur de la vie.

Notre manque de pauvreté, d’abandon, d’humilité, le fait de ne pas accepter nos limites, ce point d’orgueil si bien ancré en nous, nous empêchent de courir librement vers le Seigneur. La Petite Thérèse, avant sa « conversion de Noël », pleurait même d’avoir pleuré !

La tristesse se nourrit du remords et du manque de confiance en Dieu qui peut tout si nous nous abandonnons avec une confiance toute filiale, comme un disciple pour son maître, comme un fils pour son Père. Dieu nous rend d’ailleurs toujours au centuple !

Il nous faut tout un chemin pour nous laisser dépouiller, pour accepter les événements, les imprévus qui viennent nous simplifier, nous sanctifier, pour nous aimer (nous-mêmes et les autres) tels que nous sommes, avec nos limites, notre péché, mais également avec une juste estime de soi, comme Dieu nous aime. « Heureux les pauvres de cœur, le Royaume des cieux est à eux » (Mt 5, 5). Nous en venons toujours aux Béatitudes, fine pointe de l’enseignement du Christ et des saints à sa suite, telle Marie, l’humble servante devenue «Cause de notre joie» !

Notre monde propose souvent de fausses joies, à bon marché.

 Éphémères, elles aboutissent souvent à l’impasse, à l’amertume, à la dépendance… D’autre part, s’il y a acceptation de nos limites, de notre péché, s’il y a un «lâcher prise», un «laisser-faire» à vivre, la pauvreté n’est pas non plus étriquée, ni peureuse, ni démissionnaire…

Regardons dans quel contexte il est dit : « Entre dans la joie de ton maître ».

Le maître s’adresse ici à ceux pour qui il avait donné des talents – qu’importe le nombre – et qui les ont fait fructifier. Un seul confie qu’il a eu peur et qu’il est allé enfouir son talent dans la terre. Il ne s’en est pas emparé pour le faire fructifier. Il est alors qualifié « de mauvais et de paresseux » (Mt 25, 26) !

Avec l’aide de l’Esprit qu’il nous faut sans cesse mendier, la vie en Dieu suppose donc aussi dynamisme et audace, avec la décision d’entretenir et de pratiquer la joie. Concrètement ? Il y a d’abord le choix de la vie, goûter les joies de la vie que le Créateur nous donne : beauté de la nature, rencontres…

Toujours maintenir un dialogue avec Dieu (que ce soit dans la colère, la souffrance, le repentir ou l’action de grâce : citons l’exemple des psaumes). Éviter ces autodialogues stériles qui nous font plus de mal que de bien !

Faire mémoire des bonnes choses et du fait que je suis sauvé par la mort et la résurrection du Christ ! Louer Dieu. Entrer dans la compassion et l’intercession pour notre entourage et pour le monde, plutôt que de désespérer d’eux. Comme Séraphim, cultiver un regard de bénédiction sur son prochain : tu as vu ton frère, tu as vu Dieu. Cultiver le sourire, la charité en actes, la gratuité et non ces relations où l’on attend trop de l’autre…

Cultiver son intimité avec Dieu : Lui seul peut nous combler face au sentiment d’incomplétude de tout homme et face aux souffrances…

La teshouva, ce retour à Dieu dans le repentir, est un profond remède à la tristesse, notamment avec les sacrements (confession, eucharistie) et l’ouverture du cœur à un accompagnateur spirituel.

 Il y a pour tout cela un combat spirituel à mener, mais c’est le gage de notre joie !

L’enjeu en vaut la peine, car la joie du chrétien (une joie non factice, pas forcément exubérante), c’est le témoignage dont le monde a besoin.

par Fr. Bernard de Clairvaux.

17:10 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans COMBAT SPIRITUEL. | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

03/10/2006

Devenir prophètes d'un Dieu d'Amour et de Justice.

Le problème auquel devaient faire face les prophètes de ce temps était la fausse adoration du Dieu vrai.

La nouveauté radicale de leur message est que l'élection divine n'exclue pas la possibilité d'être rejeté. Les prêtres et le peuple pensaient avant eux que le pouvoir de Dieu était de leur côté et que Dieu se faisait le défenseur de leurs valeurs, de leurs intérêts et de leurs styles de vie.

Vivre avec Dieu signifie désormais, pour les prophètes, le chercher dans son coeur et vivre dans la droiture de Dieu en relation avec les autres (les humains et la terre). Alors le Dieu invisible devient visible à travers la création et les créatures.

Les temps sont graves. Le jugement de Dieu est comme suspendu au dessus d'Israël. En politique, en matière de finances ou de religion, on ne peut plus compter faire comme d'habitude. Les gens sentent qu'ils ont un certain " contrôle " sur Dieu (Amos 5,14 ; Michée 3,11 ; Isaïe 7,14).

Mais la manière dont Dieu voit le futur n'est pas la nôtre. Dieu interpelle notre présent et il n'y a pas de possibilité de fuir . Le choc d'une possible catastrophe est la manière dont Dieu use pour infliger une divine thérapie aux humains.

Le problème est présenté comme si les humains souffraient d'une forme d'amnésie (oubliant Dieu ou se détournant de lui) et de schizophrénie (en divisant sa vie : d'un côté la religion de l'autre la vie socio-économique). La seule manière de soigner ces maladies est un acte chirurgical radical : terrifier le peuple avec un verdict de mort.

En tant que messager de Dieu, le prophète a pour fonction de rendre efficace, dans le présent, le choc eschatologique que prépare Dieu pour le futur afin qu'Israël retrouve son identité et sa vocation et ainsi repasse de la mort à la vie.

Pour le prophète la pauvreté et l'injustice qui existent de son temps ne sont pas normales ; elles sont vues comme le résultat de l'orgueil de certains au détriment de la majorité des autres, réduits à la misère.

Dieu a créé le monde pour tous et veut que tous partagent ; quelque chose doit être dit et fait pour rétablir cette vérité . Il doit y avoir une conversion, un changement assez radical de style de vie qui ne soit plus celui de l'urbain prospère mais plutôt celui du nomade vivant de manière précaire dans le désert, la place où Dieu a d'abord fait alliance avec son peuple.

Le message du prophète c'est qu'il faut chercher Dieu (sortir de l'amnésie) et pratiquer la justice (sortir de la schizophrénie), mais aussi qu'il faut développer une plus grande perception spirituelle (de l'attention, du discernement et de la disponibilité par rapport à Dieu) et une sensibilité morale (sensibilité à l'injustice et à l'iniquité qui sont contraires au projet de Dieu ; solidarité à avoir avec le peuple de Dieu tout entier et pas seulement avec l'élite).

Se retourner vers Dieu , ce qui semble presque impossible (comment peut-on accepter de changer de style de vie ?) , requiert une ouverture aux dons de Dieu, car Dieu est un dieu qui prend soin de nous, un Dieu de compassion. C'est pourquoi les prophètes ne sont pas des personnes du désespoir mais de l'espérance.

Faire justice aux pauvres (à tout le peuple) est la condition pour bénéficier de la justice de la part de Dieu.

 Les prophètes sont des " révolutionnaires sociaux " parce qu'ils sont fondamentalement des " conservateurs religieux ".

Bruno LEROY.

19:28 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans COMBAT SPIRITUEL. | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

21/04/2006

Suis-je un frère ou une soeur de ce monastère invisible ?

L'Abbé Paul Couturier écrivait en 1944 : "si chaque jeudi soir, commémoraison hebdomadaire du Grand Jeudi, une multitude toujours plus grande de chrétiens de toute confession formait comme un immense réseau (Net for God !) enserrant la terre, comme un vaste monastère invisible où tous seraient absorbés dans la prière du Christ pour l'Unité, ne serait ­ ce pas l'aube de l'Unité chrétienne qui se lèverait sur le monde ? N'est-ce pas cette attitude d'Emulation spirituelle sincère, profonde, ardente, que le Père attend pour réaliser l'Unité visible ? "

Ce Monastère Invisible de l'Unité est "constitué par l'ensemble des âmes, à qui l'Esprit-Saint a pu faire connaître, d'une connaissance intime, parce qu'elles ont essayé de vraiment s'ouvrir à sa flamme et par elle à sa lumière, le douloureux état des séparations entre les chrétiens, et en lesquelles cette connaissance a engendré une permanente souffrance, génératrice d'une habituelle prière et pénitence Le nom de Monastère convient à cette totalité, puisque la même souffrance, les mêmes désirs, les mêmes préoccupations, la même activité spirituelle, le même but rassemblent dans le coeur du Christ cette multitude venue de toutes les nations. La clôture n'en est autre que l'inhabitation dans le Christ priant pour l'unité."

"Ces chrétiens se sont consacrés, sous l'attrait de l'Esprit-Saint, au grave labeur de l'Unité" Mus par le même désir, la même souffrance, la même flamme et la même ardente supplication, ils vivent unis dans le Christ, cachés dans le secret de Dieu Ils ont expérimenté que Dieu unis les chrétiens dans un même amour avant de les unir dans une même Foi".
Ai-je cette même expérience ?
Suis-je prêt à me " consacrer au grave labeur de l'Unité" ?
Ai-je envie de m'engager dans un travail et une prière pour l'Unité et la paix dans le monde ?

Source : Communauté du Chemin Neuf

Visiter le site :
www.chemin-neuf.org

21:15 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans COMBAT SPIRITUEL. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

10/04/2006

TOUT FAIRE POUR RATER TA VIE !

Réussir à gérer sa vie ne dépend pas seulement de techniques comme les listes de choses à faire, etc. Il s’agit aussi d’arriver à atteindre un équilibre : équilibre de vie mais aussi équilibre de la personne. Voici une liste des sept choses à faire pour ne pas être une personne équilibrée :
 
1. Ignore ta santé

Ne dors pas suffisamment ; ne prends pas le temps de faire de l’exercice ; ne mange pas équilibré ; reste en ville. Ta résistance diminuera et tu seras plus susceptible d’attraper tous les petits rhumes et autres virus qui traînent, qui te donneront – oh joie !- des tas d’occasions d’être en congé maladie. Surtout, tu réussiras moins tes études et te sentira au bout du compte moins épanoui(e). Notre rythme de vie stressant, rapide, nous fatigue et diminue nos forces et est responsable dans certains cas de maladies et de décès.  As-tu remarqué que lorsque quelqu’un achète une nouvelle voiture, il l’amène à toutes les visites de maintenance, il met la quantité nécessaire d’essence dans le réservoir, il la garde (pour certains !) propre. Qu’en est-il des hommes ?

2. Ne prends pas le temps de voir tes amis et ta famille

Prenons l’exemple d’un écureuil, occupé à ramasser des noix et à les amasser d’un côté d’un tronc d’arbre, alors que de l’autre côté une personne fait un trou pour récupérer toutes les noix. L’écureuil est si occupé à travailler qu’il ne se rend même pas compte de la menace qui pèse sur lui. En moyenne, une personne en activité passe moins de deux minutes par jour à discuter de façon constructive avec son partenaire, et moins de trente secondes à parler avec un membre de sa famille ou des amis. Dans nos grandes villes, la moitié des mariages finit en divorce et la première des raisons est un manque de communication. Si tu es étudiant, tu as le temps de voir ta famille et d’être avec des amis. Mais le rythme des études fait que vite chacun est très occupé et voilà : la mauvaise habitude est prise, qui va durer dans la vie active. Surtout, si tu veux finir mal, ne prends pas le temps de vivre, cours sans cesse d’une activité à une autre, ne prends pas le temps de te poser ni de réfléchir à ta vie.

3. Ne t’occupe pas de tes finances

Si tu es étudiant, pourquoi se mettre à faire des économies ? Ta famille ou des bourses subviennent à tes besoins de toute façon. Le « hic », c’est que beaucoup trop de personnes se retrouvent dans leur vie avec un déficit financier ou dépendent d’une façon ou d’une autre des aides du gouvernement ou de leur famille. Les bonnes habitudes s’acquièrent le plus tôt possible. Il est très difficile de changer après. Et combien d’entre nous arriveront à vivre la vie qu’ils veulent ? Il est plus fréquent de vivre sa vie parce qu’il le faut (d’une certaine façon).

4. Garde-toi de te développer intellectuellement

Tu révises, tu travailles pour avoir ton diplôme ou ton année. Et après ? Tu n’auras peut-être plus envie de mettre les pieds dans une bibliothèque pour y chercher un livre. Tu auras à peine le temps de souffler si tu travailles (quoique les 35 H changent les choses). La télé est si facile à regarder ! Les trois-quarts des livres en librairie sont achetés par 5% de la population. Les autres les achètent pour les offrir ; ils ne les lisent pas. Contente-toi de ce que tu sais déjà, en espérant que tu as rempli suffisamment ton réservoir intellectuel pour garder tes connaissances toute ta vie : les responsables politiques et les médias t’en sauront gré. Il est plus facile de gouverner des ignares que des intellectuels.

5. Laisse le monde décider de tes choix

Suis les conseils des médias et de la masse, sur ce que tu devrais faire dans ta vie, même si tu n’es pas d’accord avec leur façon de vivre ou ce qu’ils font. Sois toujours conscient de ce que pourraient penser les autres de toi. Cherche toujours à avoir l’approbation des autres et agis en conséquence. Sois rassuré par le fait que s’il manque dans ta vie un « leader », une personne qui déciderait de la façon la plus facile pour toi de t’occuper, quelqu’un viendra vite prendre cette place et te dire ce qu’il y a à faire. Sais-tu que si les gens pardonnaient ou se savaient pardonnés, s’ils agissaient selon leur conscience au lieu de suivre le mouvement, les hôpitaux psychiatriques et les prisons se désempliraient à vue d’œil et les consommations d’anxiolytiques ou d’antidépresseurs chuteraient vertigineusement. Mais, chut, n’en parlons pas ; c’est mal vu !

6. Surtout ne cherche pas à t’améliorer

Ne cherche pas à changer les circonstances de ta vie, ne cherche pas ce qui ne t’est pas familier.  Si tu as choisi de faire des études qui finalement ne te plaisent pas, ne pense pas à changer. Reste dans la même voie. Ne prends pas les occasions et ne cherche pas les possibilités offertes par la vie pour être mieux. Fais uniquement ce que tu veux, quand tu veux. La discipline, ça fait mal, c’est trop contraignant. Et comme dit Sartre : « l’enfer, c’est les autres » ; en quoi est-ce moi je me remettrais en question ? Finalement les plus heureux sur terre sont ceux qui ne pensent qu’à eux. Bon d’accord ils sont un peu seuls et pas si en paix que ça à l’intérieur…

7. Évite de consacrer du temps à ta spiritualité

Ne te pose pas de questions sur la vie après ta mort, ni quel est le sens de ta vie. Regarde tous les moutons autour de toi, ils vivent bien ; ça sert à quoi de se poser ce genre de questions ? Laisse les autres y réfléchir à ta place et laisse le système imposer sa vision des choses à la masse. Ne pense pas à Celui qui t’a créé.  Existe-t-il seulement ? N’imagine surtout pas qu’il t’aime et veut te connaître…

19:55 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans COMBAT SPIRITUEL. | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Les sectes aiment embrigader les enfants.

Les sectes aiment embrigader les enfants, par le biais généralement des parents, et un membre de groupe sectaire sur quatre a été recruté avant l'âge adulte, selon des estimations citées en marge d'un colloque du Groupe d'études sur les sectes de l'Assemblée nationale jeudi à Saint-Priest (Rhône).

"Plusieurs milliers d'enfants et d'adolescents sont aujourd'hui dans des sectes. Ils représentent un investissement rentable: ils assurent la relève", a déclaré le député Philippe Vuilque (PS), président de ce Groupe, en présence de 120 personnes.

L'assistance compte des députés comme Martine David (PS), Jean-Pierre Brard (app. PCF) ou Georges Fenech (UMP), des avocats et magistrats, des médecins et membres d'associations et... des adeptes de l'Eglise de scientologie qui tentent en vain de placer le débat sur le terrain de la liberté religieuse.

Le Groupe d'études travaille à créer une commission d'enquête parlementaire sur les sectes et les enfants, victimes d'embrigadement et de sévices allant jusqu'à l'esclavagisme et aux abus sexuels.

50.000 enfants sont victimes d'emprise sectaire sur 700.000 adeptes

Les sectes aiment embrigader les enfants, par le biais généralement des parents, et un membre de groupe sectaire sur quatre a été recruté avant l'âge adulte, selon des estimations citées en marge d'un colloque du Groupe d'études sur les sectes de l'Assemblée nationale jeudi à Saint-Priest (Rhône).

"Plusieurs milliers d'enfants et d'adolescents sont aujourd'hui dans des sectes. Ils représentent un investissement rentable: ils assurent la relève", a déclaré le député Philippe Vuilque (PS), président de ce Groupe, en présence de 120 personnes.

L'assistance compte des députés comme Martine David (PS), Jean-Pierre Brard (app. PCF) ou Georges Fenech (UMP), des avocats et magistrats, des médecins et membres d'associations et... des adeptes de l'Eglise de scientologie qui tentent en vain de placer le débat sur le terrain de la liberté religieuse.

Le Groupe d'études travaille à créer une commission d'enquête parlementaire sur les sectes et les enfants, victimes d'embrigadement et de sévices allant jusqu'à l'esclavagisme et aux abus sexuels.

50.000 enfants sont victimes

, avec 700 sectes actives en France, selon Jean-Pierre Jougla de l'Union nationale des associations de défense des familles et de l'individu (Unadfi), qui comptabilise les Témoins de Jéhovah parmi les sectes. Des victimes, selon lui, "ignorées, oubliées, négligées ou parfois niées".

Anne Fournier, conseillère à la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) a cité des exemples: un adolescent de 17 ans, privé d'études sauf pour l'informatique - il s'occupait du site internet de sa communauté -, une jeune fille partie des Témoins de Jéhovah désespérée, y laissant sa soeur.

Elle a évoqué aussi deux "nomadisés" et déscolarisés dans le Grand Nord canadien avec Ecoovie, un garçonnet recevant "l'âme" de Jean Vilar dans un cercle Allan Kardec, un "enfant indigo" (Kryeon) retiré du circuit scolaire, d'autres abusés sexuellement pour "l'initiation au plaisir" (Raël).

"On n'a pas d'exemple d'enfant qui s'en soit bien sorti, a-t-elle. Adultes, ils continuent à avoir des carences, des difficultés d'insertion".

Les sectes investissent l'enseignement par correspondance, le soutien scolaire ou les loisirs, a souligné Daniel Groscolas, inspecteur général honoraire de l'Education nationale et président du Centre de documentation, d'éducation et d'action contre les manipulations mentales (CCMM).

Selon les participants, l'arsenal législatif semble suffire, renforcé par la loi About-Picard (2001) qui permet d'inquiéter les "gourous" pour manipulation mentale ou la loi de 1998 sur le contrôle de la scolarité. Mais il devrait être appliqué plus strictement, avec une politique de prévention et une formation pour les juges qui tranchent sur des gardes d'enfants.

Le président de la Miviludes Jean-Michel Roulet, qui s'apprête à remettre son rapport annuel, a admis "les insuffisances de l'action de l'Etat, pas suffisamment coordonnée et pas suffisamment efficace", ajoutant: "Nous avons le devoir de porter assistance aux personnes en péril".

Source : La Croix

10:12 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans COMBAT SPIRITUEL. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |