7427

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2009

Mourir pour vivre.



©F&L-D. Lefèvre

Jésus est venu pour une « heure » précise, celle de révéler au monde entier l’amour de son Père : « Père, glorifie ton nom ! » La présence des Grecs amenés à Jésus par Philippe signifie la demande des nations de connaître Dieu. La mission de Jésus prend à ce moment-là une dimension universelle : « L’heure est venue pour le Fils de l’homme d’être glorifié. » Cette gloire n’est pas à l’image du monde car la révélation ultime passe par la Croix. Pour connaître Dieu, il faut mourir à ses propres désirs : « Si le grain de blé ne meurt pas, il reste seul, mais s’il meurt, il donne beaucoup de fruits. » Il s’agit de mourir pour vivre à une vie nouvelle, sachant toujours que Dieu veut le meilleur pour ses enfants : « La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant ; la vie de l’homme de l’homme, c’est la vision de Dieu », souligne saint Irénée. Suivre le Christ n’est donc pas un dolorisme entretenu, mais plutôt la recherche du plus grand bien : « Celui qui aime sa vie la perd ; celui qui s’en détache en ce monde la garde pour la vie éternelle. » Jésus incarne ce détachement radical, lui qui « apprit l’obéissance par les souffrances de sa passion », afin de donner aux hommes la Vie, à savoir la gloire de Dieu. Préférer Dieu à soi-même, voilà comment peut se résumer « le style » de la vie chrétienne. En ces jours qui précèdent Pâques, demandons à l’Esprit Saint de nous faire aimer l’amour de Dieu avant nos petits désirs.

 

 


 


P?re Tanguy Marie
Père Tanguy-Marie
Prêtre de la Cté des Béatitudes
Auteur des livres : La parole, don de Vie, EDB, 2006
Libres en Christ, EDB, 2008.

10:33 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Politique et Foi.

Politique et foi font-elles bon ménage ? Cela semble être une constante de Paraboles.net de vouloir marier les inconciliables !

Et vu les réactions, parfois incendiaires, suite à certains articles sur le thème du christianisme confronté au défi du débat politique, nous sommes conscients de « marcher sur des œufs » en lançant une telle rubrique… Mais pourtant, la politique, qui étymologiquement veut dire « ce qui concerne le citoyen », devrait être l'affaire de tout le monde. Et les chrétiens ne devraient pas se boucher le nez ou s'enfuir de peur d'attraper je ne sais quel virus à son contact ! Au contraire, nous devrions être impliqués et présents dans cet aspect important de notre vie sociale, tout en reconnaissant qu'il existe certaines barrières éthiques à ne pas franchir. Envie d'en savoir plus ?


http://www.paraboles.net/site/politique_et_foi_accueil.ph...

10:15 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

25/03/2009

Annonciation.

Annonciation

 

Un ange, parmi ceux qui se tiennent devant la Gloire du Seigneur fut envoyé dire à la Mère de Dieu: "Réjouis-toi ! Il incline les cieux et descend, Celui qui vient demeurer en toi dans toute sa plénitude. Je le vois dans ton sein prendre chair à ma salutation". Avec allégresse l'ange l'acclame:

Réjouis-toi ... en qui resplendit la joie du Salut
Réjouis-toi ... en qui s'éteint la sombre malédiction
Réjouis-toi ... en qui Adam est relevé de sa chute
Réjouis-toi ... en qui Eve est libérée de ses larmes
Réjouis-toi ... Montagne dont la hauteur dépasse la pensée des hommes
Réjouis-toi ... Abîme à la profondeur insondable même aux anges
Réjouis-toi ... tu deviens le Trône du Roi
Réjouis-toi ... portes en ton sein Celui qui porte tout
Réjouis-toi ... Etoile qui annonce le Lever du Soleil
Réjouis-toi ... tu accueilles en ta chair ton enfant et ton Dieu
Réjouis-toi ... tu es la première de la Création Nouvelle
Réjouis-toi ... en toi nous adorons l'Artisan de l'Univers
Réjouis-toi ... Epouse inépousée

La Toute-Sainte répondit à l'ange Gabriel avec confiance: "Voilà une parole inattendues qui paraît incompréhensible à mon âme, car tu m'annonces que je vais enfanter, moi qui suis vierge."

Alleluia, alleluia, alleluia !

 

 
 

Hymne Acathiste à la Mère de Dieu
attribué à Romanos le Mélode (+ 560)

 

12:10 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

L'ANNONCIATION DU SEIGNEUR.


Solennité


         L'Annonciation de la Sainte Vierge et l'Incarnation de Jésus-Christ, base de notre sainte religion, ne forment, pour ainsi dire, qu'un seul et inséparable mystère. Depuis plus de quatre mille ans, la terre attendait le Sauveur promis; l'heure de la délivrance a sonné enfin: voici le Rédempteur! Une scène d'une grandeur toute mystérieuse se passe dans les splendeurs du Ciel; la sainte et adorable Trinité tient conseil.

         Pour réparer l'injure infinie faite à la Divinité par le péché, il faut une réparation infinie et par conséquent divine: le Fils de Dieu descendra de son trône éternel, Il prendra une chair humaine et sera tout ensemble Dieu et homme: homme parce qu'il faut une victime, Dieu parce qu'il faut une victime digne de Dieu.

         Le message céleste est confié à l'Archange Gabriel. Où trouvera-t-il Celle qui, d'après les plans divins, doit donner naissance au Sauveur du monde? Sera-ce dans un grand empire? Non, mais dans la petite province de Galilée, perdue au milieu de l'immense empire romain. Il convient du moins de prendre sur un trône Celle qui doit devenir la Mère de Son Dieu? Non encore: il y a dans la petite ville de Nazareth une humble et pauvre maison où habite une jeune vierge inconnue; son nom est Marie; elle est la chaste épouse d'un ouvrier, le chaste Joseph.

En ce moment, Elle prie à genoux, et soupire peut-être après la venue du Messie promis. L'Ange soudain paraît devant Elle: "Je Vous salue, pleine de grâce, dit-il, le Seigneur est avec Vous, Vous êtes bénie entre toutes les femmes!"

         Marie se trouble, à ces étonnantes paroles. L'ange ranime aussitôt la confiance de la timide vierge: "Ne craignez rien, Marie, ajoute-t-il, Vous avez trouvé grâce devant Dieu; Vous concevrez et Vous enfanterez un Fils, à qui Vous donnerez le nom de Jésus; Il sera grand, et on L'appellera le Fils du Très-Haut, et Son règne n'aura pas de fin."

         Quelle promesse, quel honneur et quel bonheur! Mais comment s'opérera cette merveille en Celle qui a voué à Dieu sa virginité? La réponse est facile à l'envoyé du Ciel: "L'Esprit-Saint descendra en vous, et la vertu du Très-Haut vous couvrira de Son ombre." Marie n'a plus qu'à prononcer le Fiat qui va faire tressaillir la terre d'espérance: "Voici la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon votre parole."

         A cet instant béni, le mystère s'accomplit, le Verbe Se fait chair, et Marie pourra entonner bientôt le cantique de la reconnaissance: "Mon âme glorifie le Seigneur, et mon coeur exulte en Dieu mon Sauveur! A cause des grandes choses que Dieu a opérées en moi, toutes les nations m'appelleront bienheureuse!"



Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.

12:05 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

23/03/2009

Le Pape et le Sida - Petit exercice pratique.


Simples fidèles catholiques, nous prenons l'initiative d'agir dans l'urgence pour faire entendre une parole de raison au coeur de la tourmente médiatique.
Puisqu'il est dit que la parole du Pape est incompréhensible, voici un exercice pédagogique et non polémique qui permet de mieux la comprendre.



Etape numéro 1
 
Lisez cette phrase

« (…) on ne peut résoudre ce fléau en distribuant des préservatifs : au contraire, cela risque d’augmenter le problème. »

Etape numéro 2
Lisez l’ensemble du texte suivant (question et réponse)

Philippe Visseyrias, France 2 : Saint-Père, parmi les nombreux maux dont souffre l’Afrique, il y a en particulier la propagation du sida. La position de l’Eglise catholique sur les moyens de lutter contre le sida est souvent considérée irréaliste et inefficace. Allez-vous aborder ce thème durant votre voyage ?

Benoît XVI : Je dirais le contraire. Je pense que l’entité la plus efficace, la plus présente sur le front de la lutte contre le sida est justement l’Eglise catholique, avec ses mouvements, avec ses réalités diverses. Je pense à la communauté de Sant’Egidio qui fait tellement, de manière visible et aussi invisible, pour la lutte contre le sida, je pense aux Camilliens, à toutes les soeurs qui sont au service des malades… Je dirais que l’on ne peut vaincre ce problème du sida uniquement avec des slogans publicitaires. S’il n’y a pas l’âme, si les Africains ne s’aident pas, on ne peut résoudre ce fléau en distribuant des préservatifs : au contraire, cela risque d’augmenter le problème. On ne peut trouver la solution que dans un double engagement : le premier, une humanisation de la sexualité, c’est-à-dire un renouveau spirituel et humain qui implique une nouvelle façon de se comporter l’un envers l’autre, et le second, une amitié vraie, surtout envers ceux qui souffrent, la disponibilité à être avec les malades, au prix aussi de sacrifices et de renoncements personnels. Ce sont ces facteurs qui aident et qui portent des progrès visibles. Autrement dit, notre double effort pour renouveler l’homme intérieurement, donner une force spirituelle et humaine pour un comportement juste à l’égard de son propre corps et de celui de l’autre, et notre capacité à souffrir, à rester présent dans les situations d’épreuve avec les malades. Il me semble que c’est la réponse juste, l’Eglise agit ainsi et offre par là même une contribution très grande et très importante. Remercions tous ceux qui le font.

Verbatim des déclarations de Benoît XVI lors de la conférence de presse dans l’avion vers l’Afrique Source : salle de presse du Saint-Siège (traduction La Croix)

Etape numéro 3
Répondez aux questions suivantes

1. Recevez-vous les propos du pape exactement de la même manière après l’étape 1 et après l’étape 2 ?
2. Qu’arrive-t-il lorsqu’on isole un morceau de phrase d’un propos global ?

Etape numéro 4
Sachant que

L’Eglise catholique est l’une des institutions internationales qui a le plus d’expérience de la réalité du Sida sur le terrain, parce que 25% des malades du Sida dans le monde sont pris en charge par des institutions catholiques. L’homme qui s’exprime ici n’est pas un hurluberlu un peu simplet, mais un homme de très haut niveau intellectuel et spirituel qui connaît très bien à la fois la pâte humaine et la question du Sida.
Répondez à la question suivante :
Les propos du pape ne méritent-ils pas qu’on leur accorde un minimum de considération et de réflexion ?

Guillaume de Prémare


Pour obtenir cet article sous forme de tract (PDF) imprimable :
http://catholique-nanterre.cef.fr/Le-pape-et-le-Sida-Petit-exercice

20:55 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

QUI EST THIERRY VISSAC ?

Thierry s'adresse aux chercheurs spirituels à bout de course, ceux qui ont réalisé que la course se poursuit au sein même de la quête spirituelle. La course en question est une fuite de soi. La fin de la course permet une rencontre que nous avons longtemps retardée.

Thierry invite le chercheur spirituel à un échange profond et intime sur les rouages de sa quête, à cette rencontre avec soi défrichée du poids du jugement et des espoirs excentriques de l'ego spirituel. Il a rencontré des centaines de personnes avec lesquelles il poursuit ce travail de couture à l'envers, cette libération que tous les jeux qui la précèdent ne font que retarder.

Thierry est l'auteur de six ouvrages : « L'Alliance Bleue - Entretiens avec le Divin » (aujourd'hui épuisé), « Istenqs - Ici Se Termine Enfin Notre Quête Spirituelle » (aujourd'hui épuisé), « A bout de course - le dernier dialogue », « Ni singe ni sage ou l'éveil de l'homme nouveau », « Ni singe ni sage - Outils pour l'atelier du quotidien » et « Le singe sur le sentier du sage - Pièges et illusions de la démarche spirituelle » ; d'un CD audio « Qu'est-ce qu'aimer ? » et un DVD vidéo : « Entretien avec Thierry Vissac » (diffusé par Alizé Diffusion).

Thierry anime régulièrement des rencontres et des ateliers dans différentes villes de France :

« Pièges et illusions du chercheur :
De la quête affective à la quête Spirituelle, de l'errance "non-duelle" à l'Accueil,
de l'extraordinaire à l'ordinaire, de l'autre comme seul horizon à l'amitié avec soi
,
de la fascination des modèles à
l'amour de ce qui est »

En 2007, Thierry a commencé un nouveau cycle d'entretiens durant lesquels il partage son regard sur les aléas de la quête spirituelle. Ces dialogues ne laissent aucun des repères habituels intacts, ouvrant une brèche dans l'univers fortifié des croyances spirituelles les plus répandues et éclairant dans le même temps la demande d'amour à l'origine de toutes nos quêtes. Les illusions des chercheurs seront exposées, afin d'offrir un aperçu, peut-être une saveur, d'une véritable liberté.

Voir également les articles de Thierry parus dans divers magazines.

« Après quinze ans d'une quête spirituelle déterminée, de méditations régulières et de stages, j'ai vécu, par surprise, un effondrement salutaire.

C'est en tombant du lit que je me suis réveillé.
La chute n'a pas immédiatement révélé son secret mais je peux dire aujourd'hui que j'ai tout de suite pressenti ce qu'elle contenait.

Les milliers d'heures de méditations ferventes, mes appels à ne jamais m'égarer du droit chemin, cet espoir lancinant d'un « autre que moi » et tous les artifices de la quête se sont consumés en un instant ne laissant que cendres et silence.

Alors que je croyais avoir tout perdu, jusqu'au sens même de la vie, je gagnais tout à coup la liberté d'être ce que je suis.

C'est à partir de ce dénuement brutal que l'éveil spirituel, que je croyais auparavant fait de masques pathétiques, s'est révélé dans toute sa splendeur épurée.

La tension de la quête laissait la place à un espace vivant d'ouverture duquel émergeait une « connaissance » non livresque, non mentale de ma véritable nature et, du même coup, de la danse infernale des stratégies douloureuses que nous pratiquons continuellement pour nous tenir, involontairement, à distance de nous-mêmes.

Le désir de témoigner s'est naturellement imposé, hors de tout cadre sécurisant, de toute tradition.

C'est aujourd'hui ce que je fais quotidiennement parce qu'il n'existe plus d'autre impulsion que celle de partager ce miracle simple d'être vivant.

J'invite les chercheurs et ceux qui ont cessé de chercher, de tous « bords » et de tous « milieux», de la non-dualité comme du New Age, à venir sur la plage des âmes nues partager la Joie de l'Abandon.

Thierry

Site Internet: www.istenqs.org

« Le chercheur construit et solidifie la démarche spirituelle afin de ne pas lâcher prise. Il s'empare de la pensée spirituelle pour en faire un refuge qu'il prend pour l'objectif de sa quête. L'éveil spirituel n'est pas une compréhension mentale. L'ego spirituel est le dernier gardien du seuil. »

19:58 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

Introduction à l'éveil spirituel ...

par Thierry Vissac

 

Qu’est-ce que l’éveil spirituel ?

On parle d’éveil dans toutes les écoles spirituelles, depuis le bouddhisme jusqu’aux courants New Age plus récents. Après avoir connu des « saints », des « sages » et des « illuminés », nous avons, depuis quelques temps, affaire à des « éveillés ». L’éveil spirituel est une notion qui désigne quelque chose de précieux mais qui, comme beaucoup d’autres, a perdu un peu de son sens.

 

Quel est donc le sens de cette expression ? Que désigne-t-elle ?

 

À l’origine, l’invitation à l’éveil spirituel est faite aux êtres assoupis dans un certain sommeil. Le sommeil en question signifie le fait de vivre dans le rêve ou dans l’illusion. L'éveil spirituel est donc l'émergence de la conscience hors du monde fantasmagorique des illusions, un peu comme la conscience sort du sommeil après une nuit de cauchemars.

 

Quelles sont les illusions ?

 

La première illusion, qui fonde toutes les autres, est la croyance que la vie s'organise par notre intelligence personnelle (contrôle, maîtrise, projections sur l'avenir). Cette illusion indique que l’on a perdu de vue l'Intelligence de la Vie qui organise toute chose à tout moment.

 

La seconde illusion, qui découle de la précédente, est la croyance que nous sommes une "personne isolée", face aux autres ou contre les autres, séparée de tous et en danger permanent (d’où nécessité de se protéger continuellement). Une telle perception est cause de guerre, de conflit, de violence et conduit à l'impossibilité d’être réellement en relation avec qui ou quoi ce que ce soit.

 

Une troisième illusion, plus dynamique celle-là, et fondée sur les précédentes, se trouve dans le fait d’investir notre énergie exclusivement dans le transitoire comme si les choses étaient éternelles (famille, profession, propriétés). Cette illusion amène à la révolte et la souffrance chaque fois que nos projets s’effondrent.

 

Une autre illusion dynamique est de croire qu'il existe un(e) ou des autres capables denous apporter le bonheur (cette illusion a créé le mythe de l'âme-soeur) ou, au contraire, responsables de notre malheur. Beaucoup de larmes sont versées à partir de cette croyance parce que cette quête « vers l’extérieur » est sans fin et toujours vaine.

 

Enfin, la dernière illusion, particulièrement active dans les milieux philosophiques et spirituels, conduit à croire en l'autorité et en la suprématie de la pensée, de l'intellect et donc du jugement. Son corollaire consiste à se fixer des objectifs à partir de fantasmes, un des plus courants étant celui qui promet d’« atteindre un état de béatitude permanente » et, bien entendu, de se désespérer de ne jamais y parvenir.

 

Que produit l'éveil spirituel ?

 

L'éveil spirituel, par la dissolution des croyances et illusions évoquées ci-dessus, révèle notre unité intrinsèque avec les mouvements de la vie (contre lesquels nous luttions en permanence), notre lien avec nos congénères (voilé par le sentiment de séparation), l'éternité de l'existence (au-delà des projets et objets de l'univers personnel). Dans cet éveil, nous réalisons que nos illusions étaient la cause de toutes nos souffrances. Mais nous voyons surtout émerger la joie et la paix qui naissent de l'accueil de ce qui est etl'ouverture du coeur qui en résulte relâche spontanément l'emprise du mental, l’étau de la certitude intellectuelle et tous les cadres étroits que nous avions pris pour "notre vie".

 

Et maintenant ?

 

Il est peu probable que ces mots produisent spontanément un quelconque éveil. Le mental y trouvera peut-être des confirmations intellectuelles ou encore des occasions de discuter mais pour que l’éveil soit une réalité vivante, il faut, un jour, faire le pas hors du cadre des conceptions. Pour cela, l’Intelligence de la Vie glisse parfois malicieusement quelques peaux de bananes sous nos pieds (que nous prenons pour des obstacles se dressant dans notre course effrénée vers nulle part), elle provoque des surprises dans le continuum de nos projets personnels (que nous prenons pour des entraves à notre besoin de contrôle), elle nous met en présence de rappels de notre vraie nature (que nous accueillons tragiquement comme un sentiment de perte, alors que seule l’illusion peut être perdue), et nous invite (parfois sans ménagement) à revenir à ce qui est, à nous réveiller du mirage de ce que l’on voudrait qui soit et à redevenir participants et serviteurs d’un processus immense et magistral qui s’appelle la Vie.

 

Extrait du site de Thierry Vissac : http://www.istenqs.org/

19:52 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

21/03/2009

“Soyons toujours d’une sincérité sauvage”

Le démon muet — celui dont nous parle l'Evangile —, il gâtera tout s'il vient à s'introduire dans ton âme. En revanche, tout s'arrange si on le repousse tout de suite; on avance plein de joie, et tout marche bien. — Prendre cette ferme résolution: être d'une "sincérité sauvage" dans la vie spirituelle, mais en personne de tact et bien élevée... Et que cette sincérité soit immédiate. (Forge, 127)


J'affirme à nouveau que nous avons tous nos petitesses; cependant nos petitesses ne devront jamais nous conduire à nous fermer à l'Amour de Dieu, mais bien au contraire à chercher refuge dans cet Amour, à nous glisser dans cette divine bonté, comme les guerriers de l'ancien temps se glissaient dans leur armure : cet ecce ego, quia vocasti me — me voici, car tu m'as appelé — est notre protection. Nous ne devons pas nous éloigner de Dieu, sous prétexte que nous ne voulons pas découvrir nos faiblesses. Nous devons attaquer nos petitesses, précisément parce que Dieu nous fait confiance.

Comment allons-nous réussir à surmonter ces misères ? J'insiste, parce que c'est capital: grâce à l'humilité, à la sincérité dans la direction spirituelle et au sacrement de Pénitence. Allez vers ceux qui orientent vos âmes, avec un cœur grand ouvert; ne le refermez pas, car si le démon muet s'y installe, vous l'en chasserez difficilement.

Excusez mon rabâchage mais je crois indispensable de graver en lettres de feu dans votre esprit l'idée selon laquelle l'humilité et sa conséquence immédiate, la sincérité, servent de liens aux autres moyens et apparaissent comme susceptibles d'amener la victoire. Si le démon muet s'introduit dans une âme, il compromet tout; en revanche, si on l'en expulse aussitôt, tout est pour le mieux; on est heureux, la vie reprend son cours. Soyons toujours  sauvagement sincères, mais sans perdre la bonne éducation.

Je veux que tout ceci soit bien clair; ce ne sont pas tant le cœur et la chair qui me préoccupent que l'orgueil. Soyez humbles ! Quand vous croirez que vous avez tout à fait raison, sachez que vous n'avez pas du tout raison. Allez à la direction spirituelle l'âme grande ouverte: ne la refermez pas, car, je vous le dis, le démon muet s'infiltre, et il est difficile de le faire sortir.

Rappelez-vous ce pauvre possédé que les disciples ne purent délivrer; seul le Seigneur obtint sa libération, grâce au jeûne et à la prière. A cette occasion, le Maître accomplit trois miracles: le premier, qu'il entende: car lorsque nous sommes dominés par le démon muet, l'âme refuse d'entendre; le second, qu'il parle; et le troisième, que le diable s'en aille.(Amis de Dieu, nos 187-188) 


       
http://www.opusdei.fr/art.php?p=13375

12:30 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

20/03/2009

LES PARADIS FISCAUX.

 



"En finir avec les paradis fiscaux"

Vos 30 000 signatures

remises à l'Elysée...

FOTO

> Regardez en vidéo
l'entretien à l'Elysée

Merci pour votre mobilisation.
Vous avez été 30 000 à signer la lettre ouverte au président de la République pour en finir avec les paradis fiscaux. Lundi 16 mars, Pèlerin et les associations catholiques signataires de cette lettre, ont apporté vos signatures à l'Elysée et ont été reçues par Christian Fremont, directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy. « Le Président est persuadé que la reconstruction du système financier mondial passe par une lutte à mort contre les paradis fiscaux », leur a-t-il répondu. Certains des pays visés promettent d'assouplir lers secrets bancaires... Mais les signataires promettent de rester vigilants.

19:14 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |

14/03/2009

L’Esprit Saint nous fait passer du chaos au cosmos, c’est-à-dire à la beauté.

Première prédication de Carême du P. Cantalamessa

ROME, Vendredi 13 mars 2009 (ZENIT.org) - L'Esprit Saint a joué et continue de jouer un rôle important dans la création : il la perfectionne. L'homme étant un « microcosme », ce que l'on peut dire du cosmos, s'applique aussi à lui.

C'est ce qu'a expliqué le P. Raniero Cantalamessa, ofmcap., prédicateur de la Maison pontificale, dans sa première prédication de Carême, prononcée en présence du pape et de membres de la curie romaine, dans la chapelle « Redemptoris Mater », au Vatican.

Le P. Cantalamessa a basé sa méditation sur un passage de la Lettre de saint Paul aux Romains : « J'estime en effet que les souffrances du temps présent ne sont pas à comparer à la gloire qui doit se révéler en nous. Car la création en attente aspire à la révélation des fils de Dieu... Nous le savons en effet, toute la création jusqu'à ce jour gémit en travail d'enfantement ».

« Cette vision de foi, prophétique, de l'Apôtre, nous offre l'occasion d'évoquer le problème, qui fait débat aujourd'hui, de l'existence ou non d'un sens et d'un projet divin interne à la création », a souligné le prédicateur capucin.

« Dans la vision de Paul, Dieu est au commencement et au terme de l'histoire du monde », a-t-il précisé.

« La thèse soutenue à cet égard par les croyants a fini par se cristalliser sur la formule du ‘dessein intelligent' (Intelligent design), c'est-à-dire du Créateur », a expliqué le P. Cantalamessa.

« Qu'apporte l'Esprit de spécifique et de ‘personnel' dans la création ? » s'est alors interrogé le prédicateur.

« L'Esprit Saint n'est pas à l'origine, mais en quelque sorte, au terme de la création, comme il n'est pas à l'origine mais au terme du processus trinitaire », a-t-il dit.

Citant saint Basile, il a expliqué que « le Père est la cause primordiale, celui d'où viennent toutes choses ; le Fils la cause efficiente, celui par lequel toutes choses sont faites ; l'Esprit-Saint est la cause perfectionnante ».

« L'action créatrice de l'Esprit est... à l'origine de la perfection de la création », a-t-il souligné. L'Esprit étant « celui qui fait passer [le monde] d'un être sans forme à un être formé et parfait. En d'autres termes, l'Esprit Saint est celui qui fait passer la création du chaos au cosmos, qui fait d'elle quelque chose de beau, d'ordonné, de propre ».

Et puisque « l'homme est un microcosme, c'est donc à lui en tant qu'individu que s'applique tout ce que nous avons dit de façon générale du cosmos », a ajouté le P. Cantalamessa.

« L'Esprit Saint est celui qui fait passer chacun de nous du chaos au cosmos : du désordre, de la confusion et de la dispersion, à l'ordre, à l'unité et à la beauté. Cette beauté qui consiste à être conformes à la volonté de Dieu et à l'image du Christ, à passer de l'homme ancien à l'homme nouveau », a-t-il dit.

Comme conséquence de ces constatations, le P. Cantalamessa a expliqué que « pour le croyant chrétien, l'écologisme ne se réduit pas à une nécessité pratique de survie ou un problème politique et économique, mais il a un fondement théologique. La création est l'œuvre de l'Esprit Saint ! »

Le prédicateur de la Maison pontificale a conclu en disant que Pâque est « le passage de la vieillesse à la jeunesse ». Il a cité saint Maxime de Turin, qui définit la Pâque comme un passage « des péchés à la sainteté, des vices à la vertu, de la vieillesse à la jeunesse : une jeunesse qui s'entend non pas en termes d'âge mais de simplicité. Nous étions en effet des vieillards décrépits en raison de la vieillesse de nos péchés, mais par la résurrection du Christ, nous avons été renouvelés dans l'innocence des enfants ».

« Le Carême est le temps idéal pour s'appliquer à ce rajeunissement », a-t-il ajouté.

« L'Esprit Saint est l'âme de ce renouvellement et de ce rajeunissement. Commençons nos journées en récitant le premier vers de l'hymne composé en son honneur : ‘Viens, esprit créateur' : Viens, esprit créateur, renouvelle dans ma vie le prodige de la première création, souffle sur le vide, les ténèbres et le chaos de mon cœur, et guide-moi vers la pleine réalisation du ‘dessein intelligent' de Dieu sur ma vie », a-t-il conclu.

[Le texte intégral de la prédication du P. Cantalamessa est disponible dans la section "documents"]

Gisèle Plantec.

11:19 Écrit par BRUNO LEROY ÉDUCATEUR-ÉCRIVAIN dans LES BLOGS AMIS. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christianisme, foi, spiritualite-de-la-liberation, spiritualite, action-sociale-chretienne |  Imprimer | | | Digg! Digg | |  Facebook |